Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soit une clé du bien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Soit une clé du bien...   Jeu 1 Juil - 15:32:48

Salam 1


Qui n’aimerait pas être parmi ceux à qui on annonce la bonne nouvelle ?

Sheikh Abdrazzaq Ibn Abdelmohsin Al Badr - hafidhahou Allah



عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: (( إن من الناس مفاتيح للخير مغاليق للشر, وإن من الناس مفاتيح للشر مغاليق للخير. فطوبى لمن جعل الله مفاتيح الخير على يديه, وويل لمن جعل الله مفاتيح الشر على يديه )) رواه ابن ماجة (237), وحسنه الألباني رحمه الله في صحيح سنن ابن ماجه (194). ومن أراد لنفسه أن يكون من مفاتيح الخير مغاليق الشر أهلِ طوبى, فعليه بما يلي :







Comment être parmi ceux à qui on annonce la bonne nouvelle et non parmi ceux à qui on annonce le malheur (al wayl) ?



Selon Anas (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète, paix et bénédictions d’Allah sur lui, a dit : " Certaines personnes sont des clés du bien et des verrous face au mal, et d'autres personnes sont des clés du mal et des verrous face au bien. Annoncez la bonne nouvelle [en arabe, touba] à celui dont Allah fait de lui une clé du bien, et malheur à celui dont Allah fait une clé du mal. " [1]

Le Sheikh dit : "Celui qui veut être parmi [ces personnes] qui sont des clés du bien et des verrous face au mal, de ceux à qui on annonce la bonne nouvelle, qu’il mette ce qui suit en application :

1°) La sincérité envers Allah ou la pureté d'intention dans la parole et les actes, ce qui est la base de la recherche de tout bien et la source de toute bienfaisance.

2°) L’invocation et persévérer dans l'invocation d'Allah afin d’obtenir le soutien dans cela, car nul doute que l’invocation permet l’accès à toutes les clés du bien. Et certes, Allah ne repousse pas un serviteur quand celui-ci L’invoque et ne peut trahir l’espoir du croyant lorsqu’il fait appel à Lui.

3°) Faire des efforts pour demander la science et acquérir le savoir, car la science est une cause qui mène vers les nobles caractères et l’affermissement ainsi qu’un rempart contre la turpitude et les énormités.

4°) Être assidu dans l'adoration d'Allah, notamment celles qui sont obligatoires et en particulier pour ce qui est de la prière [salat] car elle préserve de la turpitude et du blâmable.

5°) Se doter de nobles caractères et de ce qui est exemplaire, s’éloigner du comportement mesquin et de tout avilissement.

6°) Fréquenter les pieux d’entres les gens et s’asseoir auprès des vertueux, car lors de ces assises les anges étendent leurs ailes et recouvre le groupe de la miséricorde. S’éloigner des assises des mauvais et des corrompus car elles sont un refuge pour les diables (chayatin).

7°) Conseiller les gens lorsqu’on se trouve en leur compagnie et lorsqu’on se mêle à eux afin de leur préconiser le bien et de leur éviter le mal.

8°) Se rappeler l'Au-delà et le jour où les gens se tiendront debout devant le Seigneur de l'Univers, le Jour où le bon sera récompensé pour ses bonnes œuvres et le mauvais pour ses crimes : {Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra * et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome, le verra.} Az-Zalzala – 7/8

9°) Et tout cela repose essentiellement sur la volonté du serviteur à vouloir le bien et d’en faire profiter les gens autour de lui et de les pousser vers ce bien. A partir du moment où la volonté est présente, que la personne reste ferme dans son intention et pleine de détermination, il ne fait aucun doute, qu’après avoir fait la demande d'aide et de soutien auprès d’Allah pour parvenir à cela et qu’après avoir effectué les choses comme il le faut - s'il plaît à Allah – la personne sera de ceux qui sont des clés du bien et des verrous face au mal.

Et certes, c'est Allah qui se charge d’accorder le succès à Ses serviteurs et c’est Lui qui tranche par la vérité sur ceux de Ses serviteurs qu'Il veut, car Il est le meilleur des juges.







وما من مطلوب إلاّ وله مفتاح به يُفتح، فمفتاح الجنة كما تقدم هو التوحيد ، ومفتاح الصلاة الطهور، كما ثبت ذلك في الحديث، قال ابن القيم رحمه الله : "وقد جعل الله سبحانه لكل مطلوب مفتاحا يفتح به، فجعل مفتاح الصلاة الطهور، كما قال صلى الله عليه وسلم: (مفتاح الصلاة الطهارة)، ومفتاح الحج الإحرام، ومفتاح البر الصدق، ومفتاح الجنة التوحيد، ومفتاح العلم حسن السؤال وحسن الإصغاء، ومفتاح النصر والظفر الصبر، ومفتاح المزيد الشكر، ومفتاح الولاية المحبة والذكر، ومفتاح الفلاح التقوى، ومفتاح التوفيق الرغبة والرهبة، ومفتاح الإجابة الدعاء، ومفتاح الرغبة في الآخرة الزهد في الدنيا، ومفتاح الإيمان التفكر فيما دعا الله عباده إلى التفكر فيه، ومفتاح الدخول على الله إسلام القلب وسلامته له والإخلاص له في الحب والبغض والفعل والترك، ومفتاح حياة القلب تدبر القرآن والتضرع بالأسحار وترك الذنوب، ومفتاح حصول الرحمة الإحسان في عبادة الخالق والسعي في نفع عبيده، ومفتاح الرزق السعي مع الاستغفار والتقوى، ومفتاح العز طاعة الله ورسوله، ومفتاح الاستعداد للآخرة قصر الأمل، ومفتاح كل خير الرغبة في الله والدار الآخرة، ومفتاح كل شر حب الدنيا وطول الأمل. و هذا باب عظيم من انفع أبواب العلم، وهو معرفة مفاتيح الخير والشر، لا يوفق لمعرفته ومراعاته إلا من عظم حظه وتوفيقه".اهـ

Il n’y a pas une chose qui est demandé sans qu’il n’y ait au préalable une clé qui permet d’y accéder, la clé du paradis c‘est le Tawhid (sa concrétisation), la clé de la prière c’est la purification selon ce qui a été rapporté dans le hadith [1].

Ibn Qayyim Al-Jawziyya (rahimahou Allah) a dit : « Allah – Gloire à Lui - a très certainement alloué à chaque demande une clé qui permet d’y accéder, ainsi Il fit de la purification une clé pour la prière comme cela a été dit par le Prophète, paix et bénédictions d’Allah sur lui : « La clé de la prière est la purification… » [2]. De même que la clé du pèlerinage c’est Al-Ihram (l'état de sacralisation), la clé de la bonté c’est la conformité, la clé du paradis c‘est le Tawhid, la clé de la science c’est la question appropriée et la bonne écoute, la clé pour la victoire et le succès c’est la patience, la clé pour avoir plus c’est de savoir remercier, la clé du commandement c’est la fraternité (l'amour envers Allah) et le rappel [d’Allah], la clé de la félicité c’est la piété, la clé de la réussite c’est l’amour et la crainte, la clé pour la réponse c’est l’invocation, la clé de l’espoir en l’au-delà c’est l’ascétisme dans cette vie d’ici bas, la clé de la foi c’est de méditer qu’en ce qu’Allah à exhorter Ses serviteurs a y réfléchir, la clé de l’agrément d’Allah c’est la soumission du cœur et sa pureté envers Lui, ainsi que la sincérité envers Lui dans l’amour et la haine, dans l’action et le délaissement. La clé de la vitalité du cœur c’est la méditation du Coran ainsi que la supplication juste avant l'aube et le délaissement des péchés, la clé pour acquérir la clémence [Rahma] c’est l’affermissement dans l’adoration du Créateur et de faire en sorte d’étendre le bien parmi Ses Serviteurs, la clé de la subsistance c’est d’agir en s’aidant de la demande de pardon et de la piété, la clé de la puissance c’est l'obéissance à Allah et à Son Messager, la clé de la préparation au jour dernier c’est l’espoir astreint, la clé de tout bien c’est l’espoir en Allah et dans la dernière demeure, la clé de tout mal c’est l’amour de cette vie d’ici-bas et une espérance démesurée.

Cet immense chapitre qui est des plus bénéfiques, consiste à connaître les clés du bien et du mal, nul n’en prend science et n’en tient rigueur que celui qui jouit d'une grâce infinie et d’une immense facilité.

Plusieurs paroles des pieux prédécesseurs (qu’Allah leur fasse miséricorde) ont été rapporté à ce sujet, en voici certaines d’entres-elles :

‘Awn Ibn ‘Abdallah a dit : « quand le serviteur [d’Allah] est préoccupé par sa faute cela le conduit au délaissement de cette dernière, le fait qu’il en éprouve du regret est la clé du repentir, ainsi le serviteur [d’Allah] ne cesse de se tourmenter au sujet de son péché qui vient de l’affecter à tel point que cela lui semblera plus profitable que certaines de ses bonnes actions ».

Soufyan Ibn ‘Ouyeyna a dit : « La méditation est la clé de la Clémence, ne vois-tu pas la personne méditer puis se repentir ».

Wahb a dit : « Le silence illustre une réflexion dans la pensée, et la pensée est la clé du raisonnement, et la parole véridique est un guide vers le paradis ».

Muhammad Ibn ‘Ali a dit à son fils : « Ô mon fils, prends garde à la paresse et l’inoccupation car ils sont la clé de tous les maux ; si tu cèdes à la paresse, tu n’accompliras aucune prescription comme il le faut et si tu restes passif, tu ne sauras te montrer patient dans l’accomplissement d’une prescription ».

Al-Hassan a dit : « La clé [qui permet de traverser] les mers sont les navires, et la clé [qui permet de circuler sur] terre sont les routes, et la clé du ciel c’est l’invocation ».

Sahl Ibn ‘Abd Allah a dit : « Le délaissement des passions est la clé du paradis conformément à la parole du Très Haut : « Et pour celui qui aura redouté de comparaître devant son Seigneur, et préservé son âme de la passion | le Paradis sera alors son refuge. » [An-Nazi’ates – v 40/41]

Et Soufyan a dit : « On entendait dire " Prolonger le silence est la clé de l’adoration ". »

Et le Sheikh de l’Islam [3] a dit : « Certes la vérité est la clé de tout bien comme le mensonge est la clé de tout mal. »

Il (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit aussi : « l’invocation est la clé de tout bien »







[1] Rapporté par Ibn Madjah (n°237) et l'a rendu hassan (bon) Al Albani dans l’authentique (n°194)

[2] Selon ‘Ali -qu’Allah l’agrée- qui rapporte que le Prophète –paix et bénédictions d’Allah sur lui- a dit : « La clé de la prière est la purification. Son Tahrim (c'est-à-dire, ce qui rend interdit le manger, le boire et toutes les autres choses interdites dans la prière) est le Takbir (le fait de dire Allahou Akbar). Et son Tahlliyl (c'est-à-dire, ce qui rend permis tout ce qui était interdit dans la prière) c’est la salutation finale. » (Hadith Hassan –bon – rapporté par At-Tirmidhî [3], Abou Daoud [61], Ibn Madjah [375] et Ad-Darimi [687]. Et Al-Albani a déclaré sa chaîne de transmission comme bonne dans Irwa_ou Al-Ghalil [8/2])

[3] Il s’agit de Sheikh Al-Islam Taqî ad-Dîn Abî al-'Abbâs Ahmad Ibn 'Abdel-Halîm Ibn 'Abdel-Sallâm Ibn Taymiyyah al-Harânî - qu’Allah lui fasse miséricorde.






Source : www.al-badr.net - www.sahab.net

Maqalat moutanawi'a : "Les clés du bien" (page 25/28) - Sheikh Abdrazzaq Ibn Abdelmohsin Al-‘Abbad Al-Badr (hafidhahou Allah).
Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

Source: http://alghourabaa.free.fr/web/page214.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Soit une clé du bien...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête du Précieux Sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ
» Charité bien ordonnée : d'abord soi-même ou Dieu ?
» Recette : médicament Bien etre à faire soi- meme
» Question grammaire sur soit ..., soit ...
» Hadith du bien-guidé vs conquête de la lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Etudes, Apprentissages et Sciences Islamiques :: Fatwas/Sciences-
Sauter vers: