Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Concernant ceux qui delaissent ou changent les lois de l'Islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Concernant ceux qui delaissent ou changent les lois de l'Islam   Ven 5 Nov - 13:21:06

Salam 1

Concernant ceux qui délaissent ou changent les lois de l'Islam

Par le Shaykh -ul Islâm Ahmad ibn Taymiyyah

On a demandé au Cheikh Al Islam :

"Quelle doit être la position des savants de la religion quant à ces Mongols qui ont envahi (avant de devenir musulmans) les pays Musulmans du Shams en 699H, et qui, comme il est bien connu, ont tué beaucoup de Musulmans, ont capturé certains de leurs enfants et ont volé les biens des Musulmans qu'ils ont trouvé ? Ils ont violé l'inviolable et ce qui est sacré dans la religion en humiliant les Musulmans et en profanant leur massajid, particulièrement Masjid Al Aqsa, en prenant la propre richesse des Musulmans et en dérobant d'énormes sommes de Bayt El Maal, ainsi qu'en capturant un grand nombre de Musulmans pour les enlever de leurs pays.

Ensuite, après tout cela, ils ont prétendu adhérer aux Shahadatayn (embrasser l'Islam) et qu'il est donc désormais haraam (illicite) à tout Musulman de leur déclarer la guerre, parce qu'ils ont prétendu être des adhérents aux fondements de l'Islam et parce qu'ils n'ont plus persécuté les Musulmans. Est-il légal de leur déclarer la guerre ou est ce même une obligation ? Si c'est le cas, pourriez vous nous dire pourquoi ? Donnez nous votre avis, puissiez vous en être récompensé"

Il (rahimahoullah) a répondu :

Louange à Allah, Seigneur des Mondes

Tout groupe qui délaisse, change, ou refuse de mettre en application une quelconque loi convenue et incontestée de l'Islam - que ce soit ces gens ou d'autres - doit être combattu jusqu'à ce qu'il adhère à TOUTES les lois de l'Islam. Ceci est une règle, même s'il prononce les Shahadatayn et adhère à certaines lois Islamiques, comme Abou Bakr As-Sadiq et les Sahabbas ont combattu ceux qui ont refusé la Zakat.

Les savants qui sont venus après les Sahabah furent également d'accord sur ce principe. Donc, malgré l'objection initiale faite par 'Omar à Abou Bakr , les Sahabbah (compagnons) ont consenti à déclarer la guerre pour les droits de l'Islam et en cela ils concordaient avec le Coran et la Sounnah.

De plus, le hadith du Prophète concernant les Khawarij est établi par dix chaînes de transmission, et, le Prophète a dit (dans celui-ci) qu'ils étaient les pires des gens, malgré sa parole :

"Vous regarderez de haut vos prières lorsque vous les comparerez à leur prières de même pour votre jeûne lorsque vous le comparerez au leur"

Ainsi, il est connu que si certaines personnes s'accrochent simplement à l'étiquette de l'Islam, sans adhérer à ses lois, l'obligation de les combattre n'est pas annulée.

Donc, quel que soit le groupe qui délaisse, change, ou refuse de mettre en oeuvre certaines des prières obligatoires, ou de participer au jeûne (du mois de ramadan), ou d'aller faire le Hadj, ou qui viole le sang et la richesse des Musulmans, ou qui autorise la consommation de drogue, ou l'adultère, ou la fornication, ou le jeu, ou le mariage avec des maharem, ou qui ne déclare pas la guerre aux mécréants, ou n'impose pas la jizyah aux Juifs et aux Chrétiens, ou une autre question des obligations et des prohibitions de la religion pour lesquelles il n'y a aucune excuse de s'abstenir, alors la guerre DOIT être DECLAREE à ce groupe MEME s'il accepte le fait que ces obligations ou prohibitions font partie de la religion. Et je ne connais aucun désaccord parmi les savants à cet égard.

Là où les savants ont divergé c'est concernant le groupe qui insiste pour délaisser certaines Sounnah, comme les rouk'atayne faites avant la prière du Fajr, l'appel au Adhan et à l'Iqamah (parmi ceux qui ne les considèrent pas comme obligatoire) et d'autres pratiques Islamiques du même genre. Les savants ont divergé quant à la question : "Est-ce que le groupe qui délaisse de telles pratiques doit être combattu ou non ?"

Cependant, en ce qui concerne les obligations incontestées et les prohibitions que nous avons mentionnées auparavant, il n'y a aucune divergence sur le fait de leur déclarer la guerre.

Et le groupe qui refuse [des choses] de l'Islam est considéré par les savants versés (dans la science) comme ayant un statut différent d'Al-Boughat (ceux qui sortent contre le gouverneur, ou s'opposent à son obéissance). Un exemple parmi ces derniers, ce sont les gens du Sham qui se sont rebellées contre Amir El Mou'minine Ali ibn Abi Talib ; gens qui ont refusé d'obéir à un dirigeant en particulier, qui se sont rebellé contre lui et ont essayé de l'enlever. Or le premier groupe est sorti de l'Islam et a la même position que eux qui ont refusé [de payer] la zakat et la même position que les Khawarij que Ali ibn Abi Talib a combattu.

Et Ali s'est battu contre les gens de Basra et du Sham différemment des gens de Nahrawan; son comportement avec les gens de Basra et du Sham était comme celui qu'a un frère avec un autre alors que son comportement avec les Khawaarij n'était pas comme ça. Et les preuves dans les ahadith du Prophète ont établit la base du consensus des Sahaabah autour d'Abu Bakr As-Sadiq dans sa guerre contre ceux qui refusent la Zakat et la guerre qu'a menée Ali contre les Khawarij. Et c'est différent de la fitnah (discorde) des gens de Basra et du Sham - les textes du Coran et les Ahadith confirment cela et les compagnons se sont divisés sur ce fait (c'est-à-dire la fitnah derrière les Batailles de Jamal et Siffine concerne des croyants contre des croyants).

Certains savants défendent le fait que les gens de la rébellion (Ahl Al Baghi), qu'il est obligatoire de combattre sont ceux qui se sont rebellés contre "Al Imam" (le dirigeant) parce qu'il a fait une mauvaise interprétation acceptable concernant certains textes du Coran et des Ahadith, et qui ont justifié leurs actions par cela et non ceux qui ont simplement refusé de lui obéir.

D'autres considèrent les deux groupes comme étant des Boughat. Néanmoins, il y a une distinction nette entre les Boughat et les Mongols et je n'ai connaissance d'aucune divergence d'opinion quant à l'obligation de déclarer la guerre à ceux qui délaissent, changent ou refusent de mettre en oeuvre une quelconque loi incontestée de l'Islam.
*
Maintenant que ce principe a été établi, on doit indiquer que l'armée des gens au sujet desquels vous me questionnez est composée de quelques mécréants parmi les chrétiens et les moushrikines (associateurs), ainsi que d'autres qui s'affilient à l'Islam (et ils forment la majorité). Ils prononceront les Shahadatayn si elles sont exigées d'eux et ils vanteront le Messager d'Allah , alors que seule une minorité d'entre eux prie et que la plupart d'entre eux jeûne pendant le Ramadan plus qu'ils ne prient. Le Musulman, dans son évaluation, est plus grand que d'autres qui gardent les croyants juste dans leur estime. Ils maîtrisent quelques éléments de l'Islam et diffèrent dans la manière à laquelle ils y adhèrent. Cependant la plupart d'entre eux ont délaissé beaucoup de choses, la plupart des aspects obligatoires de la Religion et c'est pourquoi on se bat avec eux.

Ils appellent par exemple à l'Islam mais ne se battent pas avec ceux qui le délaissent; en effet, celui qui se bat pour l'Etat des Mongol est honoré par eux et ils ne le menaceront pas même s'il est un ennemi d'Allah et de Son Messager. Alors que si quelqu'un conteste l'Etat des Mongols ou l'attaque, ils considéreront comme permis le fait de se battre avec lui, même s'il est parmi les meilleurs Musulmans. Ils n'appellent pas au Jihaad contre les incrédules, ils ne font pas non plus obéir Ahl Al-kitaab et ne les forcent pas à payer la Jizyah (comme cela est ordonné dans le Coran, verset 9:29). Ils n'interdisent pas aux gens de leurs troupes d'adorer ce qu'ils aiment, comme le soleil, la lune, ou quoi que ce soit d'autre.

Ce qui ressort de leur conduite est que le Musulman a, pour eux, le même statut que les Musulmans donneraient à une personne honnête et juste, tandis que le Mécréant a, à leurs yeux, le même statut que les Musulmans donneraient à un Fâsiq ou quelques Musulmans qui délaissent les actes de bonté (nawaafil) volontairement. En outre, la majorité d'entre eux ne considère pas le sang et la richesse des Musulmans comme étant illicites, sauf lorsque leur Sultan le leur interdit. Ils ne cessent de s'approprier le sang et la richesse des Musulmans et si leur Sultan le leur interdit, ils obéiront parce qu'il est le Sultan et non à cause de la religion. La majorité d'entre eux ne paye pas leur impôt obligatoire – ni prière, ni Zakaat, ni Hadj, etc.

De la même manière, ils ne gouvernent pas selon les Lois d'Allah, mais jugent plutôt selon des règles qui sont en accord avec l'Islam sur certains points et en désaccord sur d'autres. Aussi le fait de se battre avec ce type de gens est obligatoire selon l'accord des Musulmans ; personne qui connait cette religion qu'est l'Islam et la vérité à propos de ces gens ne doutera de cela - parce que ce chemin dans lequel ils sont et cette vrai Religion qu'est l'Islam ne pourront jamais être réconciliés. Et s'il est obligatoire de se battre avec ces Kurdes, Bédouins et autres habitants du désert qui n'adhèrent pas à la Shari'ah Islamiya (la loi islamique), bien que leur maladie ne se soit pas étendue aux villes, alors que dire des Mongols ?...

Oui, il est OBLIGATOIRE de se battre avec eux de la manière imposée par la Shari'ah, qui inclut le fait de les inviter à adhérer aux lois de l'Islam si la da'wah vers la religion complète ne les a pas atteints, de même que l'on doit d'abord inviter "Al-kafir Al-harbi" aux Shahadatayn si la Da'wah ne les a pas atteints.

Si ceux qui prennent les armes contre ce groupe le font de manière complètement conforme à la Shari'ah dans leurs mots, actes et intention (niyah), alors c'est LA MEILLEURE FACON de chercher la satisfaction d'Allah , d'établir Sa religion et d'obéir à Son Messager . Et si ceux qui se battent contre des gens tels que les Mongols montrent quelques perversions, ou transgressent contre l'ennemi de façon non condamné par la Shari'ah, ou ont une intention corrompue dû au combat pour le pouvoir mais que le mal de ne pas se battre contre le groupe 'de négateur' a des conséquences plus mauvaises pour l'Islam que le combat aux côtés de gens corrompus alors il est OBLIGATOIRE de se battre avec eux pour empêcher le plus grand des deux maux ; c'est un des Oussoul (principes) de l'Islam qui doit être gardé en mémoire.

C'est un Oussoul de Ahl Es-Sounnah wa-l-Jama'ah que de rejoindre les raids militaires avec chacun de leurs dirigeants, qu'ils soient justes ou injustes, parce qu'Allah facilite parfois cette Religion par le "faajir" ou les gens sans valeur et méprisables, comme mentionné par le Prophète . C'est aussi un Oussoul parce que le fait de ne pas être capable de rejoindre les raids militaires [même] avec des commandants injustes ou avec des soldats parmi lesquels la perversion s'est répandue pourrait avoir comme conséquences la victoire et la conquête d'autres gens qui sont encore plus nuisibles pour la Religion et le Dounya.

Donc rejoindre l'expédition militaire avec des commandants et soldats injustes est un moindre mal et mène (au moins) à l'établissement de la plupart des Lois de l'Islam, si ce n'est toutes.

Et c'est ce qui est obligatoire dans cette situation et toute situation semblable. En effet, la plupart des expéditions militaires qui ont eu lieu après le temps des Khoulafa Ar-Rashidin (Calife bien Guidé) l'ont été dans ce contexte.

Le Prophète , a dit :

"S'accrocher aux toupets des chevaux sera une bonne chose jusqu'à Yawm Al-Qiyyamah (le Jour de la Résurrection) - la récompense et le butin. "

Ce hadith authentique soutient la signification d'un hadith relaté par Abou Daoud dans son Sunnan :

"Des expéditions militaires (Al-ghazw) existeront du temps où je fus envoyé par Allah jusqu'au jour où ma communauté combattra le Dadjal. Elles ne seront supprimer par la tyrannie d'un tyran ni par la justice d'un dirigeant."

Aussi, il est bien connu que le Prophète , a dit :

"Un groupe de ma communauté restera toujours triomphant sur la vérité. Ceux qui divergeront d'eux ne leur porteront pas préjudice jusqu'à Liyawm Al Qiyyamah."

Ce hadith est simplement un texte parmi ceux du Coran et de la Sounnah auxquels Ahl Es Sounnah Wal Jama'ah, seul parmi tous les groupes, a consenti à adhérer en rejoignant les dirigeants, justes ou injustes, dans leur Jihaad contre quiconque le mérite et ceci à la différence des Rafidhah (Ceux qui rejette, les Shi'ah) ou des Khawarij, qui ne font pas partie d'Ahl El Sounnah Wal Jama'ah.

Cependant, le Prophète a aussi dit :

"Il y aura des gouverneurs injustes, déloyaux et pervers, quiconque croira leurs mensonges et les aidera dans leur injustice, il ne sera pas des miens et je ne serai pas des siens et il ne viendra pas se désaltérer dans Al Hawdh (le bassin du Prophète ). Par contre celui qui ne croit pas en eux à cause de leurs mensonges et ne les aide pas dans leurs injustice, alors il est de Moi et je suis de lui et il atteindra Al Hawdh".

Ainsi, si une personne sait ce que le Prophète a ordonné en terme de Jihaad concernant le fait de se rallier aux gouverneurs jusqu'au Jour du Jugement et s'il sait aussi que le Prophète a interdit le fait d'aider les injustes dans leur injustice, alors il saura [que] la voie du juste milieu - qui est la religion pure de l'Islam - est de participer au Jihaad contre toute personne qui le mérite, comme ces gens sur qui l'on me questionne, à côté de n'importe quel dirigeant et groupe qui sont plus proches de l'Islam que eux ne le sont. Et c'est [seulement] s'il n'est pas possible d'établir le Jihaad contre eux d'une autre façon.

Il faut également éviter d'aider le groupe dans lequel on est dans tout ce qui implique la désobéissance à Allah. On ne doit leur obéir que dans l'obéissance à Allah et ne pas leur obéir en désobéissant à Allah. Pour cela, il n'est pas permis d'obéir à quiconque dans la désobéissance au Créateur. C'est la meilleur des voies de cette Oumma, dans les temps anciens comme nouveaux, et cette voie est obligatoire sur chaque mukallaf (personne saine d'esprit). C'est la voie du juste milieu, entre la voie de Al Harouriyyah (les Khawarij) et de leurs semblables qui, par leur connaissance déficiente, suivent le chemin d'une piété déficiente - et la voie des Murji'ah et de leurs semblables, qui suivent le chemin de l'obéissance complète aux dirigeants, même s'ils sont injustes.

Nous demandons à Allah de guider nos frères Musulmans vers ce qu'Il aime et ce qui Le satisfait, que ce soit en paroles ou actions.

Et Allah est Le Plus Savant, puisse la Paix et les Bénédictions d'Allah être sur notre Prophète Muhammad et sur sa famille et Compagnons.

Source :
Extrait de Majmou' Al-fatawa, Volume 28, pg 501-508,
traduit par Al-Mourabitoune

_________________
xx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
 
Concernant ceux qui delaissent ou changent les lois de l'Islam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La maladie est une Epreuve...
» Les gouverneurs qui ne juge pas avec les Lois d’Allah
» Saint Thomas et commentaire du jour "Heureux ceux qui croient sans avoir vu"
» Pour ceux qui aime la danse
» quelle sort est réservé a ceux qui n'ont pas pu entendre la bonne nouvelle?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Enseignements et Sciences :: 'Aqîdah -Tawhîd-
Sauter vers: