Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les vacances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les vacances   Jeu 24 Juil - 19:29:54

Assalamoua alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh,



Bismillah hir rahmân il rahim,



Source: http://www.sajidine.com

Premièrement, dans la langue arabe les vacances s’appellent « ‘otla » , ce qui signifie arrêter le travail et se reposer.
Le musulman n’a pas de vacances, il ne le peut pas, je parle des vacances telles qu’on les voit pendant les deux mois d’été. La preuve de cela se trouve dans le Coran:
A’oudhou billâhi mina sh-shaytani ar-rajim, bismillâhi ar-rahmani ar-rahim :
« Ô homme ! Toi qui t'efforces vers ton Seigneur sans relâche, tu Le rencontreras alors. »
[ Sourate 84 - Verset 6 ]
Allâh s’adresse à l’homme musulman (ou pas) et lui dit que dans sa vie, il sera toujours occupé.
Tu ne pourras pas rester sans rien faire, tant que tu vis tu auras toujours des actions à accomplir.
Et, il faut se rappeler que c’est avec ces actions , bonnes ou mauvaises, que tu vas rencontrer Allâh .
Et même dormir est une action. Parler, c’est une action. Voyager est une action et les vacances sont aussi une action.
Et cela est précisé dans le hadith de Jibril qui dit au Prophète :
« Vis autant que tu veux car tu vas mourir et si tu veux aimes qui tu veux, tu vas le quitter, et fais ce que tu veux comme actions car tes actions tu vas les rencontrer devant Allâh . »
Alors, voilà à peu près pourquoi le musulman, (et je parle maintenant au musulman qui est en train de se préparer pour ses vacances), en achetant maintenant les affaires dont il a besoin pour la route, en préparant le porte-bagages et le reste, doit savoir que c'est avec cette action aussi que tu rencontreras Allâh .
On comprend maintenant que l’homme ne peut pas dire qu’il va se reposer.
Il faut bien savoir que les vacances, ce n’est pas un repos, c’est simplement un mot que l’on dit.
Où il est le repos avec la route, les problèmes, les papiers… ? La personne est donc toujours en action.
Maintenant, on va revenir à ces vacances et sur la manière dont on doit les passer.
En gardant toujours en tête que c’est avec ces actions que je vais faire que je vais rencontrer Allâh .
Je disais que la première préparation que la personne faisait c’était la voiture. Il faut la nettoyer, en prendre bien soin comme dans le temps on prenait soin de ses chevaux pour qu’ils soient biens. Mais, quand tu montes dans la voiture, n’oublies pas la du’a. Et peut-être que la majorité ne la connaît pas ou ne la dit pas, et surtout les jeunes :


« Soubhana lladhî sakhara lanâ hadha wa mâ kunnâ lahu muqrinine,
innâ ila rabbinâ lamoun qaliboune »
« Gloire à Celui qui a mis ceci à notre service alors que nous n’étions pas capables de les dominer.
Et c'est vers notre Seigneur que nous devons retourner. »


Tu commences par glorifier Allâh de t’avoir facilité cette chose, cette voiture qui va te faciliter la route.
Imagines-toi dans le temps, pour faire ce voyage sur le dos du chameau, le temps que ça prend et quelle souffrance !
Maintenant c’est trois jours et encore ...
Alors en te disant que c’est Allâh qui t’a facilité ce moyen de transport, est-ce que tu peux toujours avoir cette intention d’aller « frimer » dans la ville où tu veux aller ?
Pour te montrer avec ta belle voiture, toute neuve, magnifique, le dernier modèle, mâ sha’a allâh ... ?
Et surtout, devant des pauvres que tu as laissés là et peut-être faisant partie de tes proches, ta famille…
Les sœurs ... c’est pareil. Quand tu montes dans ta voiture est-ce que c’est pour dire :
« Regardez, je viens d’Europe, je conduis la voiture même avec mon hijab, même avec mon jilbab ! » ?
Est-ce que c’est avec cette intention que tu veux arriver chez cette famille ? Est-ce que c’est de ce genre de visite que tu veux visiter les gens qui sont restés au bled, les pauvres ? Parce que ceux qui ont les moyens, ils vont aussi frimer, comme toi ! Peut-être que ceux à qui tu vas faire ce mal sont des proches, alors penses que c’est Allâh qui t’a facilité ce transport mais pas pour faire le « kibr », de l’orgueil devant des pauvres.
Et sur la route aussi, qu’est ce que l’on doit dire :

« Allâhoumma innî as’aluka fî safari hadha al-birru wa t-taqwa, wa min al-amalî mâ tardha »
« ô Allâh ! Je te demande dans ce voyage de nous accorder bonté et piété
et de nous aider à accomplir ce qui Te satisfait parmi les œuvres »



Le musulman dans le voyage, il demande les bonnes actions et la crainte, les actions qu’Allâh aime.
Alors, quand on est sur la route, quand on est dans les parcs, quand on rentre dans ces fameux magasins, mon frère, ma sœur, quel genre de comportement as-tu ? Quel genre d’actions ?
Est-ce qu’effectivement, on a fait attention sur cette route, ce parc, dans cette façon de parler, dans cette façon de s’allonger dans le parc ? Et dans la façon d’aller se laver dans les douches ? Est-ce que vraiment ce sont des actions et des manières de faire que Allâh approuverait ?

Les sœurs quand elles rentrent aux toilettes pour laver leurs enfants, qui jettent les couches dans les toilettes qui sont propres chez les non-musulmans, la femme avec le hijab, la musulmane qui jette les couches devant la porte des toilettes, les enfants qui vomissent dans les toilettes et la maman qui fait revenir son fils dans la voiture et laisse tout comme ça ...
C'est-à-dire qu’elle rentre dans des toilettes brillantes et elle sort après une demi-heure et c’est devenu un cauchemar, c’est impossible d’employer encore ces toilettes une deuxième fois.
Vous croyez que Allâh aimerait cette action ?
Comment c’est possible que le non-musulman laisse des toilettes propres et que le musulman qui prend la route, y laisse un champ de bataille ? On dit à la sœur musulmane que tu dois laisser ces lieux aussi propres qu’ils étaient quand tu es entrée et même encore mieux.
Et pourquoi mieux ? Parce que c’est la musulmane qui est passée par là, c’est le musulman qui se dit le plus propre au point de vue du coeur et au point de vue de l’apparence.
Alors ma sœur, si ton fils a vomi dans un magasin, tu vas être gênée mais nettoie.
Mais, dans les toilettes personne ne t’as vue, ne sors pas de là ma sœur, ne sors pas de là mon frère si tu n’as pas remis ces toilette telles qu’elles étaient. Ca, c’est l’action que Allâh aime.
Le Prophète nous dit que la foi comporte plusieurs degrés et le dernier degré c’est d’enlever ce qui peut gener sur la route des gens pour qu’ils ne tombent pas.
Le Prophète dit qu’il ne faut pas uriner contre un arbre, un lieu où il y a de l’ombre sur la route car les gens peuvent se reposer à cet endroit.
Est-ce que ce que l’on fait sur la route, tout casser, casser les toilettes d'ici et d’ailleurs.

Le non-musulman (surtout en Espagne), lorsque les musulmans arrivent ils ferment les toilettes, vous croyez que c’est une action qu' Allâh aimerait ?
Enlever ce qui peut gener sur la route…..alors à plus forte raison il faut enlever la saleté que nous même on laisse derrière soi. La peau de banane c’est nous-mêmes qui l’avons jetée sur la route. Vous croyez que sur cette route, ça, ce sont les actions que Allâh aimerait ? Non.
Il faut savoir aussi, les jeunes, les sœurs, que les vacances sur la route ça ne veut pas dire que tu es libre, que tu fais ce que tu veux, que tu casses ce que tu veux, que tu rentres où tu veux, que tu salis ce que tu veux, que tu gaspilles l’eau que tu veux, non mon frère, ce n’est pas ça les vacances. La même chose sur la route pour les sœurs, quand elles arrivent dans les parcs, elles doivent bien choisir le lieu où elles vont s’asseoir.
Bien protégées de la vue des gens, parce qu’elles doivent faire tout leur possible pour qu’on ne voit pas d’elles quelque chose qu’Allâh n’aimerait pas, dans leurs paroles, dans leurs vêtements, dans leur façon de s’asseoir, dans leur façon de dormir.
Il faut bien savoir que, peut-être que l’on dirait maintenant : « mon frère Abû chayma ce ne sont plus des vacances ce que tu nous dis là, dans ce genre d’actions, on voulait juste se libérer un petit peu et s’amuser un petit peu car ce sont les les vacances ». Les jeunes vont peut-être dire « mon frère, où elles sont les vacances, où il est le repos dans tout ça ? »
Vous êtes chez des gens, vous êtes sur la route, dans les magasins des gens, vous n’avez pas le droit de salir ces choses où alors vous vous dites comme certains : « une heure pour Allâh et une heure pour ton cœur » !
On te dit, mon frère, ma sœur, une heure pour ton cœur, dans cette heure tu peux faire ce que Allâh déteste ???
Qu’elle soit maudite cette heure de ton cœur si tu dois faire des actions qu’Allâh n’aime pas.
Peut-être aussi qu’ils se basent sur le fameux hadith parlant de handala Al Ousaydi lorsqu'il a dit :
« handala est devenu hypocrite, handala est devenu hypocrite, et que Abû bakr lui demande pourquoi il dit cela et handala lui répond que oui, et il ajoute : « quand on est avec le Prophète, notre foi et notre crainte de Allâh sont immense, mais lorsque l’on quitte le Prophète et que l’on retourne à nos familles, on oublie tout cela ».
Abû bakr lui dit que lui aussi il a ce problème et ils vont vers le Prophète qui leur dit : « Ecoute ya handala, si en sortant de la mosquée vous restiez dans le même état de crainte et de foi dans vos marchés ou vos familles, les anges descendraient et marcheraient avec vous, vous donneraient l’accolade. Mais ô handala, une heure comme cela et une heure comme cela. »
Mais lorsque le Prophète leur a dit une heure comme ça et une heure comme ça, vous croyez que Abû bakr et handala ils ont compris que c’est une heure dans la débauche, dans ce que Allâh a rendu illicite et une heure dans l’adoration ?
Et quand les musulmans arrivent pour prendre le bateau ou l’avion, qu’est-ce qu’ils ont ces gens-là à se précipiter et à pousser leur frère qui est avant lui pour prendre sa place, de faire tout son possible pour passer avant lui ?
Vous savez où il a appris à faire ça ?
Pas que dans les vacances, il l’a appris dans la mosquée où il arrive le dernier, il traverse sur la tête des gens pour aller au premier rang en croyant qu’il a fait une bonne action.
Et dans les transports, il fait la même chose.
Il faut penser dans ce voyage mes frères et sœurs, aux prédécesseurs quand ils faisaient des voyages à dos de chameau ou d’âne pendant des mois de route, de faim, de peur pour « ramasser » les paroles du Prophète , pour « ramasser » les hadiths du Prophète et nous aujourd’hui sur Internet, on pousse sur un bouton et le hadith est là.
Il a été rapporté qu'un compagnon sortit pour aller chercher la science, la parole du Prophète , à l’âge de 20 ans. Il est revenu de ce voyage à l’âge de 65 ans !
Oui mon frère … ça c’est le voyage, ça c’est le tourisme, ça c’est les vacances !!!
Il y en a quand tu leur demandes pourquoi il n’ont pas fait le pèlerinage alors qu’ils vont au Bled chaque année, il te répondent : c’est pour entretenir les liens de la parenté.
C’est faux ! Faites attention lorsque vous visitez la famille ou les voisins, il faut manger comme eux mangent et il faut faire attention à ne pas faire quelque chose de trop.
Et si tu fais quelque chose de trop, fais le pour eux, si tu as des vêtements que tu aimes donne-leur à eux, si tu as de la nourriture que tu as ramenée d’ici donnes-la leur, si tu vas quelquepart, invite-les et ne te contentes pas de leur donner simplement ce qui est en trop, tout le temps fermé dans ton armoire. Comme ça, tu sauras combien de bienfaits Allâh t’a donnés.
Les vêtements que tu as pour tes enfants, donne-les à ces enfants, car tu es aussi pauvre.
C’est Shaytan (satan) ... tu es simplement un chômeur ou un fils de chômeur, ou tu travailles simplement dans les toilettes et quand tu arrives là-bas tu veux faire le roi ou les enfants de roi. Tu triches, tu mens, tu es injuste.
Alors je finirai avec ça : mon frère, ma sœur, avant de partir en vacances, vérifie quelque chose, vérifie un morceau de chair dans ton corps qui peut remédier à cela.
Cherches-le dans trois places :

Dans la prière, dans la lecture du Qur’ane, dans les cours.

Regardes si ton cœur est présent dans ces moments-là.

Est-ce qu'il est sensible ? Est-ce qu'il entend ?
Et si tu ne le trouves pas dans ces places-là, alors cherche un autre coeur et saches que ton cœur il est mort et il fera les dégâts que l’on vient de citer.
Par contre si tu le trouves là, alors c’est un cœur qui va te pousser à faire le contraire de ce que l’on a dit, de ces dégâts que l’on fait pendant les vacances.



Les Vacances - Par le Cheikh Abou Chayma
- Rappel retranscrit par l'équipe Sajidine à la demande de nos frères et soeurs malentendants
Revenir en haut Aller en bas
 
Les vacances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Etudes, Apprentissages et Sciences Islamiques :: Fatwas/Sciences-
Sauter vers: