Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les pseudo-salafis sont des associateurs mecreants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Les pseudo-salafis sont des associateurs mecreants   Jeu 28 Oct - 10:58:40

Mise en garde

Contre la secte des pseudo-salafis


Introduction : La secte des pseudo-salafis, se présente sous l’apparence de la sunna, appliquant les branches de l’Islam, comme la salat, la barbe, le qamis, le siwak, l’adab, etc… Mais elle est en réalité très dangereuse vis-à-vis du fondement de la religion qui est « al kufr bi taghout » (la mécréance au taghout).

En effet cette secte mécréante ne se désavoue pas du Taghout, alors qu’Allah dit :

وَلَقَدْ بَعَثْنَا فِي كُلِّ أُمَّة ٍ رَسُولاً أَنِ اُعْبُدُوا اللَّهَ وَاجْتَنِبُوا الطَّاغُوتَ

« Nous avons envoyé dans chaque communauté un messager, pour leur dire : "adorez Allah et écartez-vous du Taghout" » (Sourate 16 verset 36)

Il dit aussi :

لاَ إِكْرَاه ََ فِي الدِّينِ قَدْ تَبَيَّنَ الرُّشْدُ مِنَ الغَيِّ فَمَنْ يَكْفُرْ بِالطَّاغُوتِ وَيُؤْمِنْ بِاللَّهِ فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَى لاَ انفِصَامَ لَهَا وَاللَّهُ سَمِيعٌ عَلِيم

« Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Taghout tandis qu’il croit en Allah a certes saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient. » (Sourate 2 verset 256)

Ainsi, on ne devient pas musulman avec la barbe ou la prière, mais bien avec l’application du tawhid qui consiste à se désavouer du Taghout et à croire en Allah Seul.

Cette secte a clairement un problème avec le jugement du Taghout qui est pourtant un pilier fondamental pour être musulman.

L’importance de cette mise en garde et de montrer aux gens doués d’intelligence que les pseudo-salafis sont pires que les "mourji’ah al-mutakallimoun"[1], c’est à dire ceux qui avaient de l’exagération dans "al irja" et qui ont été rendus mécréants par les salafs, comme Waki‘ Ibn Al-Jarrah, Ahmed Ibn Hanbal, Abi Abaid et beaucoup d’autres, qui déclaraient mécréante cette catégorie de mourji’ah.

Cette secte d’aujourd’hui est bien plus dangereuse que ces "mourji’ah moutakallimoun" mécréants.

En effet, les pseudo-salafis ne se désavouent pas des fausses divinités, tel que le gouverneur qui a prit un attribut qui n’appartient qu’à Allah le très haut comme "al-Hakam" (le juge).

Ils ne reconnaissent pas que cet attribut ne revienne qu’à Allah le Très Haut, et cela se témoigne par leurs actes. Ainsi, ils permettent de gouverner avec d’autres lois que celles d’Allah le Très Haut, en se basant sur des ambiguïtés tel que le "kufr douna kufr", la condition de l’"istihlal", etc... Et ceci, afin de ne pas à avoir, à se désavouer des fausses divinités tels que les gouverneurs actuels, les gens qui les soutiennent et leurs savants comme Albani, ‘Outaymine, Fawzan, Ibn Baz, Ramadani , Rabi‘ al Madkhali, et beaucoup d’autres .

Nous allons tenter inch’Allah d’éclairer les gens sur la tentative délibérée des soi-disant salafis, à soumettre la foi islamique (‘aqida) à une application semblable à celle des "mourji’ah al-mutakallimoun".

Le courant le plus virulent de cette tendance pseudo-salafiste, est la secte du "minhaj salafi" qui tout en prônant une certaine orthodoxie de l’Islam (retour à la tradition du Prophète (‘alayhi salat wa salam)) plonge ses adeptes dans "al-irja". Ils réduisent ainsi les actes ou paroles de kufr (mécréance) à des petits péchés et font de "al iman" une croyance unique du coeur sans actes accompagnateurs.

Nous dénonçons d’ailleurs un de leur cheikh, Halabi, un pseudo-salafi de Jordanie (déjà dénoncé pour ses pensées de "irja’"), qui critique la terminologie du "Tawhid al Hakimiya" (l’unicité d’Allah dans le jugement)

"Al Hakimiya" est une notion expliquant que l’autorité législative revient à Allah, elle est née à travers l’oeuvre de Sayyid Qutb (après sa conversation à l’Islam) que les pseudo- salafis détestent, parce qu’il rendait mécréant toute personne non soumise à la chari‘a d’Allah le Très Haut.

Voici les propos de Halabi qui se résument en ceci :

" ce qu'on appelle " Hakimiya " est un terme contemporain que l’on ne peut pas considérer comme faisant partie des principes essentiels du monothéisme et qui est à l’image du dogme chiite, la Imama considérée comme pilier de l’Islam dont celui qui n’y croit pas est kafir ! "

Si cet hérétique Halabi critique le terme "Hakimiya", qui est un terme pour mieux expliquer l’unicité d’Allah dans son jugement, il devrait faire la même chose avec le terme de l’unicité "ar-Rouboubiya" (l’unicité d’Allah dans la Seigneurie), de l’unicité "al-Oulouhiya" (l’unicité d’Allah dans l’adoration) et de l’unicité "al Asma was Siffat" (l’unicité d’Allah dans Ses Noms et Attributs), car ces appellations n’ont jamais étaient citées par les Compagnons.

L’emploi du terme explicatif du "Tawhid al Hakimiya", a été exploité afin de faciliter la compréhension de la science religieuse qu’elle implique. Ce procédé d’étude est appelé en langue arabe "al istilah" (الاصطلاح) qui veut dire terminologie. En effet ces termes n’existaient pas au temps des compagnons (radia Allahou anhoum), ils ont été utilisés afin de traiter les sujets de manière exhaustive, appelés "al machahata fil istilah" (لا مشاحة في الاصطلاح). Il n’y a pas de coté négatif à cela car ceci est employé pour expliquer la Législation revenant à Allah Seul, et ce n’est pas une innovation dans la religion, ne contredisant en rien le Coran et Sunna.

A l’époque les arabes ce sont mélangés aux perses et aux romains, perdant ainsi la profondeur de la langue arabe et sa compréhension, c’est là que "al istilah" a été appliqué, à l’époque de l’imam Ahmed ainsi que pendant l’ère d’al Boukhari, Mouslim et Darimi. En effet, le "Tawhid al Hakimiya" a la même utilité que "al Tawhid ar Rouboubiyya", "al Oulouhiya" et "al Asma was Siffat", qui étaient des termes inemployés par les salafs. Vous pourrez retrouvez la règle de "al istilah" dans les ouvrages suivants :

Cheykh Abou ‘Abd Allah al Chatibi dans "mouwafaqate" (الموافقات: للشاطبي), tome 3 page 356.

Cheykh ibn al Qayym al Jawzya dans "madaridj as salikines" (مدارج الســــــــــالكيــــن), tome 3 page 306.

Cheykh al Islam ibn Taymiyya dans "minhaj sunna" (منهاج السنة: لشيخ الإسلام ابن تيميه), tome 2 page 526.

Cheykh ibn Qoudama dans "al moughni" (المغني: لابن قدامه), tome 7 page 46 / tome 8 page 68.

Cheykh Chawkani dans "neyl el awtar" (نيل الأوطار), tome 3 page 293/294.

On comprend alors que lorsque Halabi, le pseudo-salafi, n’emploie pas le terme d’"al Hakimiya", le qualifiant d’innovation, ne faisant pas partie de asl din, c’est pour éviter d’avoir à expliquer aux gens que l’autorité législative ne revienne qu’à Allah Seul, évitant par la même occasion l’application du takfir sur les gouverneurs actuels, leurs savants et ceux qui les soutiennent.

L’imam Chanquiti dit dans son livre (tafsir) "adawaa al bayane" :

« L’association à Allah dans al houkm est l’égale de l’association dans l’adoration al ‘ibada.

Allah dit :

الْحُكْمُ إِلاَّ لِلَّهِ أَمَرَ أَلاَّ تَعْبُدُوا إِلاَّ إِيَّاه ُُ

« Le jugement n’appartient qu’à Allah. Il vous a commandé de n’adorer que lui » (Sourate 12 verset 40) »

On peut donc constater, que dès que le sujet concerne le jugement, ces pseudo-salafis se hâtent de qualifier cela de bid’a (innovation), comme ils l’ont fait avec le "Tawhid al Hakimiya" (l’unicité d’Allah dans le jugement).




_________________
xx


Dernière édition par Fajrine le Jeu 28 Oct - 12:17:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Les pseudo-salafis sont des associateurs mecreants   Jeu 28 Oct - 11:05:19

Salam 1

Les pseudo-salafis sont des associateurs mécréants pour trois grandes raisons :

Premièrement :

Le minhaj des pseudo-salafis contemporains, fait un Qyas (analogie) entre celui qui délaisse une injonction divine dans un cas donné de jugement qui est un kufr moindre (al kufr douna kufr) et un gouverneur qui applique des lois en dehors de la chari‘a d’Allah, ce qui est un kufr délibéré clair.

Ces gens là n’ont donc pas remplie la première partie de l’attestation de foi qui est la négation," la ilaha", "al kufr bit Taghout".

Le cheikh Mohammed ibn ‘Abdel Wahhab (rahimahu Allah) a dit:

« Le troisième Taghout à désavouer est le gouverneur qui n’applique pas la chari‘a d’Allah et la preuve est le verset suivant où Allah dit :

وَمَنْ لَمْ يَحْكُمْ بِمَا أَنزَلَ اللَّهُ فَأُوْلَائِكَ هُمُ الْكَافِرُون
«Et ceux qui ne jugent pas avec ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants » (Sourate 5 verset 44)

Et la 5ème condition pour mécroire au Taghout, est de l’excommunier (at-takfir)

Allah dit :

وَلَقَدْ بَعَثْنَا فِي كُلِّ أُمَّة ٍ رَسُولاً أَنِ اُعْبُدُوا اللَّهَ وَاجْتَنِبُوا الطَّاغُوتَ

« Nous avons envoyé dans chaque communauté un messager, pour leur dire : "adorez Allah et écartez-vous du taghout" » (sourate 16 verset 36)

[source majmou‘ at tawhid, 1er rissala et 5éme rissala]

Les pseudo-salafis n’appliquent donc pas cette base sur laquelle il n’y a aucune excuse, si ce n’est en cas de contrainte, ou si la personne n’a pas la raison ou n’est pas pubère.

Quant à l’excuse du taw’il (mauvaise interprétation), du jahil (l’ignorant), du manque de science (al ‘ilm) ou de celui qui vient de se convertir, cela ne s’applique pas à la négation de "la ilaha" mais aux branches. Cet argument n’est donc pas recevable.

Deuxièmement :

Ils limitent "al kufr" mécréance au seul cas du reniement du coeur (al jûhûd, attakthib et al istihlal). Ainsi selon eux, on devient mécréant seulement si l’on déclare ouvertement de la mécréance. C’est pour cette raison qu’ils ne font pas le takfir des gouverneurs qui ne jugent pas avec la chari‘a d’Allah, tant que ces derniers ne déclarent pas explicitement que leur loi est meilleure que celle d’Allah. Cette condition n’a jamais été appliquée par les salafs, mais c’est une abominable invention des savants gouvernementaux tels que Albani, ‘Outaymine, ibn Baz, Fawzan, etc…En effet, la condition de l’"istihlal" ne concerne que les péchés et non pas le kufr ou shirk.

Ainsi selon leurs croyances on devrait excuser tout ceux qui adorent une tombe, ou adorent un cheikh tant qu’ils ne font pas l’"istihlal" (qu’ils ne déclarent par leurs actes licites).

Pourtant, "al sunna wal jama’a" nous explique que "al iman" (la croyance) c’est parole, coeur et actes. On peut sortir de l’islam avec un acte comme la parole ou une conviction avec le coeur.

Ibn Taymiya a dit : « Ce qui consiste en une mécréance dans les actes extérieurs ; comme se prosterner pour une idole ou insulter le messager ou les choses de ce genre,c'est une mécréance parce que cela implique fatalement la mécréance intérieure. » [source Majmoû‘ Al Fatâwâ volume 14 page 120]

D’ailleurs, Ibn Al Qayyim a rapporté un consensus dans son livre "kitab salat" que "al iman" (la foi) c’est parole et acte.

Troisièmement :

Ils énoncent également une règle sans restriction qui dit : " Nous nous abstenons de jeter l'anathème de kufr sur un musulman lorsqu'il commet un péché sauf s'il considère celui-ci licite."

Ceci, est tout à fait correcte mais à condition que ce pêché ne soit pas un acte de kufr.

Il est d’ailleurs rapporté, dans un hadith authentique de Bukhari et Muslim qu’une personne dit un jour au Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam) : « Quel est le péché le plus capital (grand) ?» Le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam) répondit : « Quand tu donnes à Allah un égal (associé) alors que c’est Lui qui t’a créé… »

Cette condition soulignée, est très importante car elle fait la différence entre deux catégories de péchés:

- Les péchés qui n’annulent pas l’Islam (adultère, vol, mensonge, alcool…)

- Les péchés qui annulent l’Islam (prendre un associé avec Allah, insulter Allah, prendre pour juge une autre législation, ne pas se désavouer des gouverneurs qui n’appliquent pas les lois d’Allah etc …)







_________________
xx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Les pseudo-salafis sont des associateurs mecreants   Jeu 28 Oct - 11:10:19

Salam 1

Les fruits amers qui émanent de la secte des pseudo-salafis sont les suivants :

1.) La soumission au Taghout et la tolérance du kufr, alors qu’Allah a enseigné aux Prophètes de mécroire au Taghout et de croire en Allah, ce qui est, rappelons le, le premier fondement de l’islam pour être musulman.

Allah dit :

وَلَقَدْ بَعَثْنَا فِي كُلِّ أُمَّة ٍ رَسُولاً أَنِ اُعْبُدُوا اللَّهَ وَاجْتَنِبُوا الطَّاغُوتَ

« Nous avons envoyé dans chaque communauté un messager, pour leur dire : "adorez Allah et écartez-vous du Taghout" » (sourate 16 verset 36)
Il dit aussi :

لاَ إِكْرَاه ََ فِي الدِّينِ قَدْ تَبَيَّنَ الرُّشْدُ مِنَ الغَيِّ فَمَنْ يَكْفُرْ بِالطَّاغُوتِ وَيُؤْمِنْ بِاللَّهِ فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَى لاَ انفِصَامَ لَهَا وَاللَّهُ سَمِيعٌ عَلِيم

« Nulle contrainte en religion, car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc quiconque mécroit au taghout, tandis qu’il croit en Allah a certes saisie l’anse la plus solide qui ne peut se briser. Et Allah est Audient est Omniscient » (Sourate 2 verset 256)

2.) La destruction à long terme des piliers de l’Islam.

En effet, pour eux les actes ne rentrent pas dans ce qu’on appelle "al iman", comme le prêche leur fausse divinité Albani, la foi est dans le cœur !

Alors que le consensus (al ijma‘) dit que "al iman" c’est parole, coeur et acte.

3.) Le combat des pseudo-salafis est centré sur ceux qui appliquent le tawhid qui est le reniement du Taghout et la croyance en Allah.

Ainsi, ils appellent tous ceux qui désavouent le Taghout comme Allah l’ordonne, des khawarij[2] ou des takfiris.[3]

Ces appellations sans aucun rapport, proviennent encore une fois des savants du taghout d’Arabie pour éloigner les gens du vrai tawhid dont le takfir du taghout en fait partie.

Ces pseudo-salafis auraient certainement qualifié de "khariji" le Cheikh Mohammed ibn ‘Abdel Wahhab (rahimahou Allah) car de son temps, il jugeait les gouverneurs mécréants.

Mouhammad ibn ‘Abd al-Wahhab, rahimahou Allah, a dit :

فإن قال قائلهم : إنهم يكفرون بالعموم فنقول : سبحانك هذا بهتان عظيم ؛ الذي نكفر الذي يشهد أن التوحيد دين الله، ودين رسوله، وأن دعوة غير الله باطلة ثم بعد هذا يكفر أهل التوحيد، ويسميهم الخوارج ؛ ويتبين مع أهل القبب على أهل التوحيد ؛ ولكن نسأل الله الكريم، رب العرش العظيم أن يرينا الحق حقاً، ويرزقنا اتباعه، وأن يرينا الباطل باطلاً ويرزقنا اجتنابه،

«Et si quelqu’un dit : « Ils font du takfir généralisé » - Nous répondons : « Gloire à Toi, Allah, c’est une immense calomnie ! Celui que nous jugeons mécréant, c’est celui qui atteste que le Tawhid est la Religion d’Allah et de Son Messager, et que l’invocation d’un autre qu’Allah est fausse, puis après, il traite de mécréants les monothéistes, les appellant « Khawaridjs » et se met dans le camp des adorateurs de mausolées contre les monothéistes. Mais nous demandons à Allah Le Noble, Seigneur de l’Immense Trône, de nous faire voir la vérité sous son véritable aspect et de la suivre, et de nous faire voir le mensonge sous sa vraie forme et de nous permettre de nous en écarter »

(Source: ad-Dourar as-Saniyyah, 1/63)

Cheikh Mohammed ibn ‘Abdel Wahhab (rahimahou Allah) dit aussi sur à propos de cette catégorie d’associateurs :

ذلك فهؤلاء الطواغيت الذين يعتقد الناس فيهم من أهل الخرج وغيرهم مشهورون عند الخاص والعام بذلك، وأنهم يترشحون له ويأمرون به الناس ؛ كلهم كفار مرتدون عن الإسلام ومن جادل عنهم أو أنكر على من كفرهم أو زعم أن فعلهم هذا لو كان باطلا فلا يخرجهم إلى الكفر فأقل أحوال هذا المجادل أنه فاسق لا يقبل خطه ولا شهادته ولا يصلي خلفه بل لا يصح دين الإسلام إلا بالبراءة من هؤلاء وتكفيرهم

« Ces tawaghit là envers lesquels les gens considèrent qu’il est obligatoire de leur obéirent en dehors d’Allah sont tous des mécréants apostats, et comment alors en serait-il autrement alors qu’ils rendent licite ce qu’Allah a interdit, et interdisent ce qu’il a permis, et sèment le désordre sur terre avec leurs paroles et actes. Quiconque polémique en leur faveur, ou désapprouve celui qui les taxe de mécréants ou prétend que de tels actes ne font pas sortir son auteur de l'islam, le minimum que l'on puisse dire d'une telle personne c'est qu'elle est perverse, je dirais même : l’Islam ne peut être valable sans le désaveu et le takfir de ces gens-là. ... »

(Source: Rassa-il chakhssiya page 147)

Allah a égaré cette secte dans les ténèbres car ils défendent le"houkm" du taghout et non pas le "houkm" d’Allah.

اللَّهُ وَلِيُّ الَّذِينَ آمَنُوا يُخْرِجُهُمْ مِنَ الظُّلُمَاتِ إِلَى النُّور وَالَّذِينَ كَفَرُوا أَوْلِيَاؤُهُمُ الطَّاغُوتُ يُخْرِجُونَهُمْ مِنَ النُّور إِلَى الظُّلُمَاتِ أُوْلَائِكَ أَصْحَابُ النَّارِ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ

« Allah est Le défenseur de ceux qui ont la foi. Il les fait sortir des ténèbres vers la lumière. Quant à ceux qui ne croient pas, ils ont pour défenseur le taghout, qui les fait sortir de la lumière vers les ténèbres. Voilà les gens du feu, où ils demeureront éternellement » (Sourate 2 Verset 257)

Tafsir de Tabari :

« Ces tawaghit (taghout au pluriel) les font sortir de la lumière vers les ténèbres, de l’impiété et des doutes, ces doutes s’infiltrent entre l’oeil du coeur et la vérité essentielle des preuves de la foi et des voies qui y mènent ».

Nous nous adressons à ceux qui ont une bonne conception de la réalité vécue et ne confondent pas entre l’époque antérieure des salafs avec celle d’aujourd’hui où les gouverneurs appliquent d’autres ordonnances et lois de kufr que la chari‘a d’Allah, pour leur rappeler que le plus fort lieu dans "al-iman" est l’amour en Allah et le reniement au taghout, de croire en Allah seul et de ne pas s’attrister devant les associateurs comme les pseudo-salafis qui défendent les tawaghit tout en se faisant passer pour des salafs.

Allah nous a mis en garde contre ces charlatans en disant :

لِأولاَهُمْ رَبَّنَا هَاؤُلاَء أَضَلُّونَا فَآتِهِمْ عَذَابا ً ضِعْفا ً مِنَ النَّارِ قَالَ لِكُلّ ٍ ضِعْف ٌ وَلَكِنْ لاَ تَعْلَمُونَ

« Ô notre Seigneur! Voilà ceux qui nous ont égarés : donne-leur donc double châtiment du feu » - Il dira : « A chacun le double, mais vous ne savez pas » » (Sourate 7 - verset 38)

Allah ‘Azawajal châtiera doublement les savants pour avoir montré une fausse voie qui mène vers l’égarement, et les suiveurs pour leur suivi dans le shirk et le kufr, et leur association dans l’obéissance, oubliant ainsi la recherche de la Satisfaction d’Allah.

Suivre toute personne pour son titre de savant ou de pieux amène à l’égarement fatal lorsque ces derniers contredisent le Coran et la sunna, car on ne leurs obéis pas dans la désobéissance à Allah Le Tout Puissant. Ce comportement de suiveurs est une ressemblance évidente aux juifs et aux chrétiens qui s’imaginaient faire le bien en refusant de désobéir à leurs savants, mêmes s’ils contredisaient Les Livres. Allah Soubhanou wa ta‘ala, nous mis en garde dans différentes parties du Coran, dont la sourate al Fatiha où Allah nous dit :

صِرَاطَ الَّذِينَ أَنْعَمْتَ عَلَيْهِمْ غَيْرِ الْمَغْضُوبِ عَلَيْهِمْ وَلاَ الضَّالِّينَ
« Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, (les juifs) ni des égarés (les chrétiens). » (Sourate 1 verset 7)
--------------------------------------------------------------------------------

[1] mutakallimun : théologiens spéculatifs qui pratiquent la philosophie et font appel au raisonnement pour justifier leurs interprétations sur lesquelles rien n’est fondé.

[2] Secte qui rend mécréant pour les grands pêchés et qui ont renié des sunna du Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam).

[3] Le mot "takfiri" n’a jamais était cité par les salafs. Ceux qui exagéraient dans le takfir étaient nommés depuis le temps des salafs des "ghoulat at takfir" et non pas des takfiri.


_________________
xx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les pseudo-salafis sont des associateurs mecreants   Aujourd'hui à 2:50:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Les pseudo-salafis sont des associateurs mecreants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les salafis sont trop durs
» Pourquoi les garçons sont-ils plus punis que les filles?
» "Que seuls ceux qui sont purifiés "
» Les salafi sont-ils une nouvelle secte?
» LA GUERRE CONTRE LES MECREANTS DANS LA Bible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Etudes, Apprentissages et Sciences Islamiques :: Les 73 Branches en Islam-
Sauter vers: