Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L alcool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: L alcool   Mer 12 Sep - 0:06:59

1

L'interdiction de l'alcool dans le Coran :
Le Coran interdit la consommation d'alcool dans le verset suivant : {Ô les croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, oeuvre du Diable. écartez-vous en, afin que vous réussissiez} [Le Coran, 5:90].

L'interdiction de l'alcool dans la Bible :
La Bible interdit la consommation d'alcool dans les versets suivants :
a) "Raillerie dans le vin! Insolence dans la boisson! Qui s'y égare n'est pas sage" [Proverbes, 20:1].
b) "Ne vous enivrez pas de vin" [éphésiens, 5:18].

L'alcool exerce une influence sur les mécanismes inhibiteurs du cerveau :
Dans le cerveau humain se trouve un centre de l'inhibition qui retient une personne de faire des choses qu'elle considère mauvaises. Par exemple, lorsqu'elle est dans un état normal, une personne n'utilisera habituellement pas un langage grossier pour s'adresser à ses parents ou à des personnes âgées. Si une personne a besoin de se soulager, elle ne le fera normalement pas en public; c'est pourquoi elle utilisera des toilettes. Mais lorsqu'une personne consomme de l'alcool, son centre de l'inhibation devient lui-même inhibé. Et c'est précisément pour cette raison que l'on voit souvent une personne ivre se comporter de façon anormale. Par exemple, elle utilise un langage grossier et injurieux et ne réalise pas son erreur même si c'est à ses parents qu'elle s'adresse avec ce langage. Par ailleurs, on voit souvent des personnes ivres uriner dans leurs vêtements. Elles ne parlent ni ne marchent normalement et font parfois preuve d'inconduite scandaleuse.

Il y a plus de cas d'adultères, de viols, d'incestes et de SIDA chez les alcooliques :
Selon le National Crime Victimization Survey Bureau of Justice (Département de Justice américain), en 1996 seulement, il y a eu en moyenne 2713 viols par jour. Les statistiques révèlent que la majorité de ces violeurs étaient ivres au moment où ils ont commis leur crime, tout comme la majorité de ceux qui ont commis des actes d'attentat à la pudeur.
Selon les statistiques, 8% des Américains commettent l'inceste, i.e. qu'une personne sur douze ou treize, aux états-Unis, est coupable d'inceste. La presque totalité de ces cas sont dus à une intoxication quelconque de l'une des deux personnes impliquées ou des deux.
L'un des facteurs majeurs associés à la propagation du SIDA est l'alcoolisme.

Chaque alcoolique a commencé par ne boire qu'en société :
Plusieurs argumenteront en faveur de l'alcool en précisant qu'ils ne boivent qu'en société. Ils prétendent qu'ils ne prennent jamais plus d'un ou deux verres et que puisqu'ils arrivent à se contrôler, ils ne sont jamais ivres. Pourtant, chaque alcoolique a commencé par ne boire qu'en société. Il n'y a pas un seul alcoolique qui a commencé à boire avec l'intention de devenir un ivrogne. Et aucun consommateur d'alcool ne peut prétendre avoir bu de l'alcool pendant des années et être arrivé à si bien se contrôler qu'il n'a jamais été ivre, ne serait- ce qu'une seule fois.

S'il arrive à une personne de n'être ivre qu'une seule fois et qu'elle fait une chose honteuse, elle le regrettera toute sa vie :
Supposez qu'un "buveur de société" perde la maîtrise de lui-même une seule fois. Et que dans cet état d'intoxication, il commette un viol ou un acte incestueux. Même si plus tard il regrette son geste, il est fort probable qu'il demeurera, toute sa vie, torturé par un sentiment de culpabilité. L'assaillant, aussi bien que la victime, est marqué de façon irréparable.

L'alcool est interdit dans les Hadith :
Le Prophète Mohammed (Prière et Bénédictions d'Allah sur lui) a dit :

a) Dans Sounan Ibn-Majah, Volume 3, Livre des Intoxicants, Chapitre 30, Hadith No. 3371 : «L'alcool est la mère de tous les vices et c'est le vice le plus honteux».
b) Dans Sounan Ibn-Majah, Volume 3, Livre des Intoxicants, Chapitre 30, Hadith No. 3392 : «Tout ce qui peut intoxiquer en grande quantité est interdit en petite quantité».
Il n'y a donc aucune excuse pour un "petit verre".

c) Non seulement ceux qui boivent de l'alcool sont-ils maudits, ceux qui traitent avec de façon directe ou indirecte sont également maudits par Allah. Dans Sounan Ibn-Majah, Volume 3, Livre des Intoxicants, Chapitre 30, Hadith No. 3380 : Anas (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète Mohammed (Prière et Bénédiction d'Allah sur lui) a dit: «Allah a maudit dix personnes qui traitent avec l'alcool. Celui qui le distille, celui pour qui il est distillé, celui qui le boit, celui qui le transporte, celui chez qui il est transporté, celui qui le sert, celui qui le vend, celui qui profite de l'argent obtenu par sa vente, celui qui l'achète pour lui-même et celui qui l'achète pour quelqu'un d'autre».

Maladies associées à l'alcoolisme :
Il y a plusieurs raisons scientifiques qui expliquent l'interdiction de consommer de l'alcool. Le taux de mortalité le plus élevé au monde attribuable à une cause en particulier est celui relié à la consommation d'alcool. Des millions de personnes meurent chaque année des conséquences de la consommation d'alcool. Je ne crois pas devoir énumérer toutes les conséquences désastreuses liées à l'alcool puisque la plupart sont bien connues.

Voici toutefois une liste de quelques-unes des maladies reliées à l'alcool :
La cirrhose du foie est la plus connue des maladies associées à la consommation d'alcool.

Il y a également le cancer de l'oesophage, le cancer de la gorge, le cancer du foie (hépatome), le cancer des intestins, etc.
L'oesophagite, la gastrite, la pancréatite et l'hépatite sont aussi liées à la consommation d'alcool.

La cardiomyopathie, l'hypertension, l'arthérosclérose coronaire, l'angine et la crise cardiaque sont liées à une consommation d'alcool importante.
Les attaques d'apoplexie, les convulsions et différents types de paralysie sont également associés à la consommation d'alcool.

La neuropathie périphérique, l'atrophie corticale et l'atrophie cérébelleuse sont aussi des syndromes bien connus causés par la consommation d'alcool.

Le syndrome Wernicke–Korsakoff dont les symptômes sont l'amnésie des événements récents et des conversations, mais la mémoire des événements anciens, le tout accompagné de différents types de paralysie est principalement dû à une déficience en thiamine causée par une malnu- trition découlant d'une consommation excessive d'alcool.

Le béribéri et autres déficiences ne sont pas rares chez les alcooliques. Même la pellagre est courante chez eux.

Le delirium tremens est une condition sérieuse dont peuvent souffrir les alcooliques lorsqu'ils sont atteints d'infections récurrentes. C'est un symptôme qui survient également lorsque la personne est en manque d'alcool. C'est une condition très sérieuse qui peut causer la mort, même si la personne est traitée dans un centre ultra-moderne.
De nombreux désordres endocriniens ont été associés à l'alcoolisme, allant du myxoedème à l'hyperthyroïdie, en passant par la maladie de Cushing.

Les conséquences néfastes au niveau hématologique sont longues et variables. Une déficience en acide folique, cependant, est la manifestation la plus répandue de l'abus d'alcool, résultant en anémie macrocytique. Le syndrome de Zieve comporte trois composantes: l'anémie hémolytique, la jaunisse et l'hyperlipidémie consécutive aux beuveries.

La thrombocytopénie et autres anomalies des plaquettes sont relativement communes chez les alcooliques.
L'antibiotique d'usage courant appelé métronidazole et l'alcool ont une très mauvaise interaction.

Les infections récurrentes sont très fréquentes chez les alcooliques invétérés. La résistance aux maladies et le système immunitaire sont menacés par une consommation excessive d'alcool.
Les infections de la poitrine sont d'une triste notoriété chez les alcooliques. La pneumonie, l'abcès pulmonaire, l'emphysème et la tuberculose sont fréquents chez eux.

Au cours d'une intoxication aigüe, il est fréquent que la personne saoûle vomisse. Comme le réflexe de la toux, qui assure une protection, est paralysé, les vomissures peuvent facilement pénétrer les poumons, causant ainsi une pneumonie ou un abcès pulmonaire. Il arrive aussi que cela provoque la suffocation et même la mort.

Les effets dévastateurs de la consommation d'alcool sur les femmes ne peuvent être passés sous silence. Les femmes sont plus vulnérables que les hommes aux cirrhoses liées à l'alcool. La consommation d'alcool durant la grossesse a des effets extrêmement néfastes sur le foetus. Le syndrome d'alcoolisme foetal est de plus en plus reconnu au sein du monde médical.

Les maladies de la peau sont également reliées à la consommation d'alcool. L'eczéma, l'alopécie, la dystrophie de l'ongle, la paronychie (infection autour des ongles) et la stomatite angulaire (inflammation des coins de la bouche) sont également des maladies fréquentes chez les alcooliques.

L'alcoolisme est une "maladie" :
Les médecins d'aujourd'hui sont devenus laxistes envers l'alcoolisme et ils l'appellent maintenant "maladie" plutôt que "dépendance". The Islamic Research Foundation a publié une brochure qui avance ce qui suit :

Si l'alcool est une maladie, c'est bien la seule maladie qui :

-est vendue en bouteilles
-qui fait de la publicité dans les journaux, les magazines, à la radio et à la télévision
-possède un permis de propagation
-rapporte de l'argent au gouvernement
-provoque des morts violentes sur les routes
-détruit des familles et mène au crime
-n'a pas de cause virale ou bactérienne


L'ALCOOLISME N'EST PAS UNE MALADIE – C'EST L'OEUVRE DE SATAN :

Allah (l'Exalté), dans Sa sagesse infinie, nous a mis en garde contre ce piège de Satan. L'islam est appelé le “Din-oul-Fitrah”, ou la religion naturelle de l'homme. Toutes les injonctions qu'elle contient ont pour but de préserver l'état naturel de l'homme. L'alcool est une déviation de cet état naturel, pour l'individu comme pour la société. Il rabaisse l'homme à un niveau inférieur à celui des bêtes auxquelles il affirme être supérieur. C'est pourquoi la consommation d'alcool est interdite en islam.


Par Dr. Zakir Abdul Karim Naik.

_________________
xx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
 
L alcool
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» L'alcool dans tout ça! Hips!!!
» Alcool / intestins, autres
» je m'appelle alcool
» Alcool et phobie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Etudes, Apprentissages et Sciences Islamiques :: Fatwas/Sciences-
Sauter vers: