Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Qourbâni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Le Qourbâni   Jeu 29 Déc - 1:48:32

As-salam walaykum

Quelques règles juridiques portant sur

LE QOURBÂNI.

Sacrifice rituel. (Règles conformes à l'école juridique Hanafite.)

INTRODUCTION.

Le Qourbâni a été institué par Allah en l'an 2 de l'Hégire, tout comme la Zakâte, le Sadqa-é-Fitr (aumône de la rupture du jeûne) et le jeûne du Ramadhân. Le Qour'aane et les Hadiths (Traditions prophétiques) font tous deux allusion à ce devoir religieux. Ainsi, dans la Sourate Al-Kawsar, Allah s'adresse au Prophète S.A.W. et dit: "Prie pour Ton Seigneur et sacrifie. (Fais le Qourbâni.)"

Hazrat Aïcha R.A. rapporte que le Prophète S.A.W. a dit en ce sens: "L'homme ne fait aucune action pendant le jour de Nahr (Ide-oul-Adhâ , 10ème Zoul-Hidjjah) qui soit plus appréciée par Allah que le sacrifice (littéralement "l'acte de faire couler le sang"). Et il (l'animal sacrifié) viendra le Jour du Jugement Dernier avec ses cornes, ses sabots et ses poils (pour qu'elle puise peser de tout son poids dans le plateau des bonnes actions). Le sang de l'animal (et donc le sacrifice) est accepté par Allah avant même qu'il ne touche le sol. Alors faites-le (Qourbâni) de bon cœur!" Le prophète S.A.W. a encore dit: "Pour chaque poil de l'animal, (il y a) une récompense."

C'est pourquoi , il serait souhaitable que même celui à qui le sacrifice n'est pas obligatoire, le fasse uniquement dans le but d'obtenir les récompenses promises. Quand à celui qui en a les moyens , il serait louable de sa part , qu'en plus du sien , il fasse le Qourbani de la part de ses parents qui ont quitté ce monde, du Prophète S.A.W. , de ses épouses.

Qu'Allah nous permette à tous d'accomplir ce devoir avec sincérité et dévotion.
Âmine.

LES DIFFERENTES SORTES DE QOURBANI.

Il faut savoir qu'il y a deux sortes de Qourbani: l'un qui est Wâdjib (obligatoire), et l'autre qui est Nafil (recommandé).

Le Qourbani est Wâdjib dans trois cas:

1er cas: Quand une personne fait le vœu de sacrifier un animal, que cette personne soit riche ou pauvre.

2ème cas: Quand une personne pauvre achète un animal avec l'intention de l'égorger en Qourbani. (bien qu'au départ il ne lui était pas imposé de faire le Qourbani.)

3ème cas: Le Qourbani est aussi Wâdjib pour la personne riche (considérée comme telle d'après la loi religieuse), et ce, chaque année.

Le Qourbani est Nafil pour:

1er cas: le Mousâfir (le personne qui a quitté son lieu de résidence dans but d'effectuer un voyage d'un minimum de trois manzils, c'est à dire env. 78 km).

2ème cas: la personne qui n'est pas riche , quand il sacrifie un animal déjà en sa possession ou un animal qu'il n'a pas acheté avec l'intention de le sacrifier dans le Qourbani. (Auquel cas le Qourbani n'est plus Nafil mais devient Wâdjib comme mentionné plus haut.)

LES CONDITIONS QUI IMPOSENT LE QOURBÂNI.

Les conditions nécessaires pour l'imposition du Qourbani sont au nombre de cinq:

1°) Etre musulman.
2°) Etre résident.
3°) Posséder toute sa raison.
4°) Avoir atteint l'âge de la puberté.
5°) Etre riche. Il faut savoir que dans l'Islam, une personne sur qui l'aumône de la rupture du jeûne est Wâdjib est considérée comme étant riche. Le Qourbani lui est donc imposé.

NOTE: La Sadqa-é-Fitr et le Qourbani, sont tous deux obligatoires à la personne qui a en sa possession des biens qui répondent aux critères suivants:

qui sont en sus de ses besoins essentiels et des besoins de sa famille
leur valeur atteint ou dépasse le Nisâb , le taux légal d'imposition( env. 88gr. d'or ou 613gr. d'argent)

Ces biens sont libres de toutes dettes. Si tel n'est pas le cas, c'est à dire que la personne est endettée, alors pour pouvoir déterminer si le Qourbani et la Sadqa-é-Fitr sont Wâdjib ou non sur elle, il faudra déduire de la valeur des biens le montant des dettes puis regarder la valeur restante: si elle atteint ou dépasse le Nisâb, alors le Qourbani et la Sadqa-é-Fitr seront imposés; au cas échéant, il ne le seront pas.

Il est à noter qu'il n'est pas nécessaire que les biens aient été acquis dans un but commercial (donc si une personne possède des effets personnels qui répondent aux conditions mentionnées, elle sera considérée riche), ou encore qu'ils soient en sa possession depuis une année , contrairement à la Zakâte.

LES JOURS DU QOURBANI.

Le Qourbani ne peut être accompli que pendant des jours bien déterminés de l'année. Cette période débute dans l'école Hanafite, à partir du Soubh-é-Sâdiq (aurore) du 10ème Zoul-Hidjjah et se termine avec le coucher du soleil au 12ème Zoul-Hidjjah, ce qui représente un total de trois jours et deux nuits. Il est à noter qu'il est recommandé de faire le Qourbani le premier jour (le 10ème Zoul-Hidjjah), comme le laisse entendre ce Hadith rapporté par Hazrat Baraa Ibné A'zib R.A. qui dit en ce sens: "La première chose par laquelle nous débutons en ce jour est la prière, puis nous retournons et nous égorgeons l'animal. Celui qui agit ainsi, a suivi notre Sounnate." Il est Makrouh Tanzihi (blâmable) de faire le Qourbani la nuit, certaines veines risquant de ne pas être coupées. Précisons encore qu'il n'est pas permis d'égorger l'animal avant que le Namaz Ide ne soit accompli.

MASLA: Si le Qourbani n'était pas imposé à une personne pour un motif quelconque (condition financière modeste, voyage etc...), mais que par la suite ce motif ne reste plus et que sa situation change, et ce, avant que ne se couche le soleil du 12ème Zil-Hadj, alors le Qourbani deviendra Wâdjib pour cette personne.

L'ANIMAL DU QOURBANI.

Il est nécessaire qu'un animal réponde à certaines conditions afin qu'il soit considéré apte à être sacrifié.

1. Tout d'abord il faut savoir que l'on ne peut offrir n'importe quel sorte d'animal en Qourbani. Il n'est permis d'égorger un animal que s'il fait partie de la famille du chameau, des bovins, des ovins ou de l'espèce caprine. Il est ainsi autorisé de sacrifier, entre autres, le chameau, la chamelle, le taureau, la vache, le bœuf, le bouc, la chèvre, le bélier, le mouton, la brebis. Il n'est pas permis non plus d'égorger un animal sauvage.

2. L'âge de l'animal est un autre point auquel il faut être particulièrement attentif et vigilant, car il y a ici encore des règles précises à respecter: Ainsi pour les ovins et les animaux de l'espèce caprine, il est nécessaire qu'ils soient âgés au minimum d'un an. Cependant si un agneau âgé d'au moins six mois (ou plus) est si gros que s'il est laissé dans un troupeau de moutons adultes, on ne pourrait le distinguer, il sera permis de l'offrir en sacrifice. L'âge minimal pour les ovins est de deux ans. Pour ce qui est des animaux comme le chameau, il est nécessaire qu'ils aient plus de cinq ans.

3. L'animal du Qourbani doit aussi être sain physiquement. Ainsi il n'est pas permis d'égorger un animal dans les cas suivants:

s'il est aveugle, borgne, ou a perdu une partie de sa vue.
s'il est décharné, émacié.
s'il a perdu l'usage d'une de ses pattes, et ne prend ainsi appui que sur trois pattes pour se déplacer. Mais s'il pose la quatrième patte et s'en sert (il avance ainsi en boitant), il est permis de le sacrifier.
s'il n'a pas d'oreilles, ou a le tiers ou plus du tiers de l'oreille qui est sectionné. Cependant s'il a de petites oreilles, il est permis de l'offrir en Qourbani.
s'il a perdu plus de la moitié de ses dents.
s'il a les cornes arrachées. Mais s'il n'en a jamais eues, ou qu'elles sont cassées, il sera permis de le sacrifier.
s'il a un tiers ou plus de la queue qui est sectionné.

Précision: Il n'est pas permis d'égorger de tels animaux si les défauts étaient présents au moment de l'achat. Mais si à ce moment ils étaient sains physiquement, et le défaut n'est apparu que par la suite, alors :

si la personne qui va faire le Qourbâni est riche, elle devra acheter un autre animal pour le sacrifier.
si elle est pauvre, il lui sera permis d'égorger ce même animal.

Masla: Il est permis de faire le Qourbani d'un animal châtré. De même, il est permis de sacrifier un animal galeux, tant qu'il ne maigrit pas à cause de sa maladie.

Masla: Il n'est pas recommandé de sacrifier un animal qui a l'oreille fendue, que ce soit dans le sens de la longueur ou de la largeur. De même, il est Makrouh d'égorger un animal qui a une partie de l'oreille qui est déchirée et qui pend.

Masla: Si l'animal du Qourbani était sain physiquement, mais que par la suite, au moment de l'égorger, il s'est mis à bouger violemment et s'est blessé (il a, par exemple, perdu un œil, ou il s'est cassé une patte), alors dans ce cas il sera quand même permis d'égorger cet animal immédiatement.

Masla: Il est Moustahab (recommandé) de garder chez soi l'animal pendant quelques jours avant le sacrifice.

Masla: Il est aussi recommandé de tirer avec douceur l'animal vers l'endroit où il sera égorgé, et de ne pas le tirer par les pattes.

Masla: Il est Makrouh (blâmable) de traire l'animal, de tondre sa laine, ou d'en retirer un profit quelconque avant le Qourbani.

Question: Que doit faire la personne qui avait acheté un animal, mais qui par la suite, l'ayant perdu en acheté un autre, puis a retrouvé le premier animal?

Réponse: Il faudra dans un tel cas regarder la condition financière de cette personne; si elle est riche, il lui suffira de sacrifier un seul des deux animaux. Mais si elle est pauvre, il lui incombera de sacrifier les deux.

L'ASSOCIATION DANS L'ANIMAL DU QOURBANI.

Les Oulémas sont unanimes sur le fait qu'il n'est pas permis d'égorger un petit animal (mouton, bouc, chèvre, etc...) de la part de plusieurs personnes. Le sacrifice d'un tel animal ne peut être fait que par une seule personne. Mais pour les gros animaux, comme les bovins ou les chameaux, il n'en est pas de même. Il est permis à un maximum de sept personnes de s'associer pour sacrifier un tel animal, en respectant cependant deux conditions:

Il faut absolument que la part de chaque associé soit supérieure au 1/7ème de l'animal, sinon le Qourbani d'aucun des associés ne sera valable.

Il est aussi nécessaire que chaque associé ait l'intention d'accomplir le Qourbani, le Aquîqua (sacrifice fait à l'occasion d'une naissance) ou tout autre acte d'adoration en prenant part à ce sacrifice. Si l'un d'entre eux ne s'associe que dans le but d'obtenir une partie de la viande pour sa consommation ou autre, sans avoir aucune intention d'accomplir un devoir religieux, alors le Qourbani d'aucun d'entre eux ne sera valable.

NOTE: Il est nécessaire de rappeler qu'un maximum de sept personnes peuvent s'associer. Si huit ou plus de personnes le font, le Qourbani ne sera pas valable. (Car une des parts sera nécessairement inférieure au 1/7ème de l'animal.)Cependant, il est permis à moins de sept personnes de s'associer, à condition ici encore qu'aucune part ne soit inférieure au 1/7ème.

MASLA: Si une seule personne a acheté un animal, mais au moment de l'achat elle a fait l'intention d'associer éventuellement d'autres personnes avec elle dans ce sacrifice si l'occasion se présentait, alors il lui sera permis par le suite de prendre des associés.

Mais si au moment de l'achat, elle n'avait pas l'intention d'associer quiconque dans le sacrifice de l'animal et elle avait à ce moment décidé d'offrir l'animal en entier en Qourbani, et que par la suite elle change d'intention en décidant de prendre des associés, alors pour déterminer si cela est permis ou non, il faut regarder la condition financière de cette personne: si elle est riche, il ne lui est pas recommandé d'agir ainsi, mais si elle le fait quand même, son Qourbani reste valable.

Mais s'il s'agit d'une personne pauvre, il ne lui est pas permis de prendre des associés après l'achat de l'animal. Si elle associe quand même des personnes avec elle par la suite, son Qourbani sera valable mais il lui sera Wâdjib de donner en aumône la valeur que représente les parts des associés.

Exemple: Si un pauvre achète seul un animal qui coûte 7000 Fr. et qu'au départ il n'avait pas l'intention de prendre des associés, mais que par la suite il associe six autres personnes dans cet animal, son Qourbani sera valable, mais il lui sera Wâdjib (obligatoire) de donner 6000 Fr. en aumône (valeur des parts des associés.)

M. Patel Mouhammad
Enseignant à la Médersa Attyab-oul-Madâris
Saint-Pierre de la Réunion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
 
Le Qourbâni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Etudes, Apprentissages et Sciences Islamiques :: Fatwas/Sciences-
Sauter vers: