Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ne soyez pas trompés!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ne soyez pas trompés!   Dim 1 Nov - 13:39:56

Salam 1


Nous recevons de nombreux messages de frères et sœurs qui se sont « égarés » sur des sites takfiris, ikhwanis, soufis (que nous ne citerons pas, pour ne pas leur faire de pub)… Et ils en reviennent, c’est bien normal, avec des ambiguïtés. Un des plus gros mensonges qu’ils aient forgé contre la salafya est cette parole de shaikh Al-‘Uthaymin :



« Nous comprenons que lorsque de nombreux groupes émergent au sein de la Umma, il ne faut pas t'affilier à un hizb. Par le passé, de nombreux hizb sont apparus : Khawarij, Mu'tazilah, Jahmiyyah, Shi'ah et même Rafidah. Puis sont apparus plus tard les Ikhwanis, les Salafis, les Tablighis et d'autres encore. Mets tous ces groupes de côté et va de l'avant, va sur le chemin tracé par le prophète lorsqu'il a dit : "accrochez-vous à ma sunna et à la sunna des califes bien guidés." Il n'y a aucun doute qu'il est obligatoire pour tous les musulmans de suivre le madhab des salafs, non pas d'adhérer à un hizb spécifique appelé les salafis. C'est en effet une obligation pour la communauté islamique de faire sienne l'école des pieux ancêtres, non pas de s'affilier (ta'asub) à ceux qui se disent salafis. J'attire votre attention sur ce point précis, cette nuance : Il y a d'un côté le madhab des salafs et il y a de l'autre côté un hizb qui s'appelle les "salafis". Qu'est ce qui est demandé ? De suivre les Salafs ! Pourquoi ? Parce que s'il n'y a pas de doute que les frères salafis sont la secte la plus proche de ce qui est correct, leur problème est le même que les autres: le fait de déclarer les autres égarés, innovateurs ou fasiq (pervers, transgresseurs, pêcheurs). Nous ne nous opposons pas à cela, si cela se justifie, mais nous réprimons le fait de traiter cette innovation de cette manière (alors qu’ils ont traduit : nous nous opposons à cette innovation faite de cette manière). Il incombe aux responsables de ces groupes de se rassembler et de dire "Il y a entre nous le Livre d'Allah et la sunna de Son messager, donc jugeons entre nous par cela et non pas par nos propres passions, ni nos propres opinions ni d'après untel ou untel. Chacun de nous fait des erreurs et dit des bonnes choses et ceci quelque soit son niveau de connaissance, de science ou d'adoration. Mais l'infaillibilité est seulement au niveau de la religion de l'Islam. Dans ce hadith, le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) nous montre ainsi le chemin à suivre : l'affiliation à aucun groupe, mais plutôt au fait de suivre le chemin des pieux ancêtres, ou plus précisément suivre la sunna du Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) et celle des Califes bien guidés. »



Première chose : cette parole est-elle véridique ? Oui, c’est bien la parole de shaikh Al-‘Uthaymin en commentaire de célèbre hadith rapporté dans les quarante hadith de l’imam An-Nawawi, le hadith d’Al-‘Irbad ibn Sâriya qui rapporte : « Le messager d’Allah nous a fait un sermon qui remplit nos cœur de crainte et fit couler nos larmes. Nous lui dîmes :
« Ö messager d’Allah ! On dirait le sermon de quelqu’un qui fait ses adieux. Fais-nous donc quelques recommandations » Il dit : « Je vous recommande de craindre Allah, d’écouter et d’obéir même si votre émir est un esclave. Celui d’entre vous qui vivra, verra de grandes divergences. Suivez ma sunna et la sunna des califes bien guidés. Accrochez-vous y, mordez-y avec vos molaires. Et prenez garde aux nouveautés (dans la religion) [Muhdâthat], car toute innovation est un égarement ».



Ceci dit, nous disons à ces gens qui ont été trompés par le diable et leurs passions : « Ne mêlez pas le faux à la vérité et ne cachez pas sciemment la vérité » (Al-Baqara : 42).



Il faut que tous les frères et sœurs connaissent cette règle citée par shaikh al-islam Ibn Taymia dans son précieux ouvrage Iqtida As-Sirat Al-Mustaqim, d’après Abderahman ibn Mahdi : « Les gens de science écrivent (citent) ce qui est pour eux et contre eux, et les gens des passions n’écrivent (ne citent) que ce qui est pour eux (comme preuve). » (1/82). Cela est connu des innovateurs, ils tronquent les paroles des savants, n’en utilisent que ce qui va dans le sens de leurs passions en laissant le reste. Pourquoi les autres paroles du shaikh dans lesquelles il parle de la salafya en disant que c’est la voie de la vérité n’apparaissent jamais, pourtant elles sont nombreuses, parmi celles-ci : Ecouter le shaikh ( http://salafs.com/sons/salafya_uth.mp3 )



« Est dans l’erreur celui qui dit que Ahl Sunna sont au nombre de 3 : salafyun, ash’aryun et maturidiyun, cela est une erreur. Comment Ahl Sunna pourrait être ces 3 (groupes) alors qu’ils divergent, « qu’y a-t-il après la vérité, si ce n’est l’égarement », comment seraient-ils tous Ahl Sunna alors qu’ils se réfutent l’un l’autre, cela n’est pas possible. Et il n’y a aucun doute que l’un d’eux est la vérité, qui sont-ils ? maturidiya ? ash’ariya ? salafya ? Ce qui est conforme à la sunna est la vérité et ce qui est en contradiction avec la sunna n’est pas la vérité. C’est pourquoi nous disons : as-salaf sont Ahl Sunna wal jama’a (…), ils sont unis. Et (lorsque nous disons) salafs, faisons-nous référence à une époque ou à une croyance ? A une croyance, même les derniers, jusqu’au jour de la résurrection. Celui qui est sur la voie du prophète (salallahu’ alayhi wasalam) et des compagnons est un salaf. Donc qui sont Ahl Sunna wal jama’a ? Les trois : ash’aryun, maturidyun, salafyun ? C’est une erreur, Ahl Sunna sont les salafyun. Ahl Sunna sont uniquement ceux qui sont ce sur quoi était le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) ainsi que ses compagnons. Et celui qui les contredit, non (il n’est pas d’Ahl Sunna).



On a aussi interrogé shaikh Fawzan



Question : Est-ce que as-salafya est un groupe (hizb) parmi les autres ? Est-ce que le fait de s’en réclamer est blâmable ? Et qui sont ses savants ?



Réponse : As-Salafya est le groupe sauvé, Ahl Sunna wal jama’a, ce n’est pas un groupe (hizb) parmi les autres, mais c’est une jama’a sur la sunna et la religion. Le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) dit : « Il ne cessera d’y avoir un groupe de ma communauté apparent sur la vérité. Ne leur causeront aucun tort ceux qui les abandonnent et ceux qui divergent ». Et il dit : « Et cette communauté se divisera en 73 groupes, toutes au feu, sauf une. Les compagnons demandèrent : qui sont-ils ? Il dit : ceux qui sont sur ce sur quoi je suis aujourd’hui, moi et mes compagnons ». As-Salafya est une groupe (ta’ifa) sur la voie des salafs, sur ce sur quoi était le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) et ses compagnons. Ce n’est pas un hizb (groupe), parmi les groupes contemporains, mais c’est une jama’a ancienne depuis l’époque du prophète qui continue, apparente sur la vérité, comme ne a informé le prophète.



Dans leur ignorance, ils pensent que cette parole de shaikh al-‘uthaymin est un argument pour eux, alors qu’il n’en est rien ! Cette parole dure moins de deux minutes sur la cassette, alors que pendant près d’une heure, le shaikh a parlé en détail de l’obéissance aux gouverneurs et du suivi de la sunna et du danger de l’innovation. Si l’on regarde les sites qui utilisent cette parole du shaikh, on constate qu’ils sont remplis d’articles dans lesquels ils rendent mécréants les gouverneurs, ils appellent à la révolte (bien à l’abri dans les terres de mécréance), ils appellent au soufisme, à l’innovation… Où est donc votre « amour » pour les savants et shaikh Al-‘Uthaymin ? N‘avez-vous pas écouté le reste de la cassette ?



Ces gens prétendent suivre la voie des salafs, mais ils disent et font des choses que n’ont pas fait les salafs, comme dit shaikh Al-Islam : « Toute parole prononcée par un contemporain et sur laquelle personne ne l’a précédé est une erreur, comme dit l’imam Ahmad ibn Hanbal : Prends garde de parler sur une question sur laquelle tu n’as aucun imam qui t’a précédé » Majmu’ Al-Fatawa 21/291.



Qui parmi les salafs a rendu mécréant certains compagnons ? Qui a insulté les prophètes ? Qui a parlé sur Allah sans science comme l’ont fait vos gourous : Sayid Qutb, Hassan Al-Banna, Muhammad Ilyas, Abdallah Al-Habashi... Vous qui aimez la sunna et les savants : où est la parole de shaikh Al-‘Uthaymin sur Sayid Qutb : « Si ce n’était par piété, nous aurions déclaré mécréant Sayid Qutb », où sont les paroles de shaikh Ibn Baz sur les critiques de Sayid Qutb sur Musa : « c’est une parole de mécréance ! ». Et pour justifier leur amour de cet innovateur, ils rapportent des paroles de shaikh Bakr Abu Zayd et shaikh Jibrin (connus pour leurs erreurs dans le suivi de Sayid Qutb), de Abdel Hamid Kishk (le soufi), et Muhammad Qutb ! Vous qui aimez la sunna et shaikh Al-‘Uthaymin, où sont tous les conseils du shaikh à jama’at tabligh, et où est leur mise en application ? Vous qui aimez la sunna et shaikh Al-‘Uthaymin, où sont les réfutations puissantes du shaikh contre l’égarement des soufis, « le cancer de la communauté » comme le nommait le shaikh…



Ceux qui cherchent le mal utilisent aussi (dans leur ignorance) les réfutations que se font les savants de la sunna entre eux. Ils utilisent (une partie) du conseil du muhaddith Abdel Muhsin Al-‘Abbad (Al-Hath ‘ala Itiba’ as-suna) pour critiquer les salafis. Mais si vraiment vous aimez la vérité et shaikh Al-‘Abbad, demandez-lui ce qu’il pense des articles de Salman Al-‘Awda, de Safar Al-Hawali, d’Al-Munajid que vous publiez… « Ne mêlez pas le faux à la vérité et ne cachez pas sciemment la vérité ». Au contraire, cela est tout à l’honneur du shaikh et des savants de ne rien mettre devant la parole d’Allah et de conseiller la communauté lorsqu’ils voient une erreur. Leur cœur est sain, tout ce qu’ils veulent c’est l’application de la parole du prophète (salallahu’ alayhi wasalam) : « la religion c’est le bon conseil. ». Ainsi les savants salafis se conseillent, se réfutent, s’aiment, se fâchent pour la vérité, et cela est très connu dans l’histoire des savants.



A tous ceux qui utilisent la parole de shaikh Al-‘Uthaymin nous disons : venez, appliquons le conseil du shaikh, pesons nos paroles et nos actes sur le Qur’an et la Sunna avec la compréhension des salafs. Vous qui aimez tellement shaikh al-‘Uthaymin et les savants, que dit le shaikh sur vos égarements : le takfir, la révolte, l’invocation des morts, le tawasul, la mixité, la musique, le rapprochement des religions… wallahi le shaikh est innocent de vous !



Ceci dit, il y a dans la parole du shaikh des leçons pour ceux qui cherchent la vérité. Comme dit le poète : Tous prétendent l’amour de Layla mais Layla ne reconnaît aucun d’entre eux. Il ne suffit pas de dire « je suis salafi » pour l’être, comme l’a dit shaikh Rabi’ : « Celui qui dit, je suis salafi, alors nous regardons ses paroles et ses actes, s’ils sont conformes aux paroles et aux actes des salafs, alors il est comme il le prétend, sinon, non ». Combien de groupes prétendent aujourd’hui être des salafis ? Tous les takfiris, les hadadis, les mumayi’, même les ikhwan prétendent être les salafis. Et les « vrais » salafis sont les premiers à souffrir de cela : de la rudesse des uns, de l’ignorance des autres. Mais sont-ils salafis tous ceux là ? Leurs paroles et leurs actes sont-ils conformes à ceux des salafs ? Jamais ! De la même manière que les Khawarijs ont prétendu être Ahl Al-Iman alors qu’ils étaient (et sont) les chiens de l’enfer.



Shaikh Al-‘Uthaymin a laissé beaucoup d’étudiants qui sont de grands prêcheurs salafis, parmi lesquels shaikh Muhammad Al-‘Uthman, shaikh Salih Al-Shaikh…, voyons ce que nous dit ce dernier en complément (et explication) de la parole de shaikh Al-‘Uthaymin : Ecouter le shaikh. ( http://salafs.com/sons/salafya_salih.mp3 )



« Avant tout, il faut savoir que l’islam, lorsque son appel s’est répandu, a effacé tous les autres noms qu’il y avait parmi les gens, pour ne laisser que le nom d’islam. Allah dit : « Et il vous a nommé muslimin avant cela ». Donc les noms muslimin, mu’minin sont les deux légaux (asma shar’iya), car on trouve des textes pour cela. Il y a d’autres noms qui définissent (asma ta’rifya, noms définitoires) qui sont acceptables tant qu’ils ne conduisent pas à un mal. Parmi les plus grands noms définitoires : Al-Muhajirin et Al-Ansars, ce sont deux noms qu’Allah a rappelé dans le Qur’an et que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a utilisé. Mais il est arrivé, que certains s’accrochent à un de ses noms, comme cela est arrivé pendant une bataille où deux jeunes se sont disputés, un des Muhajirin et un des Ansar, l’un a appelé à l’aide en disant « Ö vous les Muhajirin (soutenez-moi) » et l’autre a dit : « Ö les Ansar (soutenez-moi) », et ils sont répondu en voulant secourir celui qui les appelait de chaque côté ? Le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) s’est alors mis en colère en disant : « Est-ce l’appel de la jahiliya (auquel vous appelez) alors que je suis parmi vous ! ». Cela montre que le fait de s’accrocher (ta’asub) à un nom le fait sortir de son caractère définitoire pour amener au ta’asub : s’accrocher à ce nom, s’allier pour ce nom et y appeler. Cela montre que cet appel était réprouvé bien que les noms Muhajirin et Ansar soient des noms légaux (sur lesquels il y a un texte). Avec le temps sont apparus d’autres noms : Hanafi, Maliki, Shafi’i, Hanbali, des noms que les savants ont accepté lorsqu’ils sont apparus pour leur caractère définitoire, par ces noms (par exemple) on sait qu’untel suit l’école de l’imam Malik, de l’imam As-Shafi’i dans le fiqh. Mais lorsque la situation a changé et que les gens se sont accrochés à leur madhab en exagérant et disant que la vérité se trouvait chez eux et chez aucun autre, ce nom est passé du caractère définitoire à un nom pour lequel on s’allie et on prend comme ennemi. Comme ce qu’a rapporté Ya’qub Al-Hamawi dans Majmu’ Al-Buldan : « je suis passé dans une ville dans laquelle il y avait un groupe de hanafi et un groupe de shafi’i, et l’hostilité était telle entre eux que je pensais qu’ils allaient se battre. Puis je suis revenu dans cette ville après plusieurs années et je n’ai revu personne (de ma première visite), j’ai donc interrogé sur cela et on m’a dit : « Il y a eu une bataille entre eux et ils se sont entretués. ». La cause de cela est que le nom définitoire et devenu quelque chose pour laquelle on s’allie et on prend comme ennemi, au point de faire couler le sang des croyants. Il y a eu ensuite d’autres noms définitoires qui ont été accepté pour ce qu’ils définissaient, ce qui nous amène à la question qui porte sur le nom salafya. Le nom salafya est un nom nouveau qui signifie : celui qui suit les salafs dans la croyance, le comportement et les actions, (qui est apparu) lorsque les groupes déviées de la voie des salafs se sont multipliées, comme al-murji’a, al-qadarya, al-mu’tazila, al-jahmya, al-asha’ira, as-sufya, et d’autres noms encore. Ceux qui suivent la sunna et la voie des salafs et ne s’écartent pas des preuves (du Qur’an et de la sunna) ont porté plusieurs noms : as-salaf, as-salafya, ahl-sunna wal jama’a, al-jama’a, ahl al-hadith et d’autres noms encore. C’est un nom définitoire qui montre que ce groupe s’accroche à la sunna, délaisse l’innovation et les passions et secoure les premiers imams parmi les compagnons, les tabi’in et ceux qui les ont suivi dans le bien. Ils sont loués pour le chemin qu’ils suivent. Mais la salafya doit être prise parmi l’ensemble des musulmans, certains musulmans (de la masse) si tu les interroge, tu t’aperçois qu’ils sont salafis d’après leurs croyances. Ces pourquoi nous disons : si le nom salafya ou ahl al-hadith devient un hizb (groupe) pour lequel on s’allie et on déteste, il n’y aucune différence avec l’alliance et l’inimitié autour des noms Muhajirin et Ansar, et cela ne convient pas. Mais si c’est pour se définir et montrer qu’ils sont les gens de la vérité dans la religion d’Allah, ceux qui suivent et secourent la sunna, et qu’ils ont en eux les qualités que shaikh Al-Islam ibn Taymya a cité à la fin de Al-Wasitya, qu’ils sont miséricordieux envers les croyants, qu’ils les conseillent, des gens droits, qui prient la nuit, qui adorent Allah, qui ont un bon comportement, qui sont véridiques, qui laissent le mensonge et s’éloignent du faux et qui s’accrochent à la vérité. Ceux-là sont en vérité, par leurs qualités, ceux qui sont les plus proches de la description du prophète (salallahu’ alayhi wasalam) : « Les meilleurs des gens sont ceux de ma génération, puis ceux qui les suivent, puis ceux qui les suivent » et de la parole d’Allah : « Et ceux qui les ont suivi dans la bienfaisance ». Toute personne qui suit les salafs dans la bienfaisance peut être parmi eux. Quant au fait de s’allier ou de prendre comme ennemi quelqu’un car il ne penche par dans cette direction, alors non. Les gens sont blâmés ou loués pour l’islam (le nom islam) et pas un témoignage spécifique. ».



La salafya n’est pas un hizb, les salafis sont ceux qui aiment la vérité et les gens de la vérité, et ils n’ont pas d’amour pour le parti ou le groupe comme c’est le cas dans les autres groupes et sectes. Si le salafi aime quelqu’un, il l’aime, non pas parce qu’il se dit salafi, mais pour la vérité qu’il a en lui, pour l’amour de la sunna, de la voie droite et des savants. Au contraire, les ikhwani, tablighi, takfiri ne s’aiment que pour le groupe, tant que la personne est en accord avec les lois du groupe, elle sera aimée et si elle est en contradiction elle sera bannie et détestée (tous ceux qui ont fait partie des ikwan, tabligh et autres peuvent témoigner de cela).



Enfin, nous répétons les conseils des savants aux frères et aux sœurs : ne soyez pas curieux d’aller voir ce que disent « les autres ». Ne pensez pas que vous ne craignez rien, que vous êtes assez fort pour comparer. Rappelez-vous que même des savants ont été égarés en écoutant des innovateurs. Relisez les articles et les conseils des savants sur cette question et préservez-vous de l’égarement.



Wallahu ‘alam



Traduit par les salafis de l’Est.



Source: http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10060
Revenir en haut Aller en bas
 
Ne soyez pas trompés!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Benoit XVI s'adresse aux jeunes a Londres: SOYEZ DES SAINTS !
» « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait »
» Le catholicisme s'est trompé de voie
» « Soyez témoins »Jésus au Père Melvin 26avril 2007
» “Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.” (Gandhi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Etudes, Apprentissages et Sciences Islamiques :: Fatwas/Sciences-
Sauter vers: