Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les paroles des anciens [as-salaf] sur les innovateurs‏

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les paroles des anciens [as-salaf] sur les innovateurs‏   Dim 30 Mai - 14:04:26

Salam 1



Ibn ’Abbâs [m.68H] a dit :

« Certes, les choses les plus détestées auprès d’Allâh sont les innovations » [1]








Ibn ’Umar [m.84H] a dit :

« Toute innovation est égarement, même si les gens la voient comme quelque chose de bien ». [2]








Sufyân ath-Thawrî [m.161H] a dit :

« L’innovation est plus aimée d’Iblis que le péché, car on se repent du péché, mais on ne se repent pas de l’innovation ». [3]








L’Imâm Ach-Châfi’î [m.204H] a dit :

« Qu’une personne rencontre Allâh avec tous les péchés sauf le Chirk [association] est meilleur pour elle que de le rencontrer avec une seule des croyances innovées ». [4]








Al-Layth Ibn Sa’ad [m.175 H] a dit :

« Même si je voyais un des gens de la passion [c-a-d de l’innovation] marcher sur l’eau je n’accepterais pas de lui. »








Alors l’Imâm Ach-Châfi’î dit :

« Il [Al-Layth] n’a pas été assez loin.

Si je le voyais marcher dans l’air, je n’accepterais pas de lui ». [5]








Yunûs Ibn ’Oubays a dit à son fils :

« Je t’interdis la fornication (az-Zinah), de voler et de boire le vin.

Cependant, que tu rencontres Allâh avec l’un de ces péchés est meilleur pour moi plutôt que tu Le rencontres avec la façon de penser de Amr et les compagnons de Amr [c-a-d les Mou’tazila] ». [6]








Sa’îd Ibn Djoubayr a dit :

« Que mon fils soit le compagnon d’un vaurien pécheur et rusé qui est sunnites est plus appréciable pour moi plutôt qu’il soit le compagnon d’un innovateur dévot et pieux ». [7]








L’Imâm Al-Barbahârî a dit :

« Cependant, si tu vois un individu dont les façons et la manière de penser sont détestables, qu’il est méchant, pécheur et oppresseur, tout en étant un des gens de la Sounnah, fais de toi son compagnon et assieds-toi avec lui, car ses péchés ne t’atteindront pas.

Si tu vois un homme qui lutte ardemment et longuement dans l’adoration, est abstinent, continuel dans l’adoration, excepté qu’il est un des gens de la passion, ne t’assieds pas avec lui, n’écoute pas ses paroles et ne marche pas à ses côtés, car tu n’es pas à l’abris du fait de devenir éventuellement satisfait de sa manière d’être, puis de l’accompagner dans la destruction. » [8]








L’Imâm Ahmad [Ibn Hanbal] a dit :

« Les tombes des gens de la Sounnah parmi ceux d’entre eux qui ont commis les grands péchés sont comme des jardins.

Et les tombes des gens de la Bid’ah parmi ceux d’entre eux qui sont les pieux abstinents sont caverneuses et creuses.

Les pécheurs parmi les Ahl us-Sounnah wal-Djamâ’a sont les alliés d’Allâh, et les pieux abstinents parmi les Ahl ul-Bid’a sont les ennemis d’Allâh. » [9]








L’Imâm al-Marwadhî [d.238H] - rahimahullâh - a dit :

« J’ai dit à Abî Abdullâh, c-a-d notre Imâm (Ahmad Ibn Hanbal), « qu’en est-il si tu vois un homme préoccupé par le jeûne et la prière, mais silencieux lorsqu’il en vient de parler sur les gens de l’innovation ? »

Alors son visage changea, et il dit : « S’il jeûne et prie et se dissocie des gens, n’est-ce pas uniquement pour son propre bénéfice ? »

Je répondis : « oui ».

Il dit : « ainsi, s’il fait ceci (parler sur les gens de l’innovation), alors c’est pour le bénéfice des autres, parler est bien plus excellent ».








Muhammad Ibn Boundar al-Djardjanî a dit à l’Imâm Ahmad :

« Certes, il m’est difficile de dire : "celui-ci est comme ceci et celui-là est comme cela", alors Ahmad lui dit : « si je restais silencieux et tu restais silencieux , alors quand l’homme ignorant viendra-t-il à connaître le Sahîh (authentique) du Saqîm (faible) ? ».








L’Imâm ach-Châtibî a dit :

« Et ’Umar Ibn Salamah al-Hamdanî a dit : « Nous étions assis dans le cercle de Ibn Mass’oûd dans la mosquée, qui était faite d’un sol plat, couvert de sable. ’Oubayd-Allâh Ibn ’Umar Ibn al-Khattâb, qui venait juste de revenir d’une expédition, lui dit :
« Qu’est-ce que la « voie droite O Abdurrahmân ? »
Il répondit : « Par le Seigneur de la Ka’bah, c’est ce sur quoi ton père était fermement établit, jusqu’à ce qu’il entre au Paradis. »


Puis il jura fermement de cela trois fois.

Ensuite, il traça une ligne sur le sol, et traça des lignes de chacun de ses côtés, et dit : « Votre Prophète (sallallahu alayhi wa sallam) vous a laissé sur ce bout ci, et l’autre bout est au Paradis. Alors quiconque reste fermement sur elle entrera au Paradis, et quiconque prend l’une de ces [autres] voies sera détruit. »







Hudhayfa ibn ul-Yamân, qu’Allah l’agrée, a dit :

« Tout acte d’adoration que les Compagnons du Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) n’ont pas fait, alors délaissez-le. »








‘Abdullah Ibn Mass’ûd, qu’Allah l’agrée, a dit :

« Suivez [ceux qui vous ont précédés] et n’innovez pas, car ce que vous avez [reçu comme révélations] vous suffit, alors tenez-vous-en à l’ancien commandement [c’est-à-dire le Coran, la Sunna et les faits des Compagnons]. »








Cheikh Hassan ibn ‘Alî Al-Barbahârî (mort en l’an 329 de l’hégire).

Il a suivi la voie de l’imam Ahmad (il a étudié chez ses élèves), qu’Allah le Très-Haut lui fasse miséricorde, et il a dit :

« Méfiez-vous des petites innovations, car les petites innovations se répètent jusqu’à ce qu’elles deviennent grandes.

Et chaque innovation qui a été commise dans la communauté [des musulmans] était au début petite, et elle ressemblait à la vérité.

Puis, celui qui s’est mis à la pratiquer fut trompé au point où il ne parvînt plus à s’en défaire, et l’innovation s’agrandit.

Puis, les gens la considérèrent comme une religion qu’il faut pratiquer.

Examine – qu’Allah te fasse miséricorde - tout ce que tu entends dire des gens de ton époque en particulier et ne t’empresse pas [de l’accepter], et n’accepte rien d’eux avant de t’être posé la question : Est-ce qu’un des Compagnons du Prophète(صلى الله عليه و سلم) ou un savant en a parlé ?

Si tu en trouves trace [chez les Compagnons ou les savants], alors prends ce que tu a entendu, et tiens-t’en à cela sans dépasser [cette limite], et ne le délaisse pour rien d’autre, car tu tomberais en Enfer […] »







l’imam Mâlik, qui a dit :

« Le succès des dernières générations ne s’obtiendra qu’à travers ce qui a fait le succès de la première génération de cette communauté. Ce qui ne faisait pas partie de la religion à cette époque-là n’en fait pas non plus partie aujourd’hui. »




Notes :

[1] Rapporté par Al-Bayhaqî dans As-Sounnan al-koubra
[2] Rapporté par Abû Chaymah, n°39
[3] Rapporté par Al-Lâlika’î, n°238
[4] Rapporté par Al-Bayhaqî dans al-I’tiqâd, p.158
[5] Rapporté par As-Suyûtî dans « Al-Amr bil-ittiba’ wa an-nahi ’an il-ibtida’ »
[6] Al-Ibânah, 2/466
[7] al-Ibânah n°89
[8] Charh as-Sounnah, n°149
[9] Tabaqat ul-Hanabilah, 1/184



Source: http://3ilm.char3i.over-blog.com/article-les-paroles-des-anciens-as-salaf-sur-les-innovateurs-35127649.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Les paroles des anciens [as-salaf] sur les innovateurs‏
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paroles de salafs sur les innovateurs
» Quelques mémorables paroles des Salafs Salihs
» Paroles de chien: comment t'as pu?
» Danse - musique avec ou sans paroles ?
» Je dis des paroles positives

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Etudes, Apprentissages et Sciences Islamiques :: Fatwas/Sciences-
Sauter vers: