Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'importance de la langue arabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'importance de la langue arabe   Ven 29 Jan - 10:19:48

Salam 1


L'importance de la langue arabe


Certes Allah a honoré la langue arabe en deux choses grandioses :

Lorsqu’Il a descendu Son livre (le coran) en arabe et a choisi Son prophète d’un peuple de langue arabe et par cela Allah a institué la source originelle de l’Islam en arabe : le Coran et la Sounna.

Par la langue arabe, on comprend le Coran, et par elle on connait les règles islamiques, celui qui ignore la langue arabe est ignorant de l’islam.

Allah dit : « Ce (Coran) ci, c'est le Seigneur de l'univers qui l'a fait descendre - Et l'Esprit fidèle est descendu avec cela - Sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs - En une langue arabe très claire. » [Les poètes, 192 à 195].

Allah dit : « Nous en avons fait un Coran arabe afin que vous raisonniez. » [L’Ornement, verset 3].

Allah dit : « Un Livre dont les versets sont détaillés (et clairement exposés), un Coran arabe pour des gens qui savent. » [Les versets détaillés, verset 3].

Allah dit : « Un Coran [en langue] arabe, dénué de tortuosité, afin qu'ils soient pieux. » [Les groupes, verset 28].

Omar ibn Alkhattab radiya anhu a dit : « Apprenez la langue arabe car elle fait parti de votre religion ». [Ibn Abi Chayba dans son Mousnaf].

Il a dit aussi : « Faites l’analyse grammatical du coran car il est en arabe ». [Ibn Abi Chayba dans son Mousnaf].

Oubay ibn Ka’b radiya anhu a dit : « Apprenez l’arabe comme vous apprenez le coran ». [Ibn Abi Chayba dans son Mousnaf].

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (Rahimahou Allah) a dit : « Certes la langue arabe fait parti de la religion, et sa connaissance est une obligation, car la compréhension du Coran et de la Sounna est obligatoire, et ils ne peuvent être compris qu’avec l’arabe, et lorsqu’on ne peut effectuer une obligation que par une chose alors cette chose devient obligatoire. »

Il a dit aussi : « Achafi’i (Rahimahou Allah) a dit : « La langue qu’Allah a choisi est la langue arabe, Il a faire descendre Son précieux livre (le coran) en arabe, et en a fait la langue du dernier des prophètes. Et pour cela on dit qu’il est du devoir de chacun capable d’apprendre l’arabe de l’apprendre car elle est la première langue. » [Iktidha assirata almoustakim (1/464)].

Souyouti (Rahimahou Allah) a dit : « Celui qui interprète le coran doit avant de commencer son interprétation connaitre 15 sciences, premièrement : la science de la langue arabe, deuxièmement : la science grammaticale (nahou), troisièmement : la conjugaison (sarf)... » [Alïtkan fi ‘ouloum alkoran].

Cheikh Outheymine (Rahimahou Allah) a dit : « Les non arabophones n’ont pas d’excuse du fait que le coran n’est pas dans leur langue mais il est de leur devoir d’apprendre la langue du coran si la compréhension du coran et de la sounna du prophète ne peut être qu’avec l’apprentissage de l’arabe alors l’apprentissage de l’arabe devient donc obligatoire » [Majmou’ alfatawa wa risaïl ibn otheymine]

Cheikh Moqbel (Rahimahou Allah) a dit : « Nos conseils à l’ensemble est d’apprendre ce qu’ils peuvent du Coran et de connaitre quelque chose de la sounna du prophète et aussi le grand intérêt pour la langue arabe car elle est la langue du coran... » [Tahfatoul majed ‘ala asïla alhadhir walgharib, question 178].

Il a dit aussi : « On conseille l’étudiant en science et celui qui aime la sounna du prophète de prendre de la langue arabe ce qui permettra d’habituer sa langue et d’en connaitre le sens car le coran comme l’a décrit Allah : « Un Coran [en langue] arabe, dénué de tortuosité », et la sounna du prophète est en arabe. » [Almoukatarahou fi ajwiba asïla almoustarah].



Sheikh Al Islam Ibn Taymiyya (Rahimahou Allah)


وقال شيخ الإسلام ابن تيمية –رحمه الله - : واعلم أن اعتياد اللغة يؤثر في العقل ، والخلق ، والدين تأثيرا قويا بينا، ويؤثر أيضا في مشابهة صدر هذه الأمة من الصحابة والتابعين، ومشابهتهم تزيد العقل والدين والخلق.

Sheikh Al Islam Ibn Taymiyya (rahimahou Allah) a dit: « …Sachez que le fait d’être habitué à s’exprimer dans une langue par accoutumance agit avec une grande influence sur notre cerveau et sur notre comportement mais également sur notre pratique de la religion de façon évidente.

Il en résulte, de ce fait, la recherche d’une certaine identité vis-à-vis du « tronc » de cette communauté qui sont [les premières générations] d’entres les Compagnons et ceux qui les ont suivi.

Ce rapport ne fera qu’améliorer notre raisonnement, la pratique de la religion et notre comportement.

وأيضا فإن نفس اللغة العربية من الدين ، ومعرفتها فرض واجب، فإن فهم الكتاب والسنة فرض، ولا يفهم إلا بفهم اللغة العربية، وما لا يتم الواجب إلا به فهو واجب .

ثم منها ما هو واجب على الأعيان، ومنها ما هو واجب على الكفاية.

De plus, la langue arabe est l’essence même de l'Islam et son apprentissage est une obligation religieuse. En effet, la compréhension du Coran et de la Sounna est obligatoire et cela n’est possible qu’en ayant compris la langue arabe au préalable, c'est-à-dire que les moyens qui sont nécessaires pour accomplir ce devoir religieux deviennent eux aussi obligatoires.

Il y a parmi ces obligations, celles qui sont propre à tout individu [fard 'ayan] et d'autres qui concernent la communauté [fard kifâya] et donc, si certaines personnes les accomplissent le reste en est exempté.

وهذا معنى ما رواه أبو بكر بن أبي شيبة حدثنا عيسى بن يونس عن ثور عن عمر بن يزيد قال كتب عمر إلى أبي موسى الأشعري رضي الله عنه أما بعد فتفقهوا في السنة وتفقهوا في العربية وأعربوا القرآن فإنه عربي.

C'est la signification de ce qu’a relaté Abou Bakr Ibn Abî Shaybah qui a dit : « ' Issa Ibn Younes nous a dit que Thawr a dit de 'Omar Ibn Yazid que 'Omar a écrit à Abou Moussa Al Ash'ari, qu’Allah l’agrée, pour lui dire: "apprenez la Sounna et apprenez l'arabe; Annalysez (grammaticalement) le Coran car il est en arabe".

وفي حديث آخر عن عمر رضي الله عنه أنه قال تعلموا العربية فإنها من دينكم وتعلموا الفرائض فإنها من دينكم

Selon un autre hadith rapporté par 'Omar, qu’Allah l’agrée, il a dit : "apprenez l'arabe car elle fait partie de votre religion, et apprenez les sciences de l'héritage car ceci fait partie de votre Religion".

وهذا الذي أمر به عمر رضي الله عنه من فقه العربية وفقه الشريعة يجمع ما يحتاج إليه لأن الدين فيه فقه أقوال وأعمال ففقه العربية هو الطريق إلى فقه أقواله وفقه السنة هو الطريق إلى فقه أعماله.

( اقتضاء الصراط المستقيم 1/424)

Ceci est donc l’ordonnance émanant de 'Omar, qu’Allah l’agrée, regroupant ainsi entre l’étude de la langue arabe et la compréhension des fondements de la jurisprudence islamique [Shari’a] qui combine [parfaitement] les choses qui nous sont nécessaires car la religion islamique implique la connaissance des paroles et des actes [à accomplir]. La connaissance de l'arabe est justement le moyen d’aboutir à la compréhension de ces paroles et la connaissance de la Sounna est le moyen de comprendre les actes dans l'Islam ».




SHeikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve)
BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm



Question :

Quel est votre conseil pour les étudiants en science qui négligent l’apprentissage de la grammaire (en langue arabe) ?

Réponse :

Il n’y a pas de science légiférée sans la grammaire. Certes, la science légiférée est en arabe pour comprendre les textes. Le Livre [d’Allâh], la Sounnah, les expressions selon la compréhension des anciens sur cela, et ils [les anciens] sont les savants en cela. Et cela ne peut pas être sans la compréhension de la langue (arabe). Le premier des degrés [à passer] est la compréhension de la langue (arabe), la compréhension de la grammaire, le fait de saisir le sens de la parole afin de se construire. Assurément, celui qui ne saisit pas la grammaire n’a pas de compréhension dans la législation.
[1]

Notes

[1] Questions/Réponses tirées du commentaire de « Kachf ach-Choubouhât » du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh.




L’importance d’utiliser des termes propres à l’arabe lorsque l’on parle arabe



SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîn (rahimahullâh)



Ce problème [de s’exprimer en arabe en utilisant des termes qui ne sont pas arabes] est touché d’une grande ignorance. Au point que l’on a vu [des gens] qui ont appris à leurs enfants une langue étrangère [à l’arabe]. Au lieu de dire : « as-Salâmou ’aleiKoûm wa Rahmatullâhi wa Barakâtouhou » qu’est ce qu’ils disent ? - « Bye, Bye ! » - Et c’est à Allâh que l’on demande la paix ! - Et quel est le sens de cela « Bye, Bye » ? C’est : « Abawî, Abawî » ce qui veut dire au revoir. La chose est telle aussi pour ce qui est du téléphone. La plupart des gens, lorsqu’ils répondent au téléphone, qu’est ce qu’ils disent ? - « Allo, Allo ! » - Et Il n’y a de dieu si ce n’est Allâh ! - Mais où est la salutation [as-Sallam] qui est lié à la Sounnah ? Si tu prends le téléphone, tu dis : « as-Salâmu ’aleiKoûm », cela est bien meilleur que de dire « Allo, Allo ! ». Ce mot là a été arabisé et je pense qu’il vient du mot : « Ahlân » [Bonjour, ou bienvenue]. Quel est le meilleur des deux ? « as-Salâmu ’aleiKoûm » bien sûr ! Bien au contraire, certaines personnes, lorsqu’elles répondent au téléphone disent : « as-Salâmou ’aleiKoûm ». Elles passent le « Sallam » même si ce sont elles qui reçoivent l’appel. Est-ce celui qui appelle ou celui qui répond à l’appel qui doit donner le « Sallam » ? C’est celui qui appelle qui le doit. Qui est celui qui appelle ? C’est celui qui appelle lui-même. Et c’est donc lui qui doit donner le « Sallam ». Pourquoi ne m’avez-vous pas blâmé lorsque j’ai utilisé le mot « Téléphone » [au lieu de « al-Hâtif » en arabe] ? Car à ce qu’il paraît, c’est un mot qui a été arabisé ? Les mots arabisés existent aussi dans le « Qor’ân al-Karîm ». Si tu emploies le mot « al-Hâtif » [qui veut dire téléphone en arabe] auprès des gens, ils ne comprendront pas. Et ils comprendront ce mot comme étant « la pluie », dans le sens de la pluie qui tombe ou qu’il pleut. Ceci dit, il n’est que meilleur de dire « al-Hâtif » que « téléphone » en arabe. Cependant, si les gens utilisent ce mot en arabe lorsqu’ils parlent, je n’y vois pas de mal. Car ce n’est qu’un seul mot qui a été arabisé [dans ce cas]. Ce n’est pas des phrases composées [qui ont été faites].

Mais ce que l’on craint plutôt, c’est de parler avec des mots composés et des phrases complètes [dans ce cas]. Mais si ce n’est qu’un mot arabisé ou que les gens ont arabisé, il n’y a pas de mal. Certes dans le « Qor’ân », il y a des mots arabisés et le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a parlé certaines fois en employant des mots qui n’étaient pas arabes. Comme lorsqu’il a dit à Umm Khâlid qui revenait d’Abyssinie et portait une nouvelle robe ; il lui a dit : « Sana, Sana » qui voulait dire : « Hassana, hassana ». Elle était venue d’Abyssinie en ayant apprit des mots de chez eux, et le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) lui a parlé avec des mots qu’elle comprenait. [1] [2]

Notes
[1] Rapporté par al-Bukhârî - n°5823
[2] Kitâb « Charh Ussûl fît-Tafsîr » de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, p.98-99



L'Imam Shafi'I (rahimahou Lah)


En discutant de l'importance de la langue arabe quant à la protection, la compréhensionet la pratique de l'Islam, le noble Imam, Imam Shafi'i a dit :

Il est obligatoire pour tout Musulman d'apprendre la langue arabe de son mieux afin qu'il puisse faire l'attestation qu' « il n'y a de Dieu que Dieu et que Muhammad est Son prophète » , et de réciter le Livre d'Allah, et de prononcer en mentionant ce qui lui incombe, le takbir et ce qui lui est ordonné, le tasbih, le tashahhud et autres.

Tout ce qui est rajouté à la langue qu'Allah a désigné comme la sienne (celle de Muhammad) par laquelle Il a scellé Sa lignée de prophètes et par laquelle Il a révélé le dernier de Ses Livres, est pour le bien de l'Homme, aussi bien qu'il est du devoir de l'Homme d'apprendre à prier dans la direction vers où il doit se tourner, et d'être fidèle dans l'accomplissement de ses devoirs imposés ou recommandés.

J'ai commencé à expliquer la raison pour laquelle le Qur'an a été révélé en langue arabe plutôt qu'une autre langue. Quiconque comprend entièrement le sens de la connaissance offerte par le Livre d'Allah ne peut être ignorant de la richesse de cette langue. Sa variété de
valeurs sémantiques pour chaque mot est aussi remarquable que sa variété de mots pour décrire une seule valeur sémantique.

Les doutes apparaissant chez celui qui est ignorant de la langue arabe vont disparaître chez celui qui la connaît. Tous les Musulmans doivent être conscients que le Qur'an a été révélé en langue arabe et ceux qui communiquent ce message aux autres accomplissent une bonne action. Ce type d'acte surérogatoire de bienfaisance ne doit être négligé de personne, sauf ceux qui délaissent le chemin vers le succès. Expliquer la vérité aux autres est un acte de dévouement. Le dévouement et l'accomplissement de ce qui est juste font tous deux parties du devoir d'obéissance du croyant envers Allah et l'obéissance envers Allah comprend toutes les actions de bienfaisance. »

D'après l'Imam Shafi'I dans « Al-Risalah Fi Usul al-Fiqh


Source: http://www.fourqane.fr/forum/viewtopic.php?t=7915&sid=3fee5c6639d784ac1df03960033d76af
Revenir en haut Aller en bas
 
L'importance de la langue arabe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réunissons ici tous les liens des articles et des thèses sur la langue arabe avec la permission d'Allâh...
» Regards croisés des linguistes sur la polysémie et la langue arabe
» Apprendre les bases de la langue arabe pour les albanophones / Të mësosh bazat e gjuhës arabe
» Introduction à la langue arabe
» Miftahu-l-ilm مفتاح العلم (Forum sur la langue arabe)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Etudes, Apprentissages et Sciences Islamiques :: Fatwas/Sciences-
Sauter vers: