Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Témoignages des convertis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Témoignages des convertis   Jeu 29 Déc - 0:44:33

As-salam walaykum

Bismillah a Rahmane a Rahim (Au Nom de Dieu le Très Miséricordieux ,le Tout Miséricordieux)

Salam Alaykoum (que la paix soit avec vous)

Convertie à l'Islam depuis 10 ans ,je vous apporte mon témoignage en toute modestie sur ma façon de vivre l'Islam.

Lors de ma conversion qui fut comme un coup de foudre ,j'ignorais pratiquement tout de l'Islam ,et combien je serais heureuse de cette décision ,le bonheur et la force que cela m'apporterait par la grâce de Dieu.

Mais rien n'est acquis ,c'est lorsqu'on décide d'être musulman (e )que commence le défi d'être à la hauteur de son choix. Posons nous chaque jour la question :"Suis je vraiment musulman(e)?"

Au niveau de la pratique ,nous savons ce qu'il faut faire (5 piliers de l'Islam*).C'est donc très clair mais je pense que le comportement est également primordial et c'est un travail quotidien sur soi-même ,et au niveau relationnel Il n'est pas inutile de se demander souvent :"Ne suis - je pas blessant(e) quand je parle ? Suis-je suffisamment humble ?Est-ce que j'éprouve réellement de la compassion ? Suis je assez généreux(se) ? Suis je assez à l'écoute de mes proches ?Est-ce que j'accepte leurs défauts ?"Nous ne pouvons pas être parfaits(es) bien sûr et les efforts doivent être constants ,et lorsqu'on fait ces efforts ,on en retire un bienfait immense autant par rapport à Allah (qui veut que nous ayons un bon comportement)que par rapport aux autres et à soi-même.

L'Islam est la paix de l'âme ,le refuge dans ce monde où les valeurs sont l'argent ,le pouvoir ,le paraître ,le matérialisme .Le jour du jugement ,tout cela sera bien dérisoire et seuls nos actes resteront.

Avant ,je m'escrimais à trouver des solutions et émettre des hypothèses par rapport à ma vie :"Que ferais-je si ceci …Et si cela arrive ?Et quand va arriver cela ?"

A présent ,j'ai confiance en Allah car je sais que ma vie et mon destin sont entre Ses mains .Je crains Allah mais je l'aime pour ce qu' Il est :Le Dieu d'Amour et de Miséricorde.

Il est vrai qu'en France ,les musulmans sont peu aimés mais ce qui compte c'est d'être aimé d'Allah .Peu importe les mauvais regards et les remarques stupides en portant le voile ,j'obéis à Allah premièrement mais j'annonce aussi la couleur :"Je suis musulmane et fière de l'être .Al Hamdu Lillah(Merci à Dieu)!"

Que Dieu accepte nos efforts et pardonne nos erreurs , Incha'Allah(Si Dieu le veut)

Dounia

5 piliers de l'Islam =

1)La profession de foi

2)La prière

3)Le jeûne (rahmadan)

4)L'aumône légal ( Zakat)

5)Le pèlerinage ( Hadj)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Témoignages des convertis   Jeu 29 Déc - 0:50:09

As-salam walaykum

1ère Partie

Comment peut-on déformer la vérité?

L'Islam et sa présentation: réponse à l'émission "Envoyé Spécial: les réseaux islamistes"

Française convertie à 1' Islam depuis longtemps. de mon plein gré, à la suite d'un choix délibéré. je vis à l'étranger où mon mari travaille comme médecin.

Il y a peu de temps, j'ai pu voir la cassette enregistrée de l'émission "Envoyé Spécial " consacrée aux Réseaux islamistes.

C'est alors armée de mon seul crayon, poussée par ma seule indignation que j'écris cette lettre au nom d'un droit de réponse que j'estime nécessaire et en vertu de la liberté d'expression si chère à la France.

J'accuse l'émission "Envoyé Spécial" numéro 283, consacrée aux réseaux islamistes, d 'avoir, sous couvert de démanteler les réseaux terroristes, fait une extrapolation à l'Islam tout entier assimilé à une secte des plus dangereuses et fait de chaque musulman un terroriste potentiel.

J'accuse cette émission d'avoir entretenu les français dans leur ignorance de l'Islam et du conflit algérien pour attiser leur peur et leur haine des musulmans.

La guerre d'Algérie est un conflit grave, difficile, horrible, qui a fait plus de 50 000 morts. Toutes les familles sont touchées, déchirées, apeurées.

Des musulmans emprisonnés, torturés, tués. Les algériens à l'étranger surveillés, épiés, menacés.

Pourtant ce peuple de musulmans (environ 95%) qui subissait "depuis deux ou trois décennies un socialisme à la soviétique" dit M. Rauffer dans le reportage, avait élu démocratiquement son gouvernement, le F.I.S., un gouvernement islamique et non terroriste. Quoi de plus naturel pour des musulmans à la culture, la sensibilité, la religion différentes de celles occidentales, de se choisir un gouvernement en rapport avec ses tendances profondes?

La stabilité d'un pays ne se caractérise-t-elle pas par la représentation au pouvoir de ce à quoi aspire la majorité?

Mais la France s'est arrogé le droit de refuser ce gouvernement peu conforme à ses propres aspirations. Elle a aidé à la mise en place d'une dictature qui depuis, sème la terreur (cf. Le rapport d'Amnesty International) ou au moins permet son instauration, avec l'introduction d'éléments étrangers qui commettent des crimes barbares des plus odieux, en les mettant sur le compte des musulmans, des islamistes. Le pays vit l'enfer, personne ne sait plus à qui se fier.

Mr Rauffer dit encore: "Les islamistes algériens pensent tous, et c'est vrai d'une certaine manière, que si la France n'était pas là, le régime actuel aurait du mal à exister, pour ne pas dire qu'il s'effondrerait". Il reconnaît que la France est en grande partie responsable du chaos qui règne en Algérie et c'est pourquoi elle seule, est visée par les attentats terroristes.

C'est seulement après "l'interruption du processus électoral, après l'interdiction du F.I.S. que les algériens islamistes sont entrés dans la lutte armée" dit M. Rauffer.

Dans la confusion générale qui régnait en Algérie, après la frustration de se voir priver d'un gouvernement élu, le G.I.A. s'est formé pour répondre à la violence par la violence. Le G.I.A; non reconnu par le F.I. S., est une branche minoritaire mais elle existe, certes et a revendiqué des attentats commis en France. par vengeance. dit NI. Rauffer. et pour l 'amener à se désintéresser de l'Algérie ".

"L'extrémisme est l'expression d 'une déception'' dit, Mr Larbi Kechat recteur de la mosquée .AD'DAWA, "la conséquence d'une frustration". Toutefois, si on peut comprendre le désespoir des extrémistes algériens cela n'excuse pas tout, et les musulmans islamistes. partout, condamnent ces attentats terroristes. Car, indépendamment de l'horreur de l'événement. de la profonde compassion envers les victimes innocentes, il y a des freins imposés par l' Islam:

"La guerre est soumise à des lots; on ne permet pas de tuer les enfants, les femmes, les vieillards et les religieux" (Pr. Hamidullah. "Initiation à l'Islam")

De plus, ces actions, loin de servir leur cause, aboutissent à l'effet inverse de celui escompté en semant dans les esprits une confusion soigneusement entretenue par les médias.

Car, si une phrase revient dans cette émission comme un leitmotiv de la part des journalistes qui ont peur de faire un amalgame entre musulman, islamiste et terroriste; ils en concluent néanmoins que l'amalgame se situe dans un Islam qui hésite entre le droit à une croyance individuelle et la volonté parfois violente de l'imposer aux autres".

Cette conclusion hâtive est complètement erronée car dit le Coran: "Pas de contrainte en religion"(sourate 2 ,verset 56 )+.

Les islamistes ne cherchent pas à imposer l'Islam aux autres mais, comme le dit M. Ahmed Zaoui dans le reportage:

" Est-ce que les algériens ne sont pas dignes de vivre en paix?"

Est-ce que les algériens n'ont pas le droit de vivre comme des musulmans dans leur propre pays, et de pratiquer leur Islam en toute impunité puisque "le Coran tel que l'a révélé le Prophète Mohammed est un livre d'amour"? Mais lorsque Mr Bernard Benyamin prononce cette derrière phrase, on ne sait pas si c'est pour se donner bonne conscience, ou bien par ironie ou précaution tant la suite de son émission s'acharne à prouver le contraire.

Ainsi M . Jacques Merlino dans son reportage sur la France est extraordinaire. Il joue sur tous les tons: mélodramatique et mystérieux sur des images et des musiques dignes des meilleurs polars, compatissant avec la jeune algérienne, condescendant avec le jeune homme parti en Afghanistan. Il le prend pour un imbécile et le reconnaît lui-même en disant dans un gentil euphémisme "qu'il est doté d'une structure psychologique très fragile". C'est vrai qu'il n'a pas l'air bien méchant, tout au plus flatté dans sa virilité d'avoir manié des Kalachnikovs et surtout bien naïf face à ce journaliste qui se croit malin.

Le ton sera donné d'emblée, dès le début de ce premier reportage: bribes d'interviews dont on aura retenu que "1'essentiel":

"Il y a deux types de dangers dans les quartiers populaires: la toxicomanie et l'islamisme dur" dit un éducateur. (L'association de ces deux mots prêterait à sourire si le cœur y était, non ?)

"J'ai suivi un entraînement sur des Kalachnikovs" annonce fièrement ce jeune musulman.

"Oui, je risque ma vie, ici en France, si je parle à visage découvert" dit cette jeune algérienne, le visage dans la pénombre.

II y a donc cette jeune femme algérienne, une beurette comme on dit, sûrement fière de s'être libérée du carcan religieux qu'est l'Islam. Plus intelligente et plus fine que les autres, elle a compris combien les islamistes sont dangereux. Elle a su déjouer, avec sagacité, les "procédés de ceux qui "attirent gentiment" dans leurs filets 1es "faibles d'esprit" dont elle ne fait pas partie bien sûr! Car c'est ça 1'Islam, n'est-ce pas? Rassembler tous les faibles d'esprit en quête d'absolu pour les mener vers un seul idéal, 1e Djihad qui se "traduira obligatoirement par des actes terroristes".

C'est bien ce qu'elle a dit cette mignonnette? Si tous les musulmans du monde (plus d'un Milliard) qui sont aussi des islamistes, (oui forcément, car tous ils rêvent d'un état ou enfin ils seront en paix) font ce qu'elle dit, alors là! Tous aux abris! Ca va péter!

Bien sur, comme elle parle en connaissance de cause, méfiez-vous de toutes ces associations sportives, caritatives , etc ... ou on parle arabe!

Attention par exemple, à cette association du "Secours Islamique", à Lille qui distribue des repas aux déshérités. Puisque M. Jacques Merlino n'a rien à reprocher à cet acte généreux en soi mais qu'il faut bien dire quelque chose pour étayer les propos précédents, il sort cette douce phrase assassine: " Il faut rappeler que c'est ainsi que le F.I.S. s'est développé en Algérie".

Mais c'est le F.I.S. ou le G.I.A. qui a commis des attentats terroristes???

Et cet imam "venu d'ailleurs"(sous entendu étranger, musulman, donc islamiste, donc dangereux) qui sillonne "en permanence" (S'il vous plaît...) les quartiers de banlieue avec son sac rempli de brochures".

Que va-t-il faire ce vieil homme épié et suivi comme un voleur? Va- t-il brandir de sous ses brochures des grenades en kit, des Kalachnikovs en pièces détachées, des manuels du parfait terroriste en dix leçons? Non, il "exhorte " (dit M. Jacques Merlino qui décidément ne manque pas d'humour) les gens, les musulmans qu'il rencontre à être ..." de bons pères", "de bons maris"(!!!)

" II leur dit qu'il n'y a pas d'autre voie que la soumission "( qui est le sens même du mot Islam) " à Dieu". Que fait-il alors de répréhensible ce vieil homme,, sinon d'essayer tout simplement de redonner à des musulmans déracinés, perdus dans une société qui ne veut ni d'eux, ni de leur religion, une dignité à laquelle ils ont droit en tant qu'Etres Humains, en tant que musulmans?

M. Jacques Merlino, pressentant l'incongruité de la situation ajoute : "nous nous sentons, peut être à tort, en insécurité".

II sait, nous savons, ils savent qu'ils ne risquent rien sinon le ridicule, et le ridicule n'a encore jamais tué personne. Mais comme décidément, il faut bien trouver quelque chose, il continue son chemin et, longeant un couloir dans un immeuble, il s'arrête près d'une salle de prière, là, il annonce d'une voix sentencieuse:

`"Il y en a aujourd'hui plus de 1500 en France...".Ce chiffre, annonce comme si M. Jacques Merlino avait découvert autant de repaires de terroristes, tend à effrayer. Pourtant si il y a plus de trois millions de musulmans en France qui doivent accomplir, chaque jour, cinq prières obligatoires, de préférence à la mosquée, ce chiffre n'a rien de surprenant. De plus, ces lieux ne sont le plus souvent que, sommairement aménagés, afin de permettre aux musulmans de pouvoir bénéficier de la prière en groupe et non de se regrouper entre terroristes.

C'est aux alentours d'une de ces mosquées improvisées et peut-être "clandestine" que M Jacques Merlino fait la rencontre "rare mais frappante" (c'est le moins que l'on puisse dire) de ce jeune homme parti en Afghanistan dans un camp d'entraînement. Ceux-ci nés pendant 1a guerre d'Afghanistan. seraient et seraient encore (puisque il y a besoin) à assurer la formation de soldats, volontaires pour aller combattre aux côtés des musulmans dans les conflits armés.

La Bosnie est un exemple de ce genre de conflit où les musulmans recrutaient des hommes.

Pourquoi? Parce que si les Serbes étaient autorisés à recevoir des armes, ce droit était refusé aux Bosniaques. Ils en étaient réduits à voler à leurs ennemis les moyens de se défendre et à tenter de résister, avec l'aide de volontaires venus grossir leurs rangs.

Mais il est vrai que les Bosniaques étaient des musulmans. même si beaucoup n'ont compris le sens et la valeur de ce mot qu'avec cette guerre.

Il est vrai aussi que les puissances occidentales ont préféré fermer les yeux sur ce qu'elles auraient pu éviter: le massacre de Srebrenica.

Ces camps, donc, qui peuvent se révéler nécessaires ont donné un but de préparation militaire défensive, ce ne sont pas des camps d'entraînement de mercenaires ou de terroristes. ( Allez voir ailleurs!)

Ces volontaires ne reviennent pas dans leur pays armés jusqu'au cou, la voix rauque et l'œil glauque, tels des Rambos de pacotille prêt à tirer sur tout ce qui bouge, sur tout ce qui n'est pas musulman.

De toute façon comme le dit ce jeune homme: "La plus grande lutte pour un musulman, c'est la lutte spirituelle" à laquelle il se consacre désormais. (ouf! Vous pouvez respirer!).

En Belgique, nous avons droit au témoignage de "Pierre le converti" (mais converti à quoi au fait?) comme le nomme la jolie journaliste Mme Françoise Joly. Si, lui, corrobore tout ce qui a été dit précédemment en constatant les mêmes phénomènes dans son pays, il ajoute qu'il a remarqué "en France une haine des musulmans contre la société française".

''Ces gens n'ont plus rien à perdre" ajoute t-il .Il en faut donc de peu, dit-il, en substance pour que tout musulman bafoue, bascule dans le terrorisme. Ils se maintiennent sur le fil du rasoir, mais du jour au lendemain, tout peut basculer.

Terrible, non? Alors, méfiance!

" Méfiez-vous et luttez! Sinon le fascisme va revenir en Algérie et en France" assène ce maghrébin, M. Said Bwamama, qui courageusement lutte contre les islamistes, "ennemis de la démocratie, qui veulent nous faire revenir au Moyen-Age".

Alors la, pardon, pardon, mille fois pardon, je proteste.

Le fascisme, établit en 1922 en Italie par Mussolini, était un régime autoritaire, dictatorial et contre le progrès. Un état islamique tel que le souhaiteraient les islamistes c'est à dire tous les musulmans, ne sera sans doute pas une démocratie au sens où l'entend l'Occident, mais ne sera pas pour autant une dictature. Pourquoi n'y aurait-il qu'un seul modèle de gouvernement reconnu universellement?


Dernière édition par le Jeu 29 Déc - 0:51:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Témoignages des convertis   Jeu 29 Déc - 0:50:56

2ème partie

Au fait, Hitler n'a-t-il pas été élu démocratiquement?

Quant à retourner au Moyen-Age, pardon, pardon, je proteste une nouvelle fois

Tout d'abord il faut préciser, à ceux qui n'auraient pas encore compris, que l'islam n'est pas une secte. Les Témoins de Jéhovah, les Moonistes, les Scientistes, les Adorateurs de la Banane, ceux-là, oui font partie d'une secte. Mais pas les musulmans qui appartiennent à une religion reconnue.

Lorsque le Prophète Mohammed ( Paix et Bénédiction sur lui) a eu en 610 après Jésus-Christ la première révélation du Coran, le livre saint des croyants, il est devenu le messager de Dieu, le dernier d'une longue lignée après Adam, Noé, Abraham, Moise, Jésus...(Paix et bénédiction sur eux). Ainsi il n'entendait pas inventer une nouvelle religion, mais compléter, parachever celle que Dieu avait précédemment révélée et que les hommes avaient altérée ou oubliée. Ainsi toutes ces religions n'en font qu'une autour de Dieu Unique. Si à cette époque, l'Europe vivait dans un obscurantisme religieux scientifique terrible, il n'en était pas de même dans l'état islamique crée par le prophète Mohammed (paix et Bénédiction soient sur lui)au VII Siècle après Jésus-Christ. L'essor du monde islamique s'est effectué dans tous les domaines: sciences naturelles, médecine, astronomie, mathématiques, les Arts...Pourquoi? Parce que le Coran lui-même incite à la science, à la connaissance . "Lis!..."a été le premier mot révélé au prophète illettré.

Dieu, dans le Coran pousse les hommes à réfléchir sur la création de l'univers et à approfondir leurs connaissances dans tous les domaines sans exception: "Dis (leur, O Mohammed ): Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?" (Sourate 39, verses 9). On peut aussi trouver de nombreux Hadiths (ou recueil des paroles du Prophète) qui abondent dans le même sens, par exemple: "Chercher la science est une obligation pour chaque musulman".

Hommes et femmes, d'ailleurs, sont sollicités au même titre . Car si en France au Moyen-Age on ne reconnaissait même pas une âme à la femme, elle était reconnue en Islam comme un être responsable et jouissait de droits et prérogatives très modernes ( n 'en déplaise à certains ignorants).

Quant aux lois archaïques d'interdire l'alcool , la drogue, les jeux de hasard, la prostitution...à chacun son avis...

Et si la polygamie, un des cheval de bataille des anti-islamistes féministes, est autorisée sous certaines conditions . il faut remarquer qu'il n'y a plus que les hypocrites pour la fustiger aujourd'hui. Au fait, n'a-t-on jamais connu de président français polygame? Ah oui certes, mais c'est diffèrent, il n'était pas musulman.

S'il vous plaît, avant de traiter de fasciste ou d'archaïque une religion qui a donne l'exemple d'une société juste et tolérante, même et surtout envers les autres religions, allez réviser vos manuels d'Histoire, à moins qu'on ne vous les ai supprimés.

Ainsi apparaît le travail pernicieux des islamistes. Tout un chacun, non averti, peut se retrouver ``envoûté" et "poussé à commettre des actes terroristes" car ils 'hypnotisent', dit ce spécialiste de la langue arabe, M. Slimane Benaissa: "L'exceptionnalité de la langue dans le discours religieux est d'un raffinement chez les arabes qui est extraordinaire...on n'est pas convaincant, on est hypnotisant".

Donc, si les "hypnotiseurs" s'occupe d'attirer les arabophones (au fait, il faut préciser que les arabophones ne forment qu'une petite minorité -10%- du monde musulman) M. Jacques Merlino, lui a rencontré " des fous, des illuminés, des maîtres du double langage, des gens au discours désordonné et déstructuré et même des personnes qui parlaient avec les anges".

Est-ce par dépit de n'avoir pas pu trouver de bons témoignages qu'il s'est rabattu dans un asile de fous? On se le demande.

Est-ce que vraiment aucun musulman, aucun islamiste n'a été capable de lui opposer de bons arguments?

Mais non, bien sûr, c'est tellement plus facile de présenter les musulmans, les islamistes comme des illuminés" ainsi la France s'accorde le droit et même le devoir de se prémunir contre cette maladie contagieuse qu'est l'Islam.

Car heureusement, la France est le seul pays d'Europe, consciente du vaste problème qu'est le danger d'islamisation au même titre qu'elle organiserait une vaste campagne d'épuration contre la peste.

Ainsi la Belgique est trop libérale, elle tolère encore trop de terroristes potentiels sur son territoire et néglige de surveiller tout ce monde-là.

L 'Allemagne, qui en est encore à panser ses blessures d 'après-guerre. baisse les bras face à ce fléau. dans un but bassement politique qui lui permettait à long terme de redorer son blason sur la scène internationale.

La Grande-Bretagne, pragmatique, abrite à des fins électorales car citoyens du Commonwealth et sujets de Sa Majesté les musulmans ont droit de vote" précise le journaliste, un véritable vivier de terroristes. Des terroristes, jugés dangereux selon les critères de la France qui a expulsé bon nombre d'entre eux hors de son territoire, et qui aujourd'hui, outre-Manche, la narguent en propageant leurs idées diaboliques. "Car ici ils disposent de médias qui jouissent à l'excès, au nom de la sacro-sainte liberté d'expression, y compris pour les ennemis de la démocratie, d'une totale liberté" dit notre journaliste outré. Egalement, c'est ici qu'ils récoltent l'argent nécessaire à leurs entreprises de destruction. Car bien entendu, le Zakat, qui est une taxe obligatoire chez les musulmans, est le prétexte idéal, la couverture de financement des fonds terroristes qui disposent, ici d'une manne providentielle fournie par une communauté musulmane nombreuse et aisée.

Grâce soit rendue à Dieu que le Zakat, qui est l'un des cinq piliers fondamentaux de l'Islam, n'ait pas été crée pour cette raison, mais dans un but d'entraide mutuelle.

On espère donc que tous ceux qui détournent cet argent à des fins criminelles lui restituent sa fonction première sans remettre en cause sa vocation essentielle.

Heureusement, la France, contrairement à la Grande Bretagne, n'a jamais permis de tels manquements à l'ordre et à la paix sociale: 'Taisez-vous et partez" à le mérite d'être franc!!

Malgré tout, on se demande comment tous ces terroristes peuvent vivre impunément, tramant leurs sombres projets, au sus et vue de tous, organisant des conférences où les cameras sont acceptées et s'exprimant dans les médias quotidiennement, s'ils n'ont plus que comme seule obsession, d'aller poser des bombes en France?

La rivalité légendaire de la Grande Bretagne envers sa consœur européenne serait-elle à ce point tenace qu'elle encouragerait sa déstabilisation par tous les moyens? Pourtant, dit M.Kamr Eddine, un de ces dangereux terroristes expulsé par la France: "Nous sommes contre le meurtre de tous les innocents, même les étrangers qui n'ont pas de relation directe avec le Djihad".

Il n'y a plus que l'Italie qui reste seule en lice pour soutenir courageusement la France dans son combat, en arrêtant des "coupables" ou prétendus comme tels. M. Rauffer a dit: "Le gouvernement français est content de l'Italie".

Ca lui fera une belle jambe dans sa botte, à l'Italie, car apparemment c'est plus facile de faire la chasse aux islamistes qu'aux mafiosi.

La France se retrouve donc seule (c 'est aussi la seule à être allée s'embourber en Algérie, peut-être à cause d'un vague désir de revanche sur 1962). La seule, à lutter à visage découvert contre les islamistes, contre les musulmans, contre l'Islam.

Comment opère-t-elle?

1. II y a tout d'abord une vaste campagne anti-islamique, alimentée avec délectation par tous les médias qui jamais jusqu'à présent, pour aucun autre terroriste, n'avaient fait rejaillir sa responsabilité dans les principes et fondements même de sa religion. II n y a pas un seul criminel individuel. il y a l' Islam seule criminelle.

2. Il y a par méfiance envers tous les arabophones . un contrôle accru de tous les immigrés et une expulsion sans sommation de tous les suspects.

3. Il y a une interdiction de territoire pour tout intellectuel musulman inoffensif qui venait simplement en France pour donner des conférences sur l'Islam par exemple. Mais parler de l'Islam est devenu un crime.

4.Il y a bien sur, l'interdiction de cassettes, journaux, livres osant traiter de sujets relatifs à l'Islam. Même des gens très modérés comme M. Nusuf Al Qaradawi, M. Ahmed Deedat et tant d'autres. sont interdits. Leurs écrits sont pourtant très intéressants. Il n'y a ainsi plus moyen de se documenter objectivement sur l'Islam (si ce n'est bien sur en regardant "Envoyé Spécial").

5. I1 y a aussi la surveillance des mosquées, des associations diverges et variées et de tout autre lieu ou pourraient se réunir des arabes, des musulmans, des islamistes, des terroristes.

6.Il y a la lutte sans merci organisée contre tous les "signes distinctifs religieux" essentiellement portés sur la tête: le hijab par exemple. "Aujourd'hui plus de mille lycéennes portent le hijab au mépris de la circulaire Bayrou qui l'interdisait" dit Mr Jacques Merlino qui décidément n'aime pas beaucoup les musulmans. Pourtant le hijab est obligatoire pour une musulmane. C'est pour elle un vrai problème de conscience de l'abandonner et un vrai dilemme de devoir choisir entre des études et la désobéissance à un ordre divin.

Mais de quoi a-t-on peur au juste? Qu'elles cachent sous leur foulard des pains de plastique prêts à exploser, des micro-bombes attachées à leur nuque? Pourtant elles étaient plutôt de bonnes étudiantes calmes et sérieuses, ces voilées là dont le regard aujourd'hui se voile d'amertume.

7. Il y a enfin un fait nouveau qui n'est pas des moins anodins. On avive la propension naturelle des français à se méfier des étrangers, car "le terroriste peut être quelqu'un comme les autres", "non décelable par les plus proches de ses proches", dit-on dans le reportage. "La police anti-terroriste fait le maximum" dit M. Xavier Rauffer, "spécialiste en criminologie et pas en politique", "mais elle ne dispose pas suffisamment de moyens d'information dans les milieux à risque", en clair elle manque de balances. C'est ce qu'il dit en utilisant un autre vocabulaire." Car, ajoute- t- il si parmi le 1 Million d'algériens vivant en France, 99% sont calmes, cela fait quand même 1%, soit 10 000 personnes à surveiller".(!!!)

Serait - ce de la part de ce monsieur au regard bleu si faussement candide, un appel à la délation?

J'ose espérer que non. Elle n'est quand même pas si loin l'époque ou l'attitude de certains français nous a fait honte.

Mais que vont faire tous ces bons citoyens français de souche, qui ont regardé ce soir là "Envoyé Spécial", qui leur a tout expliqué "si justement, si modérément " (dixit M. Rauffer)?

Que vont-ils faire le lendemain en croisant dans la cage d 'escalier leur ex-innocente voisine Fatima. qui leur offrait de temps en temps du couscous ,ou son mari, Ahmed qui pourtant n'h2sitait pas 0 leur monter les paquets trop lourds au retour des courses?

Ils vont peut- être au mieux ne plus les saluer, au pire téléphoner à la police pour les signaler, d'autant plus que Fatima porte le hijab, Ahmed la barbe et qu'il aime bricoler. Pauvre Fatima qui aimerait tant rentrer dans son paix et qui doit choisir entre la peur au quotidien là-bas et l'humiliation au quotidien ici.

La France aujourd'hui s 'engage dans une période de son histoire qui ne lui fait pas honneur.

A vouloir faire peur on attise la haine et l'incompréhension des deux côtés.

Ne vaudrait-il pas mieux laisser les musulmans s'exprimer clairement et sans crainte? Eux- même sont le plus aptes à éradiquer en leur sein, tous les noyaux les plus durs, les plus extrémistes qui font tant de mal

Est-ce parce que la France a conscience de sa lourde responsabilité dans le conflit algérien qu'elle évite de se remettre en cause?

Est-ce parce que la France, aujourd'hui, se débat dans une crise économique , sociale ,politique difficile qu'elle préfère transposer ses problèmes surle dos de ['Islam considere comme seul responsable de tous ses maux?

Je suis française et musulmane.

Je suis fière d'être musulmane.

Valérie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Témoignages des convertis   Aujourd'hui à 7:48:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Témoignages des convertis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récits et Témoignages de Convertis philosophes, scientifiques, acteurs, sportifs hommes d'état, célébrités,…
» [seconde] Atelier d'écriture ; des témoignages ?
» NDE : nouveaux témoignages et nouvelles recherches
» Immigrants (13 témoignages, 13 auteurs de bande dessinée et 6 historiens)
» témoignages de parents pour un mémoire orthophonique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Questions - Réponses - Découvertes :: Les convertis-
Sauter vers: