Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Perfection de la Sharî'ah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: La Perfection de la Sharî'ah   Ven 5 Nov - 13:16:31

Salam 1

La Perfection de la Sharî'ah

Par le Shaykh 'Abdel-Qadir ibn 'Abdel-'Aziz

Un jour, un Juif vint voir ‘Umar et lui dit : « Si le verset : Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre Dîn, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme Dîn (religion, doctrine, sytème et mode de vie...) pour vous[Sourate Ar-Rahmân 55:3] nous avait été révélé, nous aurions fait de ce jour un jour de fête (Aïd). » ‘Umar répondit : « Je connais le jour où ce verset a été révélé ; il a été révélé un Vendredi, le jour d'Arafah. » (Rapporté par Al Boukhari)

Ibn Abbas dit : « Ainsi il a été révélé durant deux jours de fêtes : le jour du Vendredi et Arafah. » Imam Ibn Hajar a dit « "Nous aurions fait de ce jour un jour de fête (Aïd)" signifie "nous aurions honoré ce jour et l'aurions célébré chaque année" parce que l'achèvement de la Religion est d'une énorme importance. » Et la Sharî'ah Islamique est le dernier guide révélé par Allah, , aux Hommes, elle se doit d'être complète, parfaite, et capable de répondre aux besoins de l'humanité pour l'ici-bas et pour l'au-delà. Allah dit: ...Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre Dîn...[Sourate Ar-Rahmân 55:3] ...Et Nous avons fait descendre sur toi le Coran, comme un exposé explicite de toutes choses[Sourate An-Nahl 16:89]

Ash-Shabiti rapporte que Ibn Habbib a dit : Ibn-Al-Majshoun m'a rapporté qu'il a entendu l'Imam Malik dire, « Quiconque introduit une nouveauté à cette Oumma en matière de Religion qui n'a pas été suivi par les Pieux prédécesseurs, prétend que le Messager d'Allah a trahi le message puisque Allah a dit : Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre Dîn, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme Dîn pour vous Par conséquent, ce qui ne faisait pas partie de la religion jadis, n'en fait pas partie aujourd'hui. ».

Ash-Shabiti ajouta « Allah a envoyé la Sharî'ah (Loi Divine) à Son Messager , avec toutes les explications nécessaires à toute l'Humanité : les devoirs que nous devons accomplir et les actes d'adorations obligatoires. Le Prophète n'est mort que lorsque le Dîn a été complètement achevée. Allah l'atteste par ce verset Ce Jour j'ai parachevé pour vous votre Dîn Donc quiconque prétend qu'une partie de la Religion a été délaissée ou inachevée, dément ce verset Ce Jour j'ai parachevé pour vous votre Dîn

Ash-Shabiti a ensuite déclaré : « Mais l'achèvement en question est l'achèvement des bases fondamentales générales. Jamais aucune base de la Religion concernant les éléments essentiels, indispensables ou complémentaires n'a été soumise sans une explication complète et détaillée. Il est vrai qu'il existe des aspects particuliers qui ne sont pas mentionnés directement mais qui sont confiés à des ‘Ulémas (Mujtahid) qui établissent des règles religieuses (fatwas) à partir des bases fondamentales, parce que la base d'une interprétation (Ijtihad) repose sur le Qu'ran et la Sunnah et doit être appliquée et non pas abandonnée. »

Aisha a dit : « Ne croyez pas ceux qui vous ont dit que le Prophète a caché une partie de la révélation, parce qu'Allah a dit : O Prophète proclame le message qui t'a été envoyé par ton Seigneur, si tu ne le fais pas, alors tu n'auras pas transmis Son message (Rapporté par Al Boukhari). Selon Abdullah Ibn 'Amr Ibn Al-'Aas , le Prophète a dit : « Tous les Prophète avant moi avaient pour obligation de diriger leurs Nations vers ce qu'ils savaient être bon pour eux et les détourner de ce qu'ils croyaient être mauvais pour eux. » (Rapporté par Muslim)

En résumé, tout cela veut dire qu'Allah a donné au Prophète la capacité de résumer les significations les plus détaillées en peu de mots (jawami' al kalimat). Cela s'applique à la fois au Coran et à la Sunnah. Les discours (paroles) du Prophète , étaient concis, brefs et précis, ce qui rend la Sharî'ah facile à mémoriser et à transmettre. Ce privilège est exclusif à la Oumma car Allah dit : Il consiste (le Coran) en des versets évidents (préservés), dans les poitrines de ceux à qui le savoir a été donné[Sourate Al-`Ankaboût 29:49]

Cette évidence amène aux conclusions suivantes :

1- La Sharî'ah est totalement complète, elle contient tout ce dont a besoin l'homme à travers toute une vie pour ce bas-monde et l'au-delà.
2- Le Prophète , a transmis l'intégralité de la sharî'ah et n'a dissimulé aucune partie.
3- La Prophète n'a mis sous silence aucune chose qui soit pour notre bien ou notre mal, au contraire il nous guide vers le bien et nous met en garde contre ce qui est mauvais.

Ce principe fondamental qu'est « l'achèvement et la perfection de la sharî'ah » implique les faits suivants :

- Puisque la Sharî'ah est complète, rien ne peut y être ajouté ou retiré. Ce fait vient invalider toutes les sortes de bida'a (innovation dans la religion) et inventions anciennes ou nouvelles.
- La perfection de la sharî'ah et sa transmission par le Prophète , signifie qu'il n'y a pas de place dans le Dîn de l'Islam pour des choses comme Ilmul-Batin, ou "l'ancien savoir" comme l'appellent certains, ce qui est contraire à l'aspect perceptible (dharir) ou l'aspect réel (haqiqah) de la sharî'ah. Ceci garantit l'invalidité de toutes les écoles de pensée et d'interprétation de la batiniah (ceux qui croient que la sharî'ah comporte d'autres éléments en dehors de sa signification directe et perceptible), comme c'est le cas des mécréants Ismaïliyah ainsi que quelques Soufis, qui disent que la prière n'est pas l'inclinaison, la prosternation ou la récitation, mais autre chose.

Certains d'entre eux disent que le paradis et l'enfer ne sont que des métaphores et des symboles, et appliquent ces concepts et d'autres au reste de la sharî'ah.

- L'achèvement et la perfection de la sharî'ah signifie qu'elle est au dessus (la plus haute) et vierge de contradiction et d'inconsistance. Allah dit : Ne méditent-ils donc pas le Coran ? S'il venait d'un autre qu'Allah, ils y trouveraient de nombreuses contradictions[Sourate An-Nisâ' 4:82] et ...alors que c'est un Livre précieux ; le faux ne l'atteint pas [d'aucune part], ni par devant, ni par derrière : c'est une révélation émanant d'un Sage, Digne de Louange[Sourate Foussilat 41:41-42]

Si certaines affirmations coraniques semblent se contredire, cette soi-disant « confusion » ne concerne pas les Savants qui savent comment interpréter chaque affirmation en accord avec son contexte.

Le Messager d'Allah a dit : « Le Coran n'a pas été révélé pour qu'une partie vienne en contredire une autre, mais plutôt pour la confirmer. Par conséquent, dans votre pratique de la Religion, appuyez-vous sur ce que vous comprenez et adressez-vous à ceux qui Savent pour ce que vous ignorez. » (Rapporté authentiquement par Ahmad et Al-Baqhawi)

- La perfection de la Sharî'ah signifie que dans l'Islam, chaque sujet a une règle qui le régit. Cette règle peut prendre la forme d'un ordre, d'une interdiction, ou d'une permission. Cette règle peut-être directe et indépendante ou incluse dans un autre principe. Ne pas connaître les règles ne veut pas dire que la sharî'ah est incomplète, au contraire, cela veut dire que le Mujtahid (celui qui interprète les règles) n'a pas su les trouver et qu'il doit recourir à l'aide d'une personne plus savante que lui.

- La perfection de la Sharî'ah, signifie qu'elle n'a besoin d'aucune des Religions précedentes ou d'expériences d'Hommes, comme l'institutions de lois par les Hommes eux-mêmes ou par d'autre philosophies. Par conséquent, quiconque prétend que les Musulmans ont besoin de ces critères, est considéré comme un « Kafir » ou mécréant, car il dément les paroles d'Allah : Ce Jour j'ai parachevé pour vous votre Dîn[Sourate Al-Mâ'ida 5:3] et Il () nous a dit : ...Ton Seigneur n'oublie rien[Sourate Maryam 19:64]. Est également « Kafir » ou mécréant celui qui prétend que les Musulmans ont besoin de systèmes tel que la démocraties, le communisme ou de tout autre idéologie sans lesquelles ont vécu les Musulmans pendant 14 siècles en mettant en application les règles d'Allah .

Les grands Califats ont été établis et ont prospérés sans recourir à ces idéologies. Les Califes ont administré plusieurs Nations multiraciales, qui s'étendaient de l'Ouest de la Chine jusqu'à l'Espagne. Ils gouvernaient ces nations selon les Lois d'Allah. Ils nommaient des gouverneurs, des cabinets, des juges, des contrôleurs…etc

Ils collectaient de l'argent et le dépensaient selon les préceptes définit par l'Islam. A ce moment là, personne ne disait « La Sharî'ah ne s'applique pas à l'argent ou à l'économie » ou « les Lois de la Sharî'ah ne sont pas conçues et adaptées à ces sujets ». Le Messager d'Allah a dit « Les Prophètes gouvernaient les enfants d'Israël, chaque fois qu'un Prophète partait, un autre lui succédait. Il n'y aura aucun autre Prophète après moi, mais il y'aura beaucoup de Califes. » Ils dirent : « Que nous ordonnes-tu de faire ? » Il répondit « Prêtez-leurs serment d'allégeance l'un après l'autre et rendez-leurs leurs droits et en effet Allah leurs demandera des comptes au sujet de leurs concitoyens ». (Rapporté par Bukhari et Muslim)

La Siyasah (politique) signifie « administrer de la meilleure manière qui convienne. » Al Mawardi a dit : « L'Imamah (l'Etat) est créer pour succéder à la Prophétie en sauvegardant la Religion et en administrant les affaire internationales » (Al-Ahkam As-Sulataniah, par Mawirdi, page 5).
Allah a dit ils ne t'apporteront aucunes paraboles, sans que nous te révélons la vérité et la meilleur explication[Sourate Al-Fourqân 25:33]

Remplacer l'Islam par des lois forgées par les hommes eux-mêmes est illicite. Il n'est pas non plus permis de les mélanger comme ceux qui disent « Socialisme Islamique » ou « Démocratie Islamique ». Allah a dit Et la plupart d'entre eux ne croient en Allah qu'en lui donnant des associés[Sourate Yoûsouf 12:106]

Mélanger l'Islam (à d'autre doctrine) est considéré comme une forme d'associationnisme (Shirk), Allah dit en comparaison à d'autres religions et d'autres doctrines: Dis : O vous les infidèles ! Je n'adore pas ce que vous adorez. Et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore. Je n'adorerait jamais ce que vous adorez. Pas plus que vous n'adorerait ce que j'adore[Sourate Al-Kâfiroûn 109:1-5] et Juge alors parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et prends garde qu'ils ne tentent de t'éloigner d'une partie de ce qu'Allah t'a révélé[Sourate Al-Mâ'ida 5:49]

Source:
Publié par Al-Jumu'ah Magazine,
Traduit par Al-Mourabitoune.

_________________
xx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
 
La Perfection de la Sharî'ah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Origène: Maitre de Perfection chrétienne
» La perfection de l'énergie
» La perfection de la sagesse
» La perfection de la contemplation
» Le soutra de la perfection de la sagesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Enseignements et Sciences :: 'Aqîdah -Tawhîd-
Sauter vers: