Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hoûd (as)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Hoûd (as)   Sam 14 Jan - 0:54:31

Salam 1

C'est l'un des quatre Prophètes arabes

Selon Abou Dhar, le Prophète a dit en parlant des Prophètes : "Parmi eux, il y en a quatre qui sont arabes : Hoûd, Sâlih, Chou'ayb, et ton Prophète, ô Abou Dhar". (ibn Hibbân)

Il est venu à Al-Ahqâf

Allâh (تعالى) a dit : {Et rappelle-toi le frère des Aad (Hud) quand il avertit son peuple à Al-Ahqaf - alors qu'avant et après lui, des avertisseurs sont passés - [en disant] : "N'adorez qu'Allah. Je crains pour vous le châtiment d'un jour terrible".} (46/21)

Il est envoyé au peuple de Aad qu'il prêche à l'unicité

Allâh (تعالى) a dit : {Et aux Aad, leur frère Hud : "Ô mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour vous, pas d'autre divinité que Lui. Ne [Le] craignez-vous donc pas ?"} (7/65)

Allâh (تعالى) a dit : {Il dit : "Ô mon peuple, il n'y a point de sottise en moi; mais je suis un Messager de la part du Seigneur de l'Univers. Je vous communique les messages de mon Seigneur, et je suis pour vous un conseiller digne de confiance. Quoi ! Vous vous étonnez qu'un rappel vous vienne de votre Seigneur à travers un homme issu de vous, pour qu'il vous avertisse ? Et rappelez-vous quand Il vous a fait succéder au peuple de Noé, et qu'Il accrut votre corps en hauteur (et puissance). Eh bien, rappelez-vous les bienfaits d'Allâh afin que vous réussissiez.} (7/67-69)

Allâh (تعالى) a dit : {Et (Nous avons envoyé) au Aad, leur frère Hud, qui leur dit : "ô mon peuple, adorez Allah. Vous n'avez point de divinité à part de Lui. Vous n'êtes que des forgeurs (de mensonges). ô mon peuple, je ne vous demande pas de salaire pour cela. Mon salaire n'incombe qu'à Celui qui m'a créé. Ne raisonnez-vous pas ? ô mon peuple, implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui pour qu'Il envoie sur vous du ciel des pluies abondantes et qu'il ajoute force à votre force. Et ne vous détournez pas [de Lui] en devenant coupables".} (7/50-52)

Allâh (تعالى) a dit : {Il dit : "Je prends Allâh à témoin - et vous aussi soyez témoins - qu'en vérité, je désavoue ce que vous associez, en dehors de Lui. Rusez donc tous contre moi et ne me donnez pas de répit. Je place ma confiance en Allah, mon Seigneur et le vôtre. Il n'y pas d'être vivant qu'Il ne tienne par son toupet. Mon Seigneur, certes, est sur un droit chemin. Si vous vous détournez... voilà que je vous ai transmis [le message] que j'étais chargé de vous faire parvenir. Et mon Seigneur vous remplacera par un autre peuple, sans que vous ne Lui nuisiez en rien, car mon Seigneur, est gardien par excellence sur toute chose".} (11/54-57)

Allâh (تعالى) a dit : {Il dit : " La science n'est qu'auprès d'Allah. Je vous transmets cependant le message avec lequel j'ai été envoyé. Mais je vois que vous êtes des gens ignorants".} (46/23)

Il est démenti par son peuple

Allâh (تعالى) a dit : {Les notables de son peuple qui ne croyaient pas dirent : "Certes, nous te voyons en pleine sottise, et nous pensons que tu es du nombre des menteurs".} (7/66)

Allâh (تعالى) a dit : {Quant aux Aad, ils s'enflèrent d'orgueil sur terre injustement, et dirent : "Qui est plus fort que nous ?" Quoi ! N'ont-ils pas vu qu'en vérité Allâh qui les a créés est plus fort qu'eux ? Et ils reniaient Nos signes.} (41/15)

Il est aussi traité de fou

Allâh (تعالى) a dit : {Ils dirent : "Ô Hud, tu n'es pas venu à nous avec une preuve, et nous ne sommes pas disposés à abandonner nos divinités sur ta parole, et nous n'avons pas de foi en toi. Nous dirons plutôt qu'une de nos divinité t'a affligé d'un mal".} (11/53-54)

Son peuple demande de voir le châtiment

Allâh (تعالى) a dit : {Ils dirent : "Es-tu venu à nous pour que nous adorions Allâh seul, et que nous délaissions ce que nos ancêtres adoraient ? Fais donc venir ce dont tu nous menaces, si tu es du nombre des véridiques".} (7/70)

Allâh (تعالى) a dit : {Ils dirent : "Es-tu venu à nous détourner de nos divinités ? Eh bien, apporte-nous ce que tu nous promets si tu es du nombre des véridiques".} (46/22)

Il annonce à son peuple l'imminence du châtiment

Allâh (تعالى) a dit : {Il dit : "Vous voilà, frappés de la part de votre Seigneur d'un supplice et d'une colère. Allez vous vous disputer avec moi au sujet de noms que vous et vos ancêtres avez donnés, sans qu'Allâh n'y fasse descendre la moindre preuve ? Attendez donc ! Moi aussi j'attends avec vous.}(7/71)

Le châtiment du vent glacial s'abbatit alors sur eux pendant sept nuits et huit jours ne laissant rien après lui

Allâh (تعالى) a dit : {Voilà les Aad. Ils avaient nié les signes (enseignements) de leur Seigneur, désobéi à Ses messagers et suivi le commandement de tout tyran entêté. Et ils furent poursuivis, ici-bas, d'une malédiction, ainsi qu'au Jour de la résurrection. En vérité les Aad n'ont pas cru en leur Seigneur. Que s'éloignent (périssent) les Aad, peuple de Hud !} (11/59-60)

Allâh (تعالى) a dit : {Nous déchaînâmes contre eux un vent violent et glacial en des jours néfastes, afin de leur faire goûter le châtiment de l'ignominie dans la vie présente. Le châtiment de l'au-delà cependant est plus ignominieux encore, et ils ne seront pas secourus.} (41/16)

Allâh (تعالى) a dit : {Puis, voyant un nuage se dirigeant vers leurs vallées, ils dirent; "Voici un nuage qui nous apporte de la pluie". Au contraire ! c'est cela même que vous cherchiez à hâter : C'est un vent qui contient un châtiment douloureux, détruisant tout, par le commandement de son Seigneur". Puis, le lendemain on ne voyait plus que leurs demeures. Ainsi rétribuons-Nous les gens criminels. En effet, Nous les avions consolidés dans des positions que Nous ne vous avons pas données. Et Nous leur avions assigné une ouïe, des yeux et des cœurs, mais ni leur ouïe, ni leurs yeux, ni leurs cœurs ne leur ont profité en quoi que ce soit, parce qu'ils niaient les signes d'Allah. Et ce dont ils se moquaient les cerna.} (46/24-26)

Allâh (تعالى) a dit : {De même pour les Aad, quand Nous envoyâmes contre eux le vent dévastateur n'épargnant rien sur son passage sans le réduire en poussière.} (51/41-42)

Allâh (تعالى) a dit : {Les Aad ont traité de menteur (leur Messager). Comment furent Mon châtiment et Mes avertissements ? Nous avons envoyé contre eux un vent violent et glacial, en un jour néfaste et interminable; il arrachait les gens comme des souches de palmiers déracinés.} (54/18-20)

Allâh (تعالى) a dit : {Et quant aux Aad, ils furent détruits par un vent mugissant et furieux qu' [Allah] déchaîna contre eux pendant sept nuits et huit jours consécutifs; tu voyais alors les gens renversés par terre comme des souches de palmiers évidées. En vois-tu le moindre vestige ?} (69/6-8)

Tandis que lui et ceux qui l'ont suivi sont ceux qu'Allâh a sauvé

Allâh (تعالى) a dit : {Or, Nous l'avons sauvé, (lui) et ceux qui étaient avec lui, par miséricorde de Notre part, et Nous avons exterminé ceux qui traitaient de mensonges Nos enseignements et qui n'étaient pas croyants.} (7/72)

Allâh (تعالى) a dit : {Et quand vint Notre Ordre, Nous sauvâmes par une miséricorde de Notre part, Hud et ceux qui avec lui avaient cru. Et Nous les sauvâmes d'un terrible châtiment.} (11/58)

Allâh a laissé leurs habitations en véstige comme rappel

Allâh (تعالى) a dit : {De même (Nous anéantîmes) les Aad et les Tamud. - Vous le voyez clairement à travers leurs habitations - Le Diable, cependant, leur avait embelli leurs actions, au point de les repousser loin du Sentier; ils étaient pourtant invités à être clairvoyants.} (29/38)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Hoûd (as)   Mer 8 Fév - 23:57:24

Le peuple de la tribu de Aad vivait en Ahqaaf, un endroit entre Yaman et Oman. Ils vivaient en paix. Allah swt leur avait attribué beaucoup de bénédictions. C'étaient des gens intelligents et ils avaient construit de jolies villes. Ils étaient physiquement très forts et il n'y avait aucune maladie dans leur société.

En dépit de toutes ces bénédictions qu'Allah swt leur avait accordées, le peuple de Aad ne croyait pas en un seul Dieu et adorait des idoles qu'ils avaient sculptées dans les pierres. Quand il leur arrivait quelque chose de bien, ils remerciaient leurs idoles et quand ils étaient en difficulté, ils priaient devant ces idoles pour chercher de l'aide.

Après plusieurs années, la tribu de Aad a commencé à perdre de son unité. Les gens puissants traitaient de mauvaise façon les gens faibles et pauvres.

Le Prophète Houd (as) était lui-même de la tribu de Aad et était respecté pour sa noble famille et ses bonnes manières. Il était le fils de Abdoulah, petit fils de Sam et arrière petit fils du Prophète Nouh (as).

Le Prophète Houd était un homme bon et patient. Quand il a reçu l'ordre d'Allah swt de propager son Message, il est venu devant le peuple et a dit :" Ô frères, pourquoi adorez vous des pierres que vous avez taillé de vos mains ? Les idoles ne peuvent rien vous donner ni reprendre. Vous n'êtes pas fous, mais ce que vous faites est contraire à votre intelligence. Votre Dieu est seulement Un. Il est seul digne d'être adoré, Il vous a créés, vous a donné la bonne santé et la richesse et a fait de vous une puissante nation. Ne vous rebellez pas contre Allah si votre sort devient comme celui du peuple de Nouh (as)."

Le Prophète Nouh (as) a essayé durement de faire comprendre aux gens leur erreur, mais au lieu de l'écouter, ils se sont obstinés et lui dirent:" Ô Houd, vous dites des choses insensées. Pourquoi adorer un Dieu et abandonner l'habitude de nos ancêtres ?"

Le Prophète Houd leur a expliqué que les idoles les éloigneraient de plus en plus d'Allah swt et qu'il était envoyé comme prophète pour les guider.

Le Saint Coran dit: "Au nom de Dieu Clément et Miséricordieux,

Et nous avons envoyé vers le peuple de Aad, leur frère Houd qui dit: "Ô mon peuple, adorez Allah, vous n'avez pas d'autres dieux que Lui. Vous n'êtes que des forgeurs de mensonges (idoles). Ô mon peuple, je ne vous demande pas de salaire pour cela, mon salaire n'incombe qu'à Celui qui m'a créé. Ne raisonnez-vous pas ? (Coran 11:50-51)

Cependant, le peuple de Aad a mal pris ces conseils. Ils ont dit : "Ô Houd de quel droit nous parles-tu de ce ton ? Tu bois et manges comme nous, tu n'es pas supérieur à nous, pourquoi serais-tu choisi comme prophète ? Nous pensons que tu n'es qu'un menteur ou peut-être qu’une de nos idoles t'a maudit et t'a fait perdre la raison."

Puis les gens se sont moqués du Prophète Houd (as). Ses prêches infatigables lui ont apporté seulement quelques partisans. Quand il a mis en garde le peuple de Aad contre la punition de Dieu, Le Saint Coran relate :"Au nom de Dieu Clément et Miséricordieux, "...Alors fais tomber sur nous ce dont tu nous a menacé si tu es du nombre des véridiques (Coran 7:70)

Quand le peuple de Aad a invoqué la punition avec ses mots arrogants, la pluie a cessé de tomber pendant trois ans et il y eu une terrible sécheresse.

Durant ce temps, Le Prophète Houd disait aux gens de se repentir de leurs actions et demander le pardon d'Allah swt avant qu'il ne soit trop tard. Mais ils ne voyaient pas la vérité et continuaient à prier leurs idoles pour la pluie. Finalement, le Prophète Houd (as) a abandonné et leur a dit :"Faites ce qu'il vous plait. Je ne dépends que d'Allah swt qui est mon protecteur"

La punition d'Allah swt est arrivée. Soudain, un énorme nuage noir arriva. Quand le peule de Aad l'a vu, ils ont pensé que la pluie était enfin arrivée, mais à la place un vent terriblement violent a soufflé et a déraciné leurs maisons, jeté les animaux en l'air. Au lieu de la pluie, des trombes d'éclairs ont commencé à tomber du nuage noir. Ce violent orage de foudres a duré huit jours, à la fin duquel l'arrogant peuple de Aad fut complètement détruit.

Le Saint Coran dit :"Au nom de Dieu Le Clément, Le Miséricordieux,

Et quant aux Aad, ils furent détruits par un vent mugissant et furieux qu'Allah déchaîna contre eux pendant 7 nuits et huit jours consécutifs, tu voyais alors les gens renversés par terre comme des souches de palmiers évidées. En vois-tu le moindre vestige ?"

Au premier signe de l'orage, Le Prophète Hou (as) a rassemblé ses partisans et famille et les a emmené vers un lieu sûr, et ils furent les seuls survivants de la terrible punition d'Allah swt. Quant l'orage s'est arrêté, le Prophète Houd a conduit ses compagnons vers Hazramaut où ils passèrent le reste de leur vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Hoûd (as)   Jeu 28 Sep - 22:36:16

L’histoire de Hoûd (‘alayhi Salam)

Les événements de notre histoire d'aujourd’hui se déroulent dans la péninsule arabe et plus précisément dans une région entre le Yémen et l’Oman qu’on appelle «AlRob‘ Al-khaly » (le quart vide). Cette région a un autre nom dans le Coran qui est celui de « Al-‘ahqâf » (les dunes ou les sables mouvants). La région d’Al-‘ahqâf était, au temps du peuple de Hoûd, une région verte, fertile et pleine de rivières. Mais, suite à la désobéissance de ce peuple et son ingratitude envers Dieu, la région fut transformée en un désert et resta comme témoin sur ce qui s’y était, jadis, passé.

Hoûd fut le premier prophète après le déluge

Après la fin du déluge, le premier prophète envoyé fut Hoûd. Il a été envoyé parmi la tribu de ‘Aad, un nom qui signifie le retour, car ils sont les premiers humains qui ont peuplé la terre après le déluge. Ils ont incarné le retour à la vie, mais ils ne l'ont pas compris et Dieu les a anéantis. Hoûd était arabe. Abû dhar raconte dans un hadith rapporté par Ibn Habbâne : « Le prophète me cita les prophètes et les messagers de Dieu et me dit que parmi eux, quatre sont arabes : Hoûd, Saleh, Chu‘aïb et ton prophète, Abû dhar ».

Hoûd était le petit fils de Sâm qui est lui-même le fils de Noé. Noé est le petit fils du prophète Idris ‘Enoch’ qui est lui-même le petit fils de Chu‘aïb qui est à son tour un petit fils d’Adam. Notons que tous les prophètes sont d'une même famille.

La tribu de ‘Aad

La génération qui suivit Noé était croyante et resta obéissante à Dieu. Ils ont vu la grâce d’Allah qui les sauva du grand déluge et n’osaient pas Lui désobéir. La descendance de Noé resta croyante pendant deux générations et ce n’est qu’au bout de la troisième que Satan commença à introduire l’idolâtrie parmi eux. Il l’introduit toujours de la même manière : quand les gens aiment un homme bienfaisant, après son décès, ils lui font un grand tombeau et Satan les incite ensuite à lui vouer un culte et l’adorer graduellement. Et la tribu de Hoûd fut des premières à retourner dans l'idolâtrie. Cent ans après le déluge, l’homme revint idolâtre.

La tribu du prophète Hoûd a été mentionnée sept fois dans le Coran et l’histoire de sa tribu, 18 fois. C’est une histoire qui n’a été mentionnée que par le Coran et jamais par les Livres précédents. Selon ce qui nous est rapporté par le Coran, cette tribu était d’une puissance extraordinaire, Allah Taala dit: « N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les ‘Aad. [Avec] Iram, [la cité] à la colonne remarquable, dont jamais pareille ne fut construite parmi les villes ? » (Sourate 89: 6-8). C’était une grande civilisation sans équivalent et sans précédent. La puissance qu’ils possédaient était également une puissance physique et c’est ce que nous indique le verset dans lequel Hoûd s’adresse à sa tribu en disant : « … Et rappelez-vous quand Il vous a fait succéder au peuple de Noé, et qu’il accrut votre corps en hauteur (et puissance)… » (Sourate 7:69). On raconte qu’ils avaient également une architecture très sophistiquée et développée. C’est ce qu’on comprend par la parole du prophète Hoûd qui leur disait : « Bâtissez-vous par frivolité sur chaque colline un monument ? » (Sourate 26:128). Dans un hadith, le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit: « Le jour de la résurrection n’arrivera pas avant que la péninsule arabe ne retrouve les rivières qui s’y trouvaient autrefois ».

L’avertissement

Allah Taala dit : « Et aux Aad, leur frère Hud : "Ô mon peuple, dit-il, adorez Dieu. Pour vous, pas d'autre divinité que Lui. Ne [Le] craignez-vous donc pas ?" » (Sourate 7 :65). Mais son peuple ont répondit: « Les notables de son peuple qui ne croyaient pas dirent : « Certes, nous te voyons en pleine sottise, et nous pensons que tu es du nombre des menteurs » » (Sourate 7: 66). Hoûd a répondit : « Il dit : ‘Ô mon peuple, il n’y a point de sottise en moi ; mais je suis un Messager de la part du Seigneur de l’Univers. Je vous communique les messages de mon seigneur, et je suis pour vous un conseiller digne de confiance. Quoi ! Vous vous étonnez qu’un rappel vous vienne de votre Seigneur à travers un homme issu de vous, pour qu’il vous avertisse ? Et rappelez-vous quand Il vous a fait succéder au peuple de Noé, et qu’Il accrut votre corps en hauteur (et puissance). Et bien, rappelez-vous les bienfaits d’Allah afin que vous réussissiez» (Sourate 7: 67-69).

Allah Taala dit: « Les ‘Aad traitèrent de menteurs les Envoyés. Et quand Hoûd, leur frère, leur dit : ‘Ne craindrez-vous pas [Allah] ?’. Je suis pour vous un messager digne de confiance, Craignez Allah donc et obéissez-moi. Et je ne vous demande pas de salaire pour cela ; mon salaire n’incombe qu’au Seigneur de l’Univers. Bâtissez-vous par frivolité sur chaque colline un monument ? » (Sourate 26: 123-128)

Les trois causes pour lesquelles Allah a détruit ‘Aad

L’un des dangers contre lesquels Hoûd avertissait son peuple était celui de vivre dans la frivolité. Le peuple de Hoûd ne construisait pas les monuments pour s’en servir ou les bâtiments pour se loger : il faisait tout cela par frivolité. Le deuxième danger est de croire à une demeure éternelle dans l’ici-bas. Et l’injustice dans la répression.

Allah Taala dit : « Craignez Celui qui vous a pourvus de [toutes les bonnes choses] que vous connaissez, qui vous a pourvus de bestiaux et d’enfants, de jardins et de sources. Je crains pour vous le châtiment d’un Jour terrible. Ils dirent : ‘Que tu nous exhortes ou pas, cela nous est parfaitement égal’. Ce ne sont là que des mœurs des anciens. Nous ne serons nullement châtiés".» (Sourate 28: 132-138).

Allah Taala dit : « Et Nous avons envoyé aux ‘Aad, leur frère Hoûd, qui leur dit : ‘Ô mon peuple, adorez Allah. Vous n’avez point de divinité à part Lui. Vous n’êtes que des forgeurs (de mensonges). Ô mon peuple, je ne vous demande pas de salaire pour cela. Mon salaire n’incombe qu’à celui qui m’a créé. Ne raisonnez-vous pas ? Ô mon peuple, implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui pour qu’Il envoie sur vous du ciel des pluies abondantes et qu’Il ajoute force à votre force. Et ne vous détournez pas [de Lui] en devenant coupables » (Sourate 11: 50-52).

Le peuple de Hoûd lui dit: « …Ô Hoûd, tu n’es pas venu à nous avec une preuve, et nous ne sommes pas disposés à abandonner nos divinités sur ta parole, et nous n’avons pas de foi en toi. Nous dirons plutôt qu’une de nos divinités t’a affligé d’un mal. Il dit : ‘Je prends Allah à témoin –et vous aussi soyez témoins- qu’en vérité, je désavoue ce que vous associez, en dehors de Lui. Rusez donc tous contre moi et ne me donnez pas de répit. Je place ma confiance en Allah, mon seigneur et le vôtre…» (Sourate 11: 53-56).

Le miracle de Hoûd était donc le fait que son peuple n’ait pas pu le tuer bien qu’il soit sans allié.

Le châtiment

Dans la première étape, c’est un cri qui détruit tous les signes de vie dans la tribu, Allah Taala dit: « Le cri, donc, les saisit en toute justice ; puis Nous les rendîmes semblables à des débris emportés par le torrent. Que disparaissent à jamais les injustes ! » (Sourate 23:41).

Puis arriva la deuxième étape : « Puis, voyant un nuage se dirigeant vers leur vallées, ils dirent ; « Voici un nuage qui nous apporte de la pluie ». Au contraire ! C’est cela même que vous cherchiez à hâter : C’est un vent qui contient un châtiment douloureux, détruisant tout, par le commandement de son Seigneur ». Puis, le lendemain on ne voyait plus que leurs demeures. Ainsi rétribuons-Nous les gens criminels » (Sourate 46: 24-25). Cette étape est mentionnée également dans une autre sourate: « Et quant aux ‘Aad, ils furent détruits par un vent mugissant et furieux qu’Allah déchaîna contre eux pendant sept nuits et huit jours consécutifs ; tu voyais alors les gens renversés par terre comme des souches de palmiers évidées. En vois-tu le moindre vestige ? » (Sourate 69: 6-8). Et la terre verte fut réduite en poussière jusqu’à nos jours. Mais les signes de la présence de cette civilisation sont restés pour témoigner de cette histoire. Les satellites et des chercheurs américains ont récemment indiqué la présence de colonnes immenses et des traces de rivières sous le désert d’Al-Rob‘ Al-khaly: «Et Nous la laissâmes, comme un signe [d’avertissement]. Y a-t-il quelqu’un pour réfléchir ? » (Sourate 54: 15).

Quant à Hoûd, il fut sauvé : « Et quand vint Notre Ordre, Nous sauvâmes par une miséricorde de Notre part, Hoûd et ceux qui avec lui avaient cru… » (Sourate 28: 83).


Sources :
Les histoires des Prophètes par Ibn Kathir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hoûd (as)   Aujourd'hui à 14:25:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Hoûd (as)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Histoire de l'Islam :: Biographies Hommes :: Les Prophètes (paix et bénédiction d'Allah sur eux)-
Sauter vers: