Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La position de l’Islam par rapport à la participation à ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La position de l’Islam par rapport à la participation à ...   Mar 29 Juil - 19:16:00

La position de l’Islam par rapport à la participation à certaines fêtes annuelles

Quelle est la position de la Charia par rapport à certaines fêtes et commémorations annuelles, telles que la journée mondiale de la famille, la journée internationale des handicapés, l’année internationales des personnes âgées ainsi que certaines fêtes religieuses telles que celles marquant le voyage nocturne et l’ascension, la naissance du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et l’hégire au cours des quelles on prépare certaines publications et organise des conférences, des forums islamiques pour prêcher aux gens et leur rafraîchir la mémoire ?


Louange à Allah ;

Je considère que ces journées et rencontres qui sont fêtées toutes les années font partie des fêtes nouvellement inventées et des lois qui n’ont pas de fondements islamiques. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « gardez-vous des choses nouvellement inventées dans la religion, car toute innovation dans ce sens est un acte hérétique et tout acte hérétique est synonyme d’égarement. » (rapporté par Ahmad, Abu Daoud, At-Tirmîdhî et autres). Il a dit également : « Tous les peuples ont leurs fêtes et celle-ci est la nôtre .» (rapporté par Boukhari et Mouslim).

Dans son livre « Iqtidha as-Sirat Al-Moustaqîm li Moukhâlafat Ashâb al-jahîm », Cheikh Al-Islam Ibn Taymiya ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) est longuement revenu sur la question des fêtes et rencontres nouvellement inventées et qui n’ont aucun fondement dans l’Islam tout en les blâmant. Il soutient que la plupart des gens ne réalisent pas encore l’ampleur des torts que ces fêtes hérétiques font subir à la religion, notamment lorsqu’il s’agit de pratiques cultuelles instituées. Même les plus intelligents n’en saisissent qu’une infime partie.

Le devoir des créatures c’est de se conformer au livre d’Allah et à la tradition de Son Prophète, abstraction faite des intérêts ou des dommages qui peuvent en découler.

Quelqu’un qui choisit un jour particulier au cours du quel il s’adonne à des actes cultuels tels que le jeûne, la prière, la préparation de repas, se raffiner ou faire des largesses doit être forcément convaincu que ce jour est le meilleur des jours, car si ce n’était pas ainsi pour lui ou pour ses disciples il n’aurait pas choisi tel jour ou telle nuit. En effet, si cette conviction n’était pas ancrée chez lui et ses adeptes, il n’aurait pas consacré ces actes à ce jour ou cette nuit-là car il est exclu qu’on privilégie une action sans cause.

En plus, la fête porte le nom de l’endroit, du moment ou de la rencontre au cours de laquelle elle est célébrée ; or il y a beaucoup de choses qui ont été inventées dans ces domaines.

Concernant les moments, on en distingue trois catégories qui englobent également certaines fêtes hérétiques pour commémorer des endroits ou des actes :

La première concerne un jour qui n’a pas été glorifié par la Charia ou évoqué par les salaf (anciens) ou qui n’a pas connu un événement qui mérite d’être célébré.

La deuxième concerne un jour qui, comme tous les autres, a connu un événement et qui, pour autant, n’a pas fait l’objet de célébration périodique ou fêté par les anciens.

Quiconque fait cela aura ressemblé aux chrétiens qui fêtent les jours où des événements concernant Jésus (que la paix soit sur lui) se sont produits, mais également aux Juifs. En Islam, la fête, c’est celle décrétée par la Charia ; et la loi d’Allah doit être suivie et appliquée. S’il n’y avait pas cette loi tout serait permis dans la religion.

Il est également avéré que ce que font certains gens par imitation des chrétiens qui célèbrent la naissance du Christ ou par amour et par respect au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) ne faisait pas partie des pratiques des anciens malgré l’existence d’arguments pouvant le justifier. Mieux, s’il était un acte louable, ils ne l’auraient pas interdit.

La troisième est relative aux jours célébrés dans la Charia tels que le jour de Hachoura, le jour d’Arafat, les deux jours de l’Aïd Al-Kabir et de l’Aïd Al-Fitr et autres. Mais les passionnés y ont greffées des choses qu’ils considèrent comme étant des vertus mais qui, en réalité, sont des choses abhorrées et interdites. C’est le cas des Rafidis qui refusent de boire de l’eau ou montrent leur tristesse le jour de Hachoura, mais également des autres pratiques hérétiques qui n’ont pas été instituées ni par Allah, leTrès-Haut, ni par son Prophète (bénédiction et salut soient sur lui), ni par aucun des anciens ou des membres de la famille du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). En plus, en dehors des fêtes instituées par la Charia, les cérémonies que l’on organise de manière hebdomadaire, mensuelle ou annuelle peuvent être assimilées aux rassemblements pour les cinq prières, celle du vendredi, des deux Aïds et le pèlerinage. En cela elles relèvent de l’hérésie.

Le principe est que concernant les pratiques cultuelles instituées par la Charia et qui se répètent à des heures déterminées jusqu’à devenir une tradition, Allah en a institué un nombre suffisant pour les serviteurs. Si on en ajoute d’autres , c’est comme si on voulait concurrencer Allah dans ce domaine. Et comme nous l’avons indiqué ci-dessus, ces rassemblements sont accompagnés d’actes de perversion qu’un homme solitaire ou un groupe particulier n’aurait pas commis. Fin du résumé.

De ce qui précède il ressort que le musulman ne doit pas participé à ces journées qui sont célébrées tous les ans et qui se répètent annuellement du fait qu’elles ressemblent aux fêtes musulmanes. Mais si elles ne se répètent pas et qu’elles offrent au musulman la possibilité de partager la vérité qu’il détient avec les autres, on peut y participer, s’il plait à Allah. Allah le sait mieux.



Source: http://islamqa.com/fr/ref/5219/voyage%20nocturne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La position de l’Islam par rapport à la participation à ...   Mar 29 Juil - 19:20:25

Louange à Allah, et que la bénédiction et la paix soient sur le Messager d’Allah, sur sa famille et ses Compagnons.

Il n’y a aucun doute que le voyage nocturne [du Prophète vers Al-Aqsa] et son ascension [au ciel] font partie des grands signes d’Allah, qui prouvent la véracité de Son Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, et la haute position qu’il occupe auprès d’Allah, exalté soit-Il. Cela prouve aussi la Toute Puissance d’Allah et Son élévation au-dessus de toute Sa création. Allah, exalté et élevé soit-Il, dit :



« Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni les alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant. »[1]



On rapporte selon plusieurs narrateurs (Tawâtur) que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a été emmené au ciel ; on lui a ouvert les portes jusqu’à ce qu’il passe le septième ciel, au lieu où Allah lui a parlé et lui a dit ce qu’Il voulait, et où Allah lui prescrit l’accomplissement des cinq prières. A l’origine, Allah, exalté soit-Il, avait prescrit cinquante prières, mais notre Prophète Muhammad, prière et salut d’Allah sur lui, ne cessa de lui demander d’alléger le nombre de prières, jusqu’à ce qu’elles ne soient plus qu’au nombre de cinq dans l’obligation, et cinquante par la récompense, car une bonne action équivaut à dix bonnes actions… Louange et gratitude à Allah pour tous Ses bienfaits.



La date de cette nuit au cours de laquelle a eu lieu le voyage nocturne et l’ascension n’a pas été spécifiée précisément dans les hadiths authentiques, que ce soit au cours du mois de Rajab ou un autre. Et tout ce qui a été rapporté concernant la date précise de cette nuit ne remonte pas authentiquement au Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, d’après les savants du hadith. Il y a dans l’occultation de cette date de la part d’Allah une profonde sagesse. En supposant que la date précise de cette nuit ait été rapportée authentiquement, il n’est pas permis aux musulmans de lui réserver des adorations, de même qu’il ne leur est pas permis de la célébrer, car le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, et ses Compagnons, qu’Allah les agrée, ne l’ont pas célébrée, et ne lui ont rien réservée. Si la célébration de cette nuit avait été quelque chose prescrite, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, l’aurait clarifié à la communauté, que ce soit dans ses propos ou par sa pratique. Si quelque chose de la sorte avait eu lieu, cela aurait été connu et notoire, et les Compagnons, qu’Allah les agrée, nous l’auraient transmis, car ils ont transmis de leur Prophète toute chose dont la communauté a besoin, et ils n’ont rien négligé de la religion. Ils sont plutôt les plus empressés à faire le bien ; donc, si effectivement la célébration de cette nuit avait été prescrite, ils auraient été les plus empressés à la célébrer.



Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, est celui qui aime le plus le bien pour les hommes. Il a transmis le message de façon parfaite et a remis ce qu’on lui avait confié. Si la vénération de cette nuit et sa célébration faisait partie de la religion d’Allah, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, ne l’aurait pas négligé et ne l’aurait pas caché. Etant donné que cela n’est pas arrivé, nous savons donc que sa vénération et sa célébration ne font aucunement partie de l’islam. Or, Allah a parachevé pour cette communauté sa religion, a accompli sur elle Son bienfait, et a réprouvé quiconque légiférerait dans la religion ce qu’Allah n’a pas permis. Allah dit dans Son livre explicite dans la sourate la Table Servie :



« Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’islam comme religion pour vous. »[2]



Allah, exalté et élevé soit-Il, dit dans la sourate la Concertation :




« Ou bien auraient-ils des associés [à Allah] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allah n’a jamais permises ? Or, si l’arrêt décisif n’avait pas été prononcé, il aurait été tranché entre eux. Les injustes auront certes un châtiment douloureux. »[3]





On rapporte du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, dans les hadiths authentiques, qu’il a mis en garde contre les innovations ; il a affirmé que ce sont des égarements, pour rappeler à la communauté l’ampleur du danger qu’elles représentent, et pour en rendre la pratique répugnante aux yeux des musulmans. Nous pouvons évoquer ce qui a été rapporté de façon certaine dans les deux Sahîh d’après ‘Â’îcha, qu’Allah l’agrée, d’après le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, qu’il a dit :



« Quiconque innove dans notre religion une chose qui n’en fait pas partie, cette chose sera rejetée. »[4]



Et dans la version de Muslim :



« Quiconque commet un acte pour lequel un ordre de notre part n’a pas été donné, son acte sera rejeté. »[5]



Et dans le Sahîh de Muslim d’après Jâbir, qu’Allah l’agrée, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, avait l’habitude de dire durant le prêche du vendredi :



« La meilleure des paroles est le Livre d’Allah, et la meilleure des voies est la voie de Muhammad, prière et salut d’Allah sur lui, et les pires choses sont les choses inventées, et toute innovation est un égarement. »[6]



An-Nassâ’î a rajouté selon une chaîne de rapporteurs jugée bonne (Jayyid) :



« Et tout égarement est dans le Feu. »[7]



Et dans les ouvrage de Sunan, d’après Al-’Irbâdh Ibn Sâriya, qu’Allah l’agrée : « Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, nous a exhorté d’une façon si intense, que nos cœurs en tremblèrent et nos yeux versèrent des larmes. Nous lui dîmes alors : « Ô Messager d’Allah ! Cela ressemble fort à une exhortation d’adieu… que nous conseilles-tu donc ? » Il dit :



« Je vous conseille de craindre Allah, d’écouter et d’obéir [aux gouvernants], même si un esclave est à votre tête. Car celui d’entre vous qui vivra verra beaucoup de divergences. Suivez donc ma tradition et celle des Califes orthodoxes et bien guidés après moi, accrochez-vous y fermement. Et prenez garde aux choses inventées, car toute chose inventée est une innovation, et toute innovation est un égarement. » [8]



Les hadiths dans ce sens sont nombreux.

On rapporte de façon certaine d’après les Compagnons du Prophète d’Allah, prière et salut d’Allah sur lui, et d’après les Pieux Prédécesseurs (Salaf us-Sâlih), qu’ils mettaient en garde contre les innovations, et dissuadaient fortement de les pratiquer. Tout cela en raison du fait que c’est un ajout dans la religion, une législation non autorisée par Allah, et une imitation des ennemis d’Allah, comme les juifs et les chrétiens qui ont opéré des ajouts dans leur religion et y ont légiféré ce qu’Allah n’a point autorisé. Mais cela implique aussi un amoindrissement de la religion, et son accusation de n’être pas complète… et on sait que cela engendre un grand désordre et un mal profond, et que c’est en contradiction avec la parole d’Allah, exalté et élevé soit-Il :



« Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion… »[9]



ainsi que le désaccord évident avec les hadiths du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, qui mettent en garde contre les innovations et rendent leur pratique repoussante.



J’espère que ce que nous avons cité comme preuves suffit à convaincre celui qui recherche la vérité, concernant la réprobation de cette innovation – je veux dire : l’innovation de la célébration de la nuit du voyage nocturne et de l’ascension – et la mise en garde contre elle, et concernant aussi le fait qu’elle n’a aucun lien avec la religion de l’islam.



Etant donné qu’Allah a rendu obligatoire le conseil mutuel des musulmans, l’explication de ce qu’Allah a prescrit dans la religion et l’interdiction de dissimuler la science, j’ai décidé d’attirer l’attention de mes frères musulmans concernant cette innovation, qui s’est répandue dans beaucoup de régions, au point où certaines personnes ont cru qu’elle faisait partie de la religion.



C’est à Allah que nous demandons d’améliorer la condition de tous les musulmans, de leur octroyer la science au sujet de leur religion, de nous aider – ainsi qu’eux-mêmes – à nous attacher fermement à la vérité et à s’y tenir, et à délaisser ce qui la contredit. Il est certes Celui Qui se charge de cela et Il est Capable de toutes choses.

Qu’Allah accorde Sa faveur, Sa paix et Sa bénédiction à Son serviteur et messager, notre Prophète Muhammad, ainsi qu’à sa famille et ses Compagnons.


Cheikh Ben Baz
Kitâb ut-Tahdhîr min al-Bida’, pages 16 à 20.


--------------------------------------------------------------------------------

[1] Le Voyage Nocturne, v. 1.

[2] La Table Servie, v. 3.

[3] La Concertation, v. 21.

[4] Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre de la réconciliation, n°2697 et Muslim, chapitre des jugements, n°1718.

[5] Rapporté par Al-Bukhârî avec une chaîne de rapporteurs coupée à la base (Mu’allaq), chapitres des ventes et l’attachement ferme au Coran et à la Sunna. Rapporté aussi par Muslim avec la chaîne de rapporteurs intégrale, chapitre des jugements, n°1718-18.

[6] Rapporté par Muslim, chapitre de la prière du vendredi, n°867.

[7] Rapporté par An-Nassâ’î, chapitre des deux fêtes, v. 3 n°188-189.

[8] Rapporté par Abû Dâwûd, chapitre de la Sunna, n°4607 ; At-Tirmidhî, chapitre de la science n°2678, Ibn Mâjah dans son introduction, n°42.

[9] La Table Servie, v. 3.



Source: http://www.fatawaislam.com/index.php?option=com_content&task=view&id=1286&Itemid=1539
Revenir en haut Aller en bas
 
La position de l’Islam par rapport à la participation à ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Islam et troubles psychiatriques
» Quelle est la position de l'islam sur le mariage forcé ?
» Les etoiles et leurs emplacement déja mentionné dans le coran (6ème miracle irréfutable )
» La superstition et le mauvais augure
» mercure et sa position par rapport au soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Mise en garde religieuse :: Shirk - Bida - Coutumes - Traditions-
Sauter vers: