Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 5 à 6 millions de Musulman en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: 5 à 6 millions de Musulman en France   Ven 16 Déc - 2:20:09

Salam walaykum


Prendrions-nous le temps d’analyser le phénomène - oh combien récurrent ! - de parler de la « deuxième religion de France » en ajoutant comme argument « il y a en France 5 à 6 millions de musulmans » ? Ce chiffre est un pur produit de l’imaginaire. Pourtant il est reproduit par les plus hautes personnalités de la place publique, par des militants, par des experts de quelque chose liée à l’immigration et à la religion, voire de la laïcité.

La fonction des « 5 à 6 millions de musulmans » est d’appeler l’attention de l’interlocuteur, signifiant que l’on parle d’un sujet sérieux. La preuve par des millions et des millions. Il se pourrait aussi que ce chiffre ait un lien avec la peur de la présence de musulmans en France, ressentie par beaucoup comme une menace. Mettons que l’on aurait dit : « il y a 75 000 musulmans en France ! ». C’est un chiffre imaginaire - comme l’autre, donc aussi valable que l’autre - mais c’est ridicule. Ça ne peut pas faire peur. Ce n’est pas à la hauteur de leur dangerosité présupposée. « 10 millions » ? Là, c’est trop... encore que quelques-uns l’ont essayé, mais cela n’a pas pris. « 5 - 6 millions » paraît être un bon indicateur de peur.

Il y a bien des musulmans, avertis et connaisseurs, qui ne croient pas à l’histoire des 5 millions. Mais qu’est-ce qui arrive quand on essaye de corriger ? Très mauvais effet ! Vu comme une tentative de rabaisser l’importance de la présence des musulmans en France, cela voudrait dire diminuer substantiellement le nombre de victimes des discriminations dont ils seraient objet, donc diminuer l’importance de ces discriminations.

L’usage du terme « musulman » associé à Islam insinue que ces musulmans (« ethniques ») sont des pratiquants de la religion musulmane, alors que l’on n’admettrait pas que l’on dise que les 60 millions de résidents en France (protestants, musulmans et autres, inclus) sont des catholiques religieux. Cela en principe n’enlève rien au fait que, probablement, l’Islam est réellement la deuxième religion de France. En effet, l’inclusion des résidents étrangers provenant de pays connotés comme musulmans et supposés dotés de populations 100 % croyantes, est une démarche inacceptable. Pour quelle raison les Assyro-chaldéens, chrétiens, habitant à Sarcelles devraient être comptés comme musulmans ? Parmi les Turcs, comptés comme musulmans à 100 %, n’y a-t-il pas d’athées ? Avec l’absence de statistiques et l’existence de très rares sondages permettant d’estimer le nombre de musulmans en France, on pourrait se limiter à deux notions : les « culturellement musulmans » et les « pratiquants musulmans ».

Estimation des supposés « culturellement musulmans »

Le Haut Conseil à l’intégration, pourtant composé, entre autres, par des chercheurs qui pouvaient bien interpréter des statistiques officielles, n’a pas réussi à les redimensionner. Faisant état du manque de statistiques confessionnelles, des estimations (reprises de A. Boyer) ont été faites à partir des chiffres du recensement, pour finir par avancer discrètement « 4 à 5 millions de musulmans », corroborant indirectement l’usage du « 5 millions de musulmans ». En l’absence de variables « ethniques » dans les recensements, ce que certains font est le contournement par les statistiques de nationalité, en additionnant les résidents étrangers en France de pays qui ont la renommée d’être musulmans. Même en suivant ce critère, on n’arrive pas à 5 millions. Certes, il faudrait ajouter les descendants d’étrangers venus en France en provenance de pays musulmans. En exploitant l’information sur l’origine nationale des parents, l’enquête Familles de l’Ined (L’Express, 4-10 décembre 2003) permet un calcul englobant les Français descendants de parents supposés musulmans. Ce calcul permet d’arriver à un chiffre maximum de 3,7 millions de supposés musulmans, en incluant des non-musulmans de pays musulmans, des areligieux , des agnostiques et des athées, et tous les non pratiquants (culturellement musulmans, mais non religieux ou ne pratiquant que les rites ethno-religieux). Resterait encore à tenir compte des convertis provenant d’autres cultures. Ils sont estimés à 30 000. Pour faire large, on pourrait pousser jusqu’à 50 000. Nous aurions ainsi 3,75 millions de supposés musulmans en France.

Estimation des musulmans pratiquants (au delà des rites ethno-religieux tels que le ramadan)

Pour mesurer l’importance de l’Islam, il est discutable d’inclure tous ceux qui font le ramadan et qui, dans cette période-là ne mettent pas les pieds dans une mosquée ou dans un lieu de culte. Une enquête de l’Ined de 1995 estimait qu’un tiers du nombre supposé de musulmans par la culture était pratiquant. Ceci nous conduit au chiffre d’environ un million de musulmans en France.


http://www2.unil.ch/penombre/40/06.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
 
5 à 6 millions de Musulman en France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» + 06 millions d'ex-musulmans ce convertisses à JESUS
» Le génocide de 80 millions d’indiens par l’islam n’est pas un mythe
» Le salut des Musulman?
» Comment devenir musulman(ne)
» eternityII = ) gagner 2 millions de dollars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Espace Culturel :: News - International-
Sauter vers: