Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les musulmans souhaitent devenir Allemands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Les musulmans souhaitent devenir Allemands   Jeu 12 Jan - 22:25:12

Salam 1

A Stuttgart, les musulmans souhaitant devenir allemands sont suspects d'office

A Stuttgart, les musulmans désireux de devenir allemands sont interrogés sur les valeurs démocratiques
LE MONDE | 11.01.06 | 13h18 • Mis à jour le 11.01.06 | 13h18
BERLIN CORRESPONDANT


Une femme qui n'obéit pas à son mari peut-elle être battue ? Un père peut-il enfermer sa fille à la maison pour éviter qu'elle ne nuise à la réputation du foyer ? Que penser des homosexuels qui font de la politique ? Depuis le 1er janvier, les musulmans souhaitant obtenir la citoyenneté allemande dans le Land du Bade-Wurtemberg sont susceptibles de devoir répondre à ce type de question. Les autorités de la région de Stuttgart ont imaginé ce questionnaire dans le but de vérifier l'attachement des postulants aux valeurs du pays. Cette initiative, si elle est controversée, reflète une méfiance accrue vis à vis des musulmans. Un projet du ministère fédéral de l'intérieur visant à durcir le régime du regroupement familial souligne aussi ce changement d'attitude.

Le Bade-Wurtemberg est la première région à expérimenter un tel examen de la mentalité et des valeurs des candidats à la citoyenneté allemande. Les fonctionnaires chargés du dossier sont invités à sonder les intéressés sur des sujets allant de la religion au terrorisme en passant par les moeurs. Pour ce faire, ils disposent d'une liste de 30 questions, dans laquelle ils peuvent piocher à leur gré, pour mieux cerner la personnalité de leurs interlocuteurs. Ce régime est réservé aux ressortissants des 57 Etats membres de l'Organisation de la conférence islamique (OCI).

Il aura fallu attendre l'entrée en vigueur de ce questionnaire pour que des critiques se fassent entendre, tant au niveau régional que fédéral. Des associations représentant les quelque 3 millions de musulmans vivant en Allemagne — en majorité d'origine turque — ont dénoncé le caractère discriminatoire de l'initiative du ministre de l'intérieur du Bade-Wurtemberg, le chrétien-démocrate (CDU) Heribert Rech. Elles ont été rejointes par le Conseil central des juifs en Allemagne, qui a qualifié cette mesure de "contre-productive", ainsi que par des responsables politiques.

Les électeurs du Bade-Wurtemberg doivent renouveler leur gouvernement régional le 26 mars. Le Parti libéral (FDP), pourtant membre de la coalition sortante au pouvoir à Stuttgart, a réclamé une réécriture partielle du questionnaire incriminé. De même a-t-il souhaité que les candidats non musulmans y soient également assujettis. Les Verts, eux, ont demandé l'abrogation du texte. De toutes façons, ont-ils fait observer, les candidats au passeport allemand peuvent très bien, s'ils le veulent, cacher leurs opinions au moment de répondre aux questions.

Soutenu par son ministre-président, Günther Öttinger (CDU), M. Rech tient bon face aux critiques. Son cabinet indique, citant une étude d'un institut de recherche sur l'islam, que 21 % des musulmans vivant en Allemagne estiment que sa Constitution n'est "pas conciliable avec le Coran". Faire allégeance à la Constitution, comme le prévoit la loi depuis 2000, ne suffit donc plus. Il convient de vérifier que les nouveaux citoyens sont en phase avec les valeurs locales. C'est aussi un moyen de lutter contre les mariages forcés, explique-t-on à Stuttgart.

Cette préoccupation est aussi avancée par le ministre fédéral de l'intérieur, Wolfgang Schäuble (CDU), pour argumenter en faveur d'un durcissement de l'accueil des étrangers. Il compte présenter en mars un projet de loi prévoyant d'élever à 21 ans l'âge à partir duquel un ressortissant non membre de l'Union européenne (UE) pourra venir s'installer en Allemagne dans le cadre du regroupement familial. Une telle mesure n'est pas contraire aux nouvelles directives de l'UE sur le sujet et a déjà été adoptée aux Pays-Bas, a objecté le ministère face aux critiques qui, là aussi, ont vu le jour. Des associations ont douté de l'efficacité d'une telle mesure. Quant au Parti social-démocrate (SPD), membre de la coalition au pouvoir à Berlin, il s'est dit opposé à la méthode envisagée, même s'il condamne les mariages et la prostitution forcés.

Ce débat intervient alors que le nombre de demandeurs d'asile accueillis en Allemagne est en nette baisse. En 2005, ils étaient près de 29 000, venant en majorité de l'ex-Yougoslavie, de Turquie et d'Irak, soit 19 % de moins qu'en 2004. Jamais depuis 1983 ce nombre n'avait été aussi bas. Seuls 1 % des demandeurs d'asile ont obtenu gain de cause.

Antoine Jacob
Article paru dans l'édition du 12.01.06



Sources:
http://www.lemonde.fr/web/imprimer_element/0,40-0@2-3214,50-729592,0.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
 
Les musulmans souhaitent devenir Allemands
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IL EST TOUJOURS UTILE DE RECONNAITRE UN GUERISSEUR D'UN SORCIER
» Le devenir des blindés allemands après guerre
» Devenir imam
» Histoire de personnes que dieu choisit pour devenir musulmans
» Saint Luc et commentaire du jour "Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Espace Culturel :: News - International-
Sauter vers: