Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hijra et ses attribut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
internaute1
Fajrine Confirmé
Fajrine Confirmé


Masculin Nombre de messages : 278
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2010

MessageSujet: Hijra et ses attribut   Jeu 23 Sep - 19:46:17

L’obligation d’émigrer pour les faibles sur terre…


(Explication de « Sharh Al Moukhatr Fi Ousoul As-Sounna » )

Sheikh 'Abd Al 'Aziz Ibn 'Abd Allah Ar-Rajhi (hafidhahou Allah).


Question :
Certes, qu’Allah prolonge votre bienfaisance,
Une personne de Suède pose la question suivante : « concernant la parole d’Allah - gloire et pureté à Lui – dans Son ordre d’émigrer d’un pays de mécréance [Bilad Al Koufr] vers un pays islamique [Bilad Al Islam] : " Voilà bien ceux dont le refuge est l'Enfer. Et quelle mauvaise destination ! " Sourate An-Nissa - 97, est-ce que cela signifie que cette obligation d’émigrer [Al Hijrah] concerne [également] notre époque ; et pour celui qui la délaisse, est-ce que cela l’expose au plus dur du châtiment ? Est il considéré de ce fait comme entant mécréant selon le sens apparent du verset coranique ? »


Réponse :

Ce verset présente une promesse de châtiment [Wa’id], il comporte une promesse de punition envers celui qui est resté parmi les mécréants et qui n’a pas émigré alors qu’il avait la possibilité de le faire, il a par conséquent commis un péché majeur [kabira], d’entres les péchés capitaux mais ne peut être considéré comme mécréant.
Cependant, il fait partie des gens qui leur est promis le châtiment.

Ce verset est descendu sur les faibles (d’entre les musulmans) se trouvant à la Mecque, qui n’ont pas émigré jusqu'à ce que vînt la bataille de Badr, forcés à sortir par les mécréants, bon gré, mal gré, pour participer à Badr.
Ainsi, ils les avaient placé dans le rang avec eux, de sorte que les croyants disaient : « nous craignons d’avoir tué nos propres frères »
et si ils étaient tués, alors on entendait dire : « nous avons tué nos propres frères !», c’est alors qu’Allah à descendu ce verset :

- « …les Anges enlèveront leurs âmes.» c'est-à-dire lorsque surviendra la mort.

- « Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes …» ils se firent du tort à eux-mêmes en commettant l’acte de désobéissance (ma’siya) le péché majeur [kabira], de sorte qu’en n’émigrant pas, Il était pour eux impossible de montrer leur religion.

- « Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : "Où en étiez-vous?" (à propos de votre religion) - "Nous étions impuissants sur terre", dirent-ils.»

Les anges leur dirent : « " La terre d'Allah n'était-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer ? " »

- Allah dit alors : « Voilà bien ceux...» ceux qui n’ont pas émigré, « …dont le refuge est l'Enfer. Et quelle mauvaise destination !».

Ensuite, Allah en a épargné l’impotent en disant : « A l'exception des impuissants.»

- L’impotent qui lui est pardonné est : « …hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie.», « A ceux-là, il se peut qu'Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur.» [Sourate An-Nissa – 97/98/99]

Ce qui vient appuyer ces dires, se trouve dans les récits prophétiques car le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit : «Je me désavoue de tout musulman qui s’installent parmi les Associateurs [Moushrikîn], ils ne doivent pas apercevoir le feu de camp l’un de l’autre. » [Rapporté par At-Tirmidhi, An-Nassai et Abou Daoud]

Et il (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit aussi : « Quiconque se mélange et vit avec l’Associateur [Moushrik] »» c'est-à-dire qu’il se mélange à lui dans un même pays ou réside avec lui « est comme lui » et ceci est en effet, un avertissement sévère. Il est donc obligatoire pour l’homme d’émigrer du pays dans lequel il ne lui est pas possible de pratiquer sa religion.

Par contre, si celui-ci parvient à pratiquer la religion [Ad-Dine], alors il n’y a aucun mal, si [dans ce pays] il s’y trouve un centre…ou se trouve au alentour un centre islamique ou alors si il est un prédicateur [da’iya] et appelle à Allah, alors il n’y a aucun mal à cela.

Cependant, si celui-ci ne parvient pas à pratiquer sa religion, il lui est interdit de rester d’avantage, l’émigration devient alors une obligation pour lui. Ce que nous entendons par "montrer" la religion, ne signifie pas l’accomplissement de la prière, le jeûne…[seulement], mais plutôt d’en accomplir [réellement] les rites, la personne doit être capable de répondre aux ambiguïtés qui se présentent à elle et lors de circonstances particulières, elle doit être capable de dévoiler chez les mécréants, la méprise dans lequel ils se trouvent à propos de la religion, voilà ce que veut dire "montrer" la religion …

[Fin de la réponse du Sheikh]

Source web: http://islam-house.over-blog.com/article-15478913.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hijra et ses attribut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les différents types de Hijra
» Hijra, ou doctrine islamique de l’immigration-
» Poèmes sur la Hijra
» attribut du sujet ?
» attribut ou non?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Entraide et Loisirs :: Al-Hijrah - Voyage - Décourvert-
Sauter vers: