Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soulaymân (as)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Soulaymân (as)   Sam 14 Jan - 1:44:25

Salam 1

Il est le fils de David

Allâh (تعالى) a dit : {Et Salomon hérita de David} (27/16)

Allâh (تعالى) a dit : {Et à David Nous fîmes don de Salomon} (38/30)

Parmi les dons qu'il a reçu en plus de la prophètie

Le jugement equitable

Allâh (تعالى) a dit : {Et David, et Salomon, quand ils eurent à juger au sujet d'un champ cultivé où des moutons appartenant à une peuplade étaient allés paître, la nuit. Et Nous étions témoin de leur jugement. Nous la fîmes comprendre à Salomon. Et à chacun Nous donnâmes la faculté de juger et le savoir.} (21/78-79)

La mise à son service des Jinns, ainsi que du vent

Allâh (تعالى) a dit : {Et (Nous avons soumis) à Salomon le vent impétueux qui, par son ordre, se dirigea vers la terre que Nous avions bénie. Et Nous sommes à même de tout savoir, 82. et parmi les diables il en était qui plongeaient pour lui et faisaient d'autres travaux encore, et Nous les surveillions Nous-mêmes.} (21/81)

Allâh (تعالى) a dit : {"ô hommes ! On nous a appris le langage des oiseaux; et on nous a donné part de toutes choses. C'est là vraiment la grâce évidente. Et furent rassemblées pour Salomon, ses armées de djinns, d'hommes et d'oiseaux, et furent placées en rangs. Quand ils arrivèrent à la Vallée des Fourmis, une fourmi dit : "Ô fourmis, entrez dans vos demeures, [de peur] que Salomon et ses armées ne vous écrasent [sous leurs pieds] sans s'en rendre compte". ! Il sourit, amusé par ses propos et dit : "Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne oeuvre que tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux".} (27/16-19)

Allâh (تعالى) a dit : {Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. Et pour lui nous avons fait couler la source de cuivre. Et parmi les djinns il y en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur. Quiconque d'entre eux, cependant, déviait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter le châtiment de la fournaise. Ils exécutaient pour lui ce qu'il voulait : sanctuaires, statues, plateaux comme des bassin et marmites bien ancrées.} (34/12-13)

Allâh (تعالى) a dit : {Nous lui assujettîmes alors le vent qui, par son ordre, soufflait modérément partout où il voulait. De même que les diables, bâtisseurs et plongeurs de toutes sortes. Et d'autres encore, accouplés dans des chaînes. "Voilà Notre don; distribue-le ou retiens-le sans avoir à en rendre compte".} (38/36-39)

Il est informé que dans un pays proche, les gens adorent autre qu'Allâh

Allâh (تعالى) a dit : {Puis il passa en revue les oiseaux et dit : "Pourquoi ne vois-je pas la huppe ? est-elle parmi les absents ? Je la châtierai sévèrement ! ou je l'égorgerai ! ou bien elle m'apportera un argument explicite". Mais elle n'était restée (absente) que peu de temps et dit : "J'ai appris ce que tu n'as point appris; et je te rapporte de Sabaa" une nouvelle sûre : J'ai trouvé qu'une femme est leur reine, que de toute chose elle a été comblée et qu'elle a un trône magnifique. Je l'ai trouvée, elle et son peuple, se prosternant devant le soleil au lieu d'Allah. Le Diable leur a embelli leurs actions, et les a détournés du droit chemin, et ils ne sont pas bien guidés. Que ne se prosternent-ils devant Allâh qui fait sortir ce qui est caché dans les cieux et la terre, et qui sait ce que vous cachez et aussi ce que vous divulguez ?} (27/20-25)

Il exhorte alors la reine de Saba à suivre l'Islâm

Allâh (تعالى) a dit : {Alors, Salomon dit : "Nous allons voir si tu as dis la vérité ou si tu as menti. Pars avec ma lettre que voici; puis lance-la à eux; ensuite tiens-toi à l'écart d'eux pour voir ce que sera leur réponse.} (27/27-28)

La reine lui envoi un cadeau

Allâh (تعالى) a dit : {La reine dit : "Ô notables ! Une noble lettre m'a été lancée. Elle vient de Salomon; et c'est : "Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, ne soyez pas hautains avec moi et venez à moi en toute soumission". Elle dit : "Ô notables ! Conseillez-moi sur cette affaire : je ne déciderai rien sans que vous ne soyez présents (pour me conseiller)". Ils dirent : "Nous sommes détenteurs d'une force et d'une puissance redoutable. Le commandement cependant t'appartient. Regarde donc ce que tu veux ordonner". Elle dit : "En vérité, quand les rois entrent dans une cité ils la corrompent, et font de ses honorables citoyens des humiliés. Et c'est ainsi qu'ils agissent. Moi, je vais leur envoyer un présent, puis je verrai ce que les envoyés ramèneront".} (27/29-35)

Il refuse le cadeau

Allâh (تعالى) a dit : {Puis, lorsque [la délégation] arriva auprès de Salomon, celui-ci dit : "Est-ce avec des biens que vous voulez m'aider ? alors que ce qu'Allâh m'a procuré est meilleur que ce qu'Il vous a procuré. Mais c'est vous plutôt qui vous réjouissez de votre cadeau.} (27/36)

Sourate 27 - fin de l'histoire de la reine

37. Retourne vers eux. Nous viendrons avec des armées contre lesquelles ils n'auront aucune résistance. et nous les en expulserons tout humiliés et méprisés. 38. Il dit : "Ô notables ! Qui de vous m'apportera son trône avant qu'ils ne viennent à moi soumis ?" 39. Un djinn redoutable dit : "Je te l'apporterai avant que tu ne te lèves de ta place : pour cela. je suis fort et digne de confiance". 40. Quelqu'un qui avait une connaissance du Livre dit : "Je te l'apporterai avant que tu n'aies cligné de l'oeil". Quand ensuite, Salomon a vu le trône installé auprès de lui, il dit : "Cela est de la grâce de mon Seigneur, pour m'éprouver si je suis reconnaissant ou si je suis ingrat. Quiconque est reconnaissant. c'est dans son propre intérêt qu'il le fait, et quiconque est ingrat... alors mon Seigneur Se suffit à Lui-même et Il est Généreux". 41. Et il dit [encore] : "Rendez-lui son trône méconnaissable, nous verrons alors si elle sera guidée ou si elle est du nombre de ceux qui ne sont pas guidés". 42. Quand elle fut venue on lui dit : "Est-ce que ton trône est ainsi ?" Elle dit : "C'est comme s'il c'était". - [Salomon dit] : "Le savoir nous a été donné avant elle; et nous étions déjà soumis". 43. Or, ce qu'elle adorait en dehors d'Allâh l'empêchait (d'être croyante) car elle faisait partie d'un peuple mécréant. 44. On lui dit : "Entre dans le palais". Puis, quand elle le vit, elle le prit pour de l'eau profonde et elle se découvrit les jambes. Alors, [Salomon] lui dit : "Ceci est un palais pavé de cristal". - Elle dit : "Seigneur, je me suis fait du tort à moi-même : Je me soumets avec Salomon à Allah, Seigneur de l'univers".

Identité de celui qui apporta le trône en un clin d'oeil

Selon Al-Qourtoubi (rah), la majorité des commentateurs du Coran sont d'avis qu'il s'agissait d'un ami (et peut être même un proche) de Soulaymân (alayhis salâm), qui connaissait le plus important nom d'Allâh [Ism Al-A'Zham].


Selon Ibn Ishâq (rah), cette personne se prénommait Âsif Bin Barkhiya. C'est par le biais d'un acte miraculeux [Karâma] qu'il réussit à apporter le trône si rapidement.

Certains exégètes (parmi lesquels Ar-Râzi) pensent qu'il s'agissait de Soulaymân (alayhis salâm) lui-même, car à ce moment, il était celui qui correspondait le plus à la description donnée dans le Coran, à savoir {celui qui avait une connaissance du Livre}. Si on prend cette interprétation, les propos suivants, c'est à dire : {Je te l'apporterai avant que tu n'aies cligné de l'œil}, devront être compris comme étant adressés au Djinn de la part de Soulaymân (alayhis salâm).

A sa mort, il reste debout appuyé sur sa canne tandis que les mauvais Jinns continuent leur travail, ne serait-ce la mite qui a rongé sa canne, les Jinns auraient continuaient leur travail encore très longtemps

Allâh (تعالى) a dit : {Puis, quand Nous décidâmes sa mort, il n'y eut pour les avertir de sa mort que "la bête de terre", qui rongea sa canne. Puis lorsqu'il s'écroula, il apparut de toute évidence aux djinns que s'ils savaient vraiment l'inconnu, ils ne seraient pas restés dans le supplice humiliant [de la servitude].} (34/14)

Ses mérites

Allâh (تعالى) a dit : {Et il a une place rapprochée de Nous et un beau refuge.} (38/40)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Soulaymân (as)   Dim 10 Sep - 16:45:40

Le prophète soulayman (‘alayhi Salam)

Le Prophète Soulayman (‘alayhi Salam) était le plus jeune fils du Prophète Daoud (‘alayhi Salam) qu’il succéda au pouvoir. Allah Taala dit : « Et Salomon hérita de David et dit: "Ô hommes! On nous a appris le langage des oiseaux; et on nous a donné part de toutes choses. C'est là vraiment la grâce évidente. » (Sourate 27: 16).

Allah lui accorda le plus grand royaume jamais dirigé par un roi. Il avait le contrôle du vent et pouvait l’utiliser pour conduire son trône dans les airs. Les hommes comme les Djinns lui étaient dévoués et il pouvait aussi donner des ordres aux oiseaux en leur parlant dans leur langue. En raison de ces bénédictions, le royaume du Prophète Soulayman (‘alayhi Salam) était puissant et bien des pays étaient sous son contrôle.

Les miracles du prophète Soulayman (‘alayhi Salam)

Allah a accordé à Soulayman (‘alayhi Salam) quatre grands miracles, grâce à son invocation -ce qui peut être traduit comme : "Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d'un royaume tel que nul après moi n'aura de pareil. C'est Toi le grand Dispensateur". (Sourate 38: 35). Parmi les miracles accordés au prophète à l’exception de tous les hommes, on y trouve :

Le premier miracle : La connaissance du langage des oiseaux, Allah Taala dit : "Et Salomon hérita de David et dit: "Ô hommes! On nous a appris le langage des oiseaux; et on nous a donné part de toutes choses. C'est là vraiment la grâce évidente. » (Sourate 27: 16), il avait le don de comprendre le langage des oiseaux et des insectes, et entendait les petits sons qu'ils émettent. Une grande faveur de la part d’Allah.

Le deuxième miracle : Il lui soumit les djinns et les démons qui travaillaient sous ses ordres, Allah Taala dit : « Et d'autres encore, accouplés dans des chaînes. » (Sourate 38:38). Allah a soumis les djinns à Soulayman pour lui bâtir les châteaux et lui extraire les perles de la mer… Allah a accordé toutes ces faveurs et miracles à Soulayman.

Parce qu’Il voulait l’utiliser pour la gloire de sa religion et non pas pour lui ou pour ses enfants ; Allah Taala dit : "Et parmi eux il en est qui avaient pris l'engagement envers Allah : "S'Il nous donne de Sa grâce, nous payerons, certes, la Zakat, et serons du nombre des gens de bien". Mais, lorsqu'Il leur donna de Sa grâce, ils s'en montrèrent avares et tournèrent le dos en faisant volte-face.

Il a donc suscité l'hypocrisie dans leurs cœurs, et cela jusqu'au jour où ils Le rencontreront, pour avoir violé ce qu'ils avaient promis à Allah et pour avoir menti. Ne savent-ils pas qu'Allah connaît leur secret et leurs conversations confidentielles et qu'Allah connaît parfaitement les (choses) inconnaissables. (Sourate 9:75-78).

Allah Taala dit aussi : "Et parmi les djinns il y en a qui travaillaient sous ses ordres, par permission de son Seigneur. Quiconque d'entre eux, cependant, déviait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter au châtiment de la fournaise. [13] Ils exécutaient pour lui ce qu'il voulait: sanctuaires, statues, plateaux comme des bassins, et marmites bien ancrées. - "Ô famille de David, œuvrez par gratitude", alors qu'il y a eu peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants (Sourate 34:12- 13)

Le troisième miracle : Il lui soumit les vents, Allah Taala dit : « Nous lui assujettîmes alors le vent qui, par son ordre, soufflait modérément partout où il voulait» (Sourate 38:36). Les vents allaient et venaient selon ses ordres, ils transportaient les nuages d’un village à l’autre pour que les Musulmans puissent se nourrir. Pour combattre les ennemis de l’Islam, il ordonna une gigantesque natte de bois transportant les djinns, les humains, les oiseaux et les animaux qui combattront avec lui, et des lions, des tigres, et des aigles qui avaient pour mission l’inspection des lieux.

Un événement chose magnifique jamais vécu dans le monde auparavant. Puis il ordonna aux vents de transporter la natte avec tout ce qu’elle contient ; Allah Taala dit: « Et à Salomon (Nous avons assujetti) le vent, dont le parcours du matin équivaut à un mois (de marche) et le parcours du soir, un mois aussi. » (Sourate 34: 12). C'est-à-dire la distance que les gens parcourent en un mois, Soulayman la parcourrait en un temps équivalent à la période entre l’aube et le lever du soleil.

Le quatrième miracle : Il lui soumit les minerais, Allah Taala dit : « Et pour lui Nous avons fait couler la source de cuivre. » (Sourate 34:12) C'est-à-dire on lui a soumis la terre qui coule de cuivre fondu pour qu’il puisse fabriquer des armes à utiliser pour combattre les ennemis d’Allah. Il est clair que la cause de l’Islam domine complètement l'être de Soulayman (‘alayhi Salam).

Le Prophète Soulayman (‘alayhi Salam) et la fourmi

Lorsque l’armée du Prophète Soulayman (‘alayhi Salam) se mettait en marche, elle inspirait la terreur. Le Saint Coran décrit ainsi une de ces marches : « Et furent rassemblées pour Salomon, ses armées de djinns, d'hommes et d'oiseaux, et furent placées en rangs. Quand ils arrivèrent à la Vallée des Fourmis, une fourmi dit: Ô fourmis, entrez dans vos demeures, de peur que Soulayman et son armée ne vous écrasent [sous leurs pieds] sans s'en rendre compte ». (Sourate 27 : 17-18)

Le Prophète Soulayman (‘alayhi Salam) entendit la mise en garde du chef des fourmis et lui demanda de s’approcher. Il lui dit: “Pensais-tu qu’un Prophète d’Allah pourrait faire du mal à une de Ses créatures?”. La fourmi répondit: “Non, rien de tel, mais je craignais que mes camarades fourmis ne sous-estiment les bontés dont Allah a fait preuve envers elles et ne deviennent ingrates en voyant la grandeur de votre armée. C’est pour cela que je leur ai demandé de se cacher."

La maladie du Prophète Soulayman (‘alayhi Salam)

À cause d’une maladie grave, Soulayman (‘alayhi Salam), n’arrivait même pas à bouger son corps. Donc les épreuves sont nécessaires pour ne pas succomber aux tentations de la vie. Allah Taala dit : « Et Nous avions certes éprouvé Salomon en plaçant sur son siège un corps. Ensuite, il se repentit.» (Sourate 38 : 34). Nous avions certes éprouvé Salomon en plaçant sur son siège un corps veut dire que le corps est devenu inerte et sans mouvement, il se repentit Soulayman (‘alayhi Salam). Et a imploré le pardon pendant longtemps et Allah l’a soulagé.

Le Prophète Soulayman et la Reine de Sabaa

Un jour Soulayman (‘alayhi Salam) remarqua l’absence de la huppe. La huppe savait que les soldats devaient se rassembler le matin très tôt, elle volait à la recherche de sa nourriture, et pendant qu’elle s’apprêtait à emprunter le chemin de retour comme chaque bon soldat qui doit rejoindre les rangs de ses compagnons, et se trouvant à une certaine attitude, elle remarqua des gens se prosternant devant le soleil. Malgré la distance lointaine entre la Palestine et le Yémen, la huppe réfléchissait sur la décision à prendre. Rejoindre les rangs des soldats ou partir découvrir de près cette catastrophe. La huppe est de retour, mais Soulayman (‘alayhi Salam), avait menacé de la punir sévèrement, car elle a tardé, surtout si on sait que l’armée doit être disciplinée ; Allah Taala dit : «Puis il passa en revue les oiseaux et dit: "Pourquoi ne vois-je pas la huppe? Est-elle parmi les absents? Je la châtierai sévèrement! Ou je l'égorgerai! Ou bien elle m'apportera un argument explicite. » (Sourate 27: 20-21). Les autres oiseaux prévoyaient que Soulayman (‘alayhi Salam), allait déplumer la huppe, mais cette dernière n’avait pas peur.

Allah Taala dit : « Mais elle n'était restée (absente) que peu de temps, et dit: "J'ai appris ce que tu n'as point appris; et je te rapporte de Saba' une nouvelle sûre »: (Sourate 27:22). Allah Taala dit: « J'ai trouvé qu'une femme est leur reine, que de toute chose elle a été comblée et qu'elle a un trône magnifique. Je l'ai trouvée, elle et son peuple, se prosternant devant le soleil au lieu d'Allah. Le Diable leur a embelli leurs actions, et les a détournés du droit chemin, et ils ne sont pas bien guidés. Que ne se prosternent-ils devant Allah qui fait sortir ce qui est caché dans les cieux et la terre, et qui sait ce que vous cachez et aussi ce que vous divulguez? » (Sourate 27:23-25)

Allah Taala dit : « Alors, Salomon dit: "Nous allons voir si tu as dit la vérité ou si tu as menti. 28 Pars avec ma lettre que voici; puis lance-la à eux; ensuite tiens-toi à l'écart d'eux pour voir ce que sera leur réponse. » (Sourate 27:27-28)

Allah Taala dit: «La reine dit: "Ô notables! Une noble lettre m'a été lancée. Elle vient de Salomon; et c'est: "Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Ne soyez pas hautains avec moi et venez à moi en toute soumission". » (Sourate 27:29-31). Il est évident qu’elle ne veut pas la guerre et qu’elle cherche depuis le début la paix. La lettre qu’elle a reçue contient quatre paroles : Ne soyez pas hautains avec la religion et soumettez-vous à Allah. On dit que Soulayman (‘alayhi Salam), a été le premier à écrire l’expression ‘Au Nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux’

Allah Taala dit: «Elle dit: "Ô notables! Conseillez-moi sur cette affaire: je ne déciderai rien sans que vous ne soyez présents (pour me conseiller). » (Sourate 27: 32). Il est évident que c’est une femme très intelligente, le Coran a montré que c’est une femme qui possède une intelligence et un sens de la consultation, et le respect de son peuple. Allah Taala dit: «Ils dirent: "Nous sommes détenteurs d'une force et d'une puissance redoutable. Le commandement cependant t'appartient. Regarde donc ce que tu veux ordonner ». (Sourate 27: 33). Il est évident qu’ils ont tendance à la guerre, mais ils ont choisi de lui laisser la décision finale.

Allah Taala dit: «Elle dit: "En vérité, quand les rois entrent dans une cité ils la corrompent, et font de ses honorables citoyens des humiliés. Et c'est ainsi qu'ils agissent ». (Sourate 27: 34). Elle penche vers la paix, vu sa nature de femme. En attendant, elle mit au point une stratégie pour voir s’il est vraiment un prophète ou seulement un roi qui convoite un royaume ; Allah Taala dit: « Moi, je vais leur envoyer un présent, puis je verrai ce que les envoyées ramèneront. Puis, lorsque (la délégation) arriva auprès de Salomon, celui-ci dit: "Est-ce avec des biens que vous voulez m'aider? Alors que ce qu'Allah m'a procuré est meilleur que ce qu'Il vous a procuré. Mais c'est vous plutôt qui vous réjouissez de votre cadeau. Retourne vers eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Soulaymân (as)   Dim 10 Sep - 16:45:59

Nous viendrons avec des armées contre lesquelles ils n'auront aucune résistance, et nous les en expulserons tout humiliés et méprisés » (Sourate 27: 35-37). Elle lui a envoyé une délégation avec un grand cadeau, mais Soulayman dès qu’il a vu cela, il dit ce qu’Allah m’a accordé en prophétie et héritage de la science et du miracle vaut plus que vous avez, mais c'est plutôt vous qui vous réjouissez de la vie terrestre.

Il a convoqué la délégation et lui a transmis sa réponse ; Il va envoyer une grande armée. C’est un homme attaché à son principe. Alors la femme sage décida d’aller le rencontrer pour présenter ses excuses. Quand Soulayman a appris son arrivée et qu’elle était une femme intelligente, il décida de ne pas faire sortir l’armée. En revanche, il a voulu l’impressionner par la civilisation et la technologie. Allah Taala dit : «Il dit: "Ô notables! Qui de vous m'apportera son trône avant qu'ils ne viennent à moi soumis? » (Sourate 27:38) dès qu’elle arrivera, elle trouvera son trône chez moi. Le but ici n’est pas de se vanter, mais plutôt pour lui démontrer la civilisation.

Allah Taala dit: «Un djinn redoutable dit: "Je te l'apporterai avant que tu ne te lèves de ta place: pour cela, je suis fort et digne de confiance". » (Sourate 27 :9). Soulayman (‘alayhi Salam), avait l’habitude de s’entretenir avec les gens du matin jusqu’à midi pour décider et juger, alors le Djinn lui a dit : ‘avant que tu aies fini ta séance de tous les jours, j’aurai déjà ramené le trône’ Mais Soulayman (‘alayhi Salam) voulait une idée plus grande que cela. Allah Taala dit : «Quelqu'un qui avait une connaissance du Livre dit: "Je te l'apporterai avant que tu n'aies cligné de l'œil. Quand ensuite, Salomon a vu le trône installé auprès de lui, il dit: "Cela est de la grâce de mon Seigneur, pour m'éprouver si je suis reconnaissant ou si je suis ingrat. Quiconque est reconnaissant c'est dans son propre intérêt qu'il le fait, et quiconque est ingrat... alors mon Seigneur Se suffit à Lui-même et Il est Généreux" » (Sourate 27: 40)

Soudain, il voit le trône installé devant lui, il en remercia Allah. Allah Taala dit: «Et il dit (encore): "Rendez-lui son trône méconnaissable, nous verrons alors si elle sera guidée ou si elle est du nombre de ceux qui ne sont pas guidés". » (Sourate 27: 41). Le trône contenait des bijoux, des parures et de l’or, mais Soulayman ordonna de changer la forme de la parure. Pour éprouver l’intelligence de la reine. Allah Taala dit: «Quand elle fut venue on lui dit: "Est-ce que ton trône est ainsi?" Elle dit: "C'est comme s'il l'était. Le savoir nous a été donné avant elle; et nous étions déjà soumis ". » (Sourate 27: 42) Il est évident qu’elle est très intelligente, elle n’a ni confirmé ni nié. Allah Taala dit : «Or, ce qu'elle adorait en dehors d'Allah l'empêchait (d'être croyante) car elle faisait partie d'un peuple mécréant. » (Sourate 27:43) L’orgueil l’a empêché d’embrasser l’Islam, et parce qu’elle est une reine. Mais Soulayman a voulu lui donner une autre chance en l’impressionnant avec une technologie plus avancée que personne auparavant n’a pu atteindre jusqu’à nos jours dans le 21ième siècle.

Allah Taala dit: « On lui dit: "Entre dans le palais. Puis, quand elle le vit, elle le prit pour de l'eau profonde et elle se découvrit les jambes. Alors, (Salomon) lui dit: "Ceci est un palais pavé de cristal » (Sourate 27:44). Il doit finir les négociations avec elle afin qu’elle puisse croire. Elle remarqua un bâtiment magnifique; ce palais est construit sur la mer, mais pour arriver à l’entrée, il faut traverser l’eau qui se trouve entre la côte et le palais Imaginez ! Elle a vraiment cru que c’était la mer. Il est vrai qu’elle se trouve devant la mer, mais elle est couverte par une surface de verre très transparent, à tel point qu’elle a cru que c’est complètement la mer. En plus, ce verre supportait le poids du bâtiment et que l’en traverse sans qu’il ne se casse.

Allah Taala dit : « Elle dit: "Seigneur, je me suis fait du tort à moi-même: Je me soumets avec Salomon à Allah, Seigneur de l'univers". » (Sourate 27:44).

La mort de Soulayman (‘alayhi Salam)

Après ce long et fantastique parcours, l’heure de Soulayman (‘alayhi Salam), est arrivée. Telle est la volonté d’Allah dans cette vie, tous les êtres humains vont mourir. Allah a voulu que la mort de Soulayman soit une grande leçon qui dit aux gens qui pensent et croient que les Djinns connaissent l’inconnu que cela est une idée fausse comme on va le démontrer…

Soulayman avant quelques mois de sa mort, a demandé aux Djinns de construire un grand monument. Les Djinns ont continué à travailler devant Soulayman qui les regardait à travers le balcon en s’appuyant avec tout son corps sur sa canne. Il les contrôlait, et dès qu’ils pensaient s’arrêter, ils le trouvaient entrain de les observer. Mais de crainte d’être emprisonnés, ils continuaient à travailler. Un jour, pendant qu’il les observait, il mourut en gardant cette position, il n’est pas tombé par terre car il s’appuyait sur sa canne.

Son délégué a su qu’il était mort, mais il a voulu que les Djinns finissent ce monument. Il l’a laissé comme il est et n’a informé personne, et de temps en temps, le délégué venait lui murmurait dans l’oreille pour faire croire aux Djinns qu’il était encore vivant. Ils étaient très étonnés par cette position depuis de longues semaines. Il ne mangeait, ni buvait, ni dormait. Donc ceci est une preuve que les Djinns ne connaissent absolument pas l’inconnu. Des semaines ont passé, les insectes de terre ont commencé à ronger sa canne par le bas. La canne s’est usée, alors Soulayman (‘alayhi Salam) tomba.

Ils se sont aperçus qu’il était mort depuis longtemps; Allah Taala dit : «Puis, quand Nous décidâmes sa mort, il n'y eut pour les avertir de sa mort que la "bête de terre", qui rongea sa canne. Puis lorsqu'il s'écroula, il apparut de toute évidence aux djinns que s'ils savaient vraiment l'inconnu, ils ne seraient pas restés dans le supplice humiliant (de la servitude).» (Sourate 34:14).


Sources:
Les histoires des Prophètes par Ibn Kathir
Amrkhaled.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soulaymân (as)   Aujourd'hui à 14:31:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Soulaymân (as)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connaissez vous vraiment Dieu???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Histoire de l'Islam :: Biographies Hommes :: Les Prophètes (paix et bénédiction d'Allah sur eux)-
Sauter vers: