Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tawheed : la Basmala

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rayan_salam
Fajrine Confirmé
Fajrine Confirmé


Masculin Nombre de messages : 130
Age : 28
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Tawheed : la Basmala   Mer 10 Sep - 17:50:14

Salam aalikom warahmatu Allah wa barakatuhu

Bismillahi Rahmani Rahmim

Au nom d'Allah

l'Auteur, Rahimahoullah, débuta son livre (les trois fondements) avec la Basmala [Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux] en se conformant au Livre d'Allah (3aza wa jal) qui commence ainsi, en accord avec le Hadith :

"Toute affaire sérieuse qu'on ne commence pas par Bismillahi (Au nom d'Allah) est amputée." [Le hadith a été rapporté selon plusieurs voies et dans différentes variantes. Sheikh Uthaymin a fut interrogé au sujet de ce hadith et répondit : Les savants ont divergé quant à l'authenticité de ce hadîth. Cetrains l'ont authentifié et l'on pris comme support comme an-Nawawi, d'autres l'ont affaibli. Voir également KITAB AL 3ILM du Skheikh Uthaymin. Ce hadith a été reconnu, par contre, très faible (Da'if Jiddan) par Skaykh al-Albâni dans Irwâ al Ghalîl, h.n°1]

En conformément à la voie du Messager (Salalahou aleyhi wa salam) qui commençait ses missives par la Basmala.

Il y a dans la Basmala un verbe rejeté [en grammaire, cela veut dire repousser en fin de phrase], sous-entendu, correspondant au contexte et dont le sens est: "Au nom d'Allah j'écris ou je commence"

Nous avons concidéré le mot en ellipse comme étant un verbe ["j'écris" dans le cas présent], car ce sont les verbes à l'origine qui exprime les actions. Nous avons estimé que le verbe était rejeté en fin de la Basmala pour deux raisons :

La première : La recherche de la bénédiction en commençant par le nom d'Allah(3aza wa jal).

La seconde : L'indication de la restriction [de la raison de l'action] car faire précéder le verbe [ici en ellipse] de l'afférent qui lui est relatif indique la restriction.

Et nous avons estimé qu'il [le verbe "j'écris"] convient au contexte, car c'est ce qui indique le mieux ce que l'on veut exprimer. Si nous disons, par exemple, lorsque nous voulons lire un livre : "Au nom d'Allah, nous débutons" ; Nous ne savons pas par quel acte nous débutons. Alors que le faite de dire : "Au nom d'Allah, je lis" est plus indicatif de l'acte que je veux commencer.

Tiré du Livre : L'explication des Trois Fondements "Charh Thâlâthat Al-Usul" [Commentaire du Sheikh Ibn al-Uthaymin (rahimahoullah) du Livre original du Skeikh 'Abd Al Wahab (Rahimahoullah).

Et Allah est Plus Savant et que la prière et la salutation d'Allah soient sur Muhammad, sa famille et ses compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tawheed : la Basmala
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Al-Basmala
» Dire la basmala dans chaque sourates lors des salates???
» Tawhid Ar-Rubûbiyyah (l'unicité dans la seigneurie)
» sourate Fatiha
» Sourate "At-Tawbah"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Enseignements et Sciences :: Qu'ran Al kareem-
Sauter vers: