Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Introduction des sectes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Introduction des sectes   Mer 5 Juil - 15:28:27

Salam 1

Allâh (تعالى) a dit : {Ceux qui émiettent leur religion et se divisent en sectes, de ceux-là (ô Muhammad) tu n'es responsable en rien : Leur sort ne dépend que d'Allâh. Puis Il les informera de ce qu'ils faisaient.} (6/159)

Et Il (تعالى) a dit : {"Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie." Voilà ce qu'Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété.} (6/153)

Les 73 sectes

D'après 'Awf Ibn Mâlik (رضي الله عنه) : "Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Les Juifs se sont divisés en 71 sectes, une seule entrera au Paradis et 70 en Enfer. Et les chrétiens se sont divisés en 72 sectes, 71 iront en Enfer et une au Paradis. Par Celui qui détient l'âme de Mouhammad en Sa main ! Cette communauté (de l'Islâm) se divisera en 73 sectes. Une parmi elle, ira au Paradis et 72 au Feu".
On lui demanda : "Ô Messager d'Allâh ! Qui sont-ils ?"
Il dit : "Le groupe (الجماعة)"". (Sahîh Sunan Ibn Mâja n°3226/3992)

`Abd Al-Qâdir Al-Jîlânî dit : "L'origine des soixante-treize groupes sont au nombre de dix : Ahl As-Sunnah (Les Gens de la Sunnah), les Kharijites (Khawârij), les Chiites (Shî`ah), les Mutazélites (Mu`tazilah), les Murjiites (Murji'ah), les Anthropomorphistes (Mushabbihah), les Jahmites (Al-Jahmiyyah), les Dararites (Ad-Darâriyyah), les Najjarites (Najjâriyyah), les Kilabites (Kilâbiyyah). Les Gens de la Sunnah ont une voie unique, les kharijites se subdivisent en quinze sectes, les Mutazélites en six, les murjiites en douze, les chiites en trente-deux, et les jahmites, les najjarites, les dararites et les kilabites consitutent respectivement un groupe. Les Anthropomorphistes se ramifient quant à eux en trois groupes. Ils constituent tous soixante-treize groupes, comme nous a informé le Prophète paix et bénédiction d'Allâh sur lui. Quant au groupe sauvé, il s'agit de Ahl As-Sunnah wa Al-Jamâ`ah (Gens de la Sunnah et du Regroupement)". (La Provision Suffisante pour ceux qui cherchent la Voie de la Vérité - Ghunyat At-Tâlibîn li Tâlibî Tarîq Al-Haqq)

Définition de l'innovation religieuse (البدعة)

1) Définition Littéraire

Le mot [Bid'a] signifie "innovation", "nouvelle chose".

2) Dans le vocabulaire religieux

Ach-Châtibi (رحمه الله) a dit : "Toute pratique nouvelle, en rapport avec la religion, qui ne trouve aucune justification ni fondement, ni dans le Coran, ni dans les Hadiths, ni dans la pratique du Prophète (صلى الله عليه و سلم) - de façon explicite ou implicite - malgré le fait que les causes pouvant la justifier existaient et étaient déjà présentes alors, et qui est pratiquée - ou délaissée - dans le but de se rapprocher d'avantage d'Allâh et dans l'espoir d'obtenir des récompenses est appelée [Bid'a]". (Al-I'tisâm)

Les types d'innovations

L'innovation réelle (al-bid'at-ul-Haqîqiyyah)

Ach-Châtibi (رحمه الله) a dit : "L'innovation réelle est celle dont aucune preuve légale ne témoigne, ni dans le Coran, ni dans la Sunnah, ne prend appui ni sur le consensus, ni sur aucun type d'argumentation prise en considération chez les gens de science, que ce soit dans l'ensemble ou dans le détail. C'est la raison pour la quelle elle fut appelée innovation parce que c'est une chose inventée à partir d'aucun modèle précédent même si l'innovateur refuse que lui soit attribué le fait de scission avec la législation islamique puisqu'il prétend en faire partie par ce qu'il a déduit en vertu des preuves. Mais cette prétention n'est pas valable, ni en elle-même, ni en apparence. En elle-même, cela apparaît par l'exposition (par le fait de l'exposer aux preuves, et il n'y en a pas). Quand a l'apparence, ces arguments sont des présomptions et non des preuves s'il veut argumenter, l'affaire est donc claire". (Al-I'tisâm 1/286)

L'innovation additive (al-bid'at-ul-Idâfiyyah)
Ach-Châtibi (رحمه الله) a dit : "Quand à l'innovation additive, c'est celle qui renferme deux défauts. Le premier est qu'elle a une certaine relation avec les preuves (al-adillah) et n'est donc pas de ce point de vue une innovation. L'autre est qu'elle n'a pas de relation avec les preuves tout comme que l'innovation réelle (al-bid'at-ul-Haqîqiqyyah) parce que ce sont des présomptions conjecturales et non des preuves. Dés lors que l'acte qui possède deux défauts ne se défait pas d'un des deux bouts, nous lui avons apposé cette domination qui est : l'innovation additive, c'est-à-dire : qu'elle est d'un des deux points de vue une Sounah parce qu'elle repose sur une preuve (mais qui est générale) ; et que de l'autre point de vue, c'est une innovation parce qu'elle repose sur une présomption et non sur une preuve ou qu'elle ne repose sur rien. La différence entre les deux au niveau du sens est que la preuve quand à son origine est fondée, mais qu'elle ne l'est pas quant aux modalités, circonstances et détails, alors qu'ils nécessitent une preuve, parce que l'innovation a lieu le plus souvent dans l'adoration et non les simples habitudes". (Al-I'tisâm 1/286)

Et l'innovation au délaissement (al-bid'at-ut-Tarkiyyah)

Selon Anas (رضي الله عنه) : "Trois individus se sont rendus aux demeures des épouses du Prophète pour s'enquérir de son adoration. Lorsqu'ils en furent informés, ce fut comme s'ils la trouvèrent trop insignifiante et dirent : Où sommes-nous par rapport au Prophète ? Allâh lui a pardonné ce qui a précédé de ses péchés et ce qui est venu après.
L'un d'eux dit : quant a moi, je prierai toujours de nuit.
Un autre dit : je jeûnerai à jamais et ne romprai pas le jeune.
Le dernier dit : je m'écarterai des femmes et ne me marierai jamais.
Le Messager d'Allâh vint alors et dit : Est-ce vous qui avez dit telle chose et telle chose ? Par Allâh ! Je suis certainement celui d'entre vous qui craint le plus Allâh et qui est le plus pieux envers lui. Pourtant je jeûne et je mange, je prie et je me couche et j'épouse les femmes. Celui qui se détourne donc de ma Sunnah n'est pas des miens (Al-boukhâri et Mouslim)

Ibn Rajab dit : Ce que les prédécesseurs se sont accordés à délaisser, il n'est pas permis de l'appliquer, parce que qu'ils ne l'ont délaissé qu'en sachant qu'il ne faut pas le faire. (Fadlu 'Ilm-is-Salaf 'alal-Khalaf p.31)

Ach-Châtibi a dit : "L'innovation de délaissement (al-bid'at-ut-Tarkiyyah) entre dans la généralité de son terme, comme y rentre l'innovation autre que celle de délaissement".

Toute innovation religieuse est mauvaise

Allâh (تعالى) a dit : {En ce jour, J'ai parachevé pour vous votre religion, Je vous ai comblés de mon bienfait et J'ai agréé pour vous l'islam comme religion} (5/3)

Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) avait l'habitude de dire chaque fois qu'il commençait un sermon : "Cela dit, le meilleur discours réside dans le livre d'Allâh et la meilleure direction est celle de Muhammad. Les pires des choses sont les innovations, et toute innovation est une aberration". (Mouslim n°867)

Selon 'âicha (رضي الله عنها), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quiconque introduit dans notre affaire (religion) quelque chose qui lui est étrangère la verra rejeter". (Al-Boukhâri n°2697, An-Nasâi n°1560)

Dans une autre version de Mouslim : "Celui qui fait une chose en désaccord avec notre religion, on doit rejeter tout ce qu'il fait".

'Abdoullah Ibn 'Omar (رضي الله عنه) a dit : "Toute innovation est un égarement, même si la majorité des gens la voit comme une bonne chose". (Al-Bayhaqi dans as-Sunan Al-Madkhal n°191, Ibn Nasr dans As-Sunna p.24)

Mâlik (رحمه الله) a dit : "Qui produit dans l'islam une innovation qu'il considère bonne, prétend en fait que Mohammad a trahi le ".

Al-'Outhaymîn a dit : "On retient donc de ceci que l'ensemble des innovations apportées par quiconque est à rejeter, quand bien même il était sincère dans son intention. Quiconque accomplit un acte vertueux, sur une base légiférée, mais qu'il l'a accomplit d'une manière différente de celle qui lui a été ordonnée, alors cet acte est rejeté en se basant sur la deuxième version de Muslim. Sur cette base, quiconque contracte une vente illicite, sa vente est nulle [bâtil]. Et quiconque accomplit une prière surérogatoire qui n'a pas de base légiférée [dans la sounna] et sans qu'elle soit prescrite, sa prière devient nulle [bâtil]. Quiconque jeûne le jour de al-'Aid, alors son jeûne est nul [bâtil]…Car tout cela ne fait pas partie de ce qu'Allâh et Son Messager ont prescrit. Donc, tout ceci est nul et à rejeter". (Kitâb al-Riyâdh al-Nadîyah fî Sharh al-Arba'îne an-Nawawiyyah, p.49)

La belle innovation consiste à faire revivre une pratique instaurée par le Prophète (صلى الله عليه و سلم)

D'après Djabir Ibn Abd Allâh al-Badjali (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quiconque a initié une bonne pratique adoptée par d'autres recevra sa propre récompense doublée d'une autre égale à celle accordée à tous ceux qui auront adopté son initiative, sans que l'augmentation de la récompense de l'initiateur signifie une amputation de celles des autres. Quiconque instaure une mauvaise pratique adoptée par d'autres en subira une reponsabilité personnelle doublée d'une autre égale à celle qui incombe à tous ceux qui auront perpétué sa pratique, sans que l'alourdissement de sa responsabilité signifie un allègement de la leur". (At-Tirmidhi n° 2675 qui le qualifie de "bon" et "authentique")

D'après Djabir Ibn Abd Allâh (رضي الله عنه) : "Des bédouins vétus de laine se présentèrent au Prophète (صلى الله عليه و سلم). Celui-ci voyant que leur misérable état traduisait le besoin, exhorta les gens à faire de l'aumône.Mais ces derniers tardèrent à réagir au point que le visage du Prophète (صلى الله عليه و سلم) exprima visiblement la désapprobation de cette attitude.Puis, un homme des Ansar apporta une bourse remplie de pièces de monnaie, puis un autre en fit de même, puis des gens se succédèrent de façon à ce que le visage du Prophète (صلى الله عليه و سلم) exprima la joie.C'est alors que ce dernier dit : "Quiconque initie en Islam une belle pratique et que d'autres l'adoptent à sa suite, recevra une récompense égale à celle réservée à toute personne qui aura adopté sa pratique, sans que cela soit amputé des récompenses accordées aux continuateurs. Et quiconque instaure une mauvaise pratique adoptée par d'autres en subira une reponsabilité personnelle doublée d'une autre égale à celle qui incombe à tous ceux qui auront perpétué sa pratique, sans que l'alourdissement de sa responsabilité signifie un allègement de la leur"". (Mouslim n°1017)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Introduction des sectes   Mer 5 Juil - 15:28:58

Djabir Ibn Abd Allâh (رضي الله عنه) dit : "Nous fumes chez le Prophète (صلى الله عليه و سلم) en début de journée, quand arrivèrent des gens nus jusqu'aux pieds, porteurs de sabres et issus sinon tous du moins pour la plupart de la tribu des Moudhar. Le visage du Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) s'assombrit en raison des signes de pauvreté qu'il constata en eux. Il entra chez lui puis il sortit et donna à Bilal l'ordre d'appeler à la prière. Ceci fait, Bilal fit l'annonce du début de la prière. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dirigea celle-ci, puis prononça le sermon que voici : "ô hommes! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d' un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d' hommes et de femmes. Craignez Allâh au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allâh vous observe parfaitement... Que chaque âme voit bien ce qu' elle a avancé pour demain." puis les gens se mirent à apporter des aumônes , qui un dinar, qui un dirham, qui un vêtement ou une mesure de blé, qui une mesure de datte ou même une moitié de datte. Ensuite, un homme des Ansar apporta une bourse qu'il eut du mal à fermer - mieux, il fut incapable de le fermer (tant elle était pleine). Puis les gens se succédèrent au point que je vis se former deux tas de denrées et de vêtements et que j'aperçus le visage du Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) s'irradier comme s'il était couvert d'or. C'est alors qu'il dit : "Quiconque initie en Islam une belle pratique et que d'autres l'adoptent à sa suite, recevra une récompense égale à celle réservée à toute personne qui aura adopté sa pratique, sans que cela soit amputé des récompenses accordées aux continuateurs.Et quiconque instaure une mauvaise pratique adoptée par d'autres en subira une reponsabilité personnelle doublée d'une autre égale à celle qui incombe à tous ceux qui auront perpétué sa pratique, sans que l'alourdissement de sa responsabilité signifie un allègement de la leur". (An-Nasâi dans al-Moudjtaba)
L'interdiction d'aider un innovateur

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quiconque innove ou héberge un innovateur à Médine, a sur lui la malédiction d'Allah, des anges et de toute l'humanité". (Al-Boukhari et Mouslim)

Ibrahim Ibn Maysara (رحمه الله) a dit : "Quiconque honore un innovateur a participé à la destruction de l'Islam". (Al-Lalika'i 1/39)

L'innovateur ne pourra se repentir tant qu'il reste dans son innovation

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Allâh a privé tout innovateur du repentir, jusqu'à ce qu'il délaisse son innovation". (at-Tabarani, Silsila as-Sahiha n°1620)

L'interdiction de se mêler aux gens de l'innovation

al-Hasan al-Basri a dit : "Ne vous asseyez pas avec les gens de l'innovation et des passions, ne discutez avec eux, ne les écoutez pas". (ad-Dârimi dans ses Sunan 1/121)

Soufiyan Ath-Thawri (رحمه الله) a dit : "Quiconque écoute un innovateur a quitté la protection d'Allâh et est livré à l'innovation". (Abou Nu'aym dans "Al-Hilya" 7/26 et Ibn Batta n°444)

Isma'il At-Tousi (رحمه الله) a dit : "Ibn Al-Moubarak (رحمه الله) m'a dit : "Que ta compagnie sois celle des pauvres et des besogneux. Et fais attention au fait de t'asseoir avec une personne de l'innovation". (Al-Lalika'i dans Sharh Oussoulil-'Itiqad n°260)

'Abdallah Ibn 'Omar As-Sarkasi (رحمه الله), le savant de Khazar a dit : "J'ai mangé avec une personne de l'innovation et cela est parvenu aux oreilles d'Ibn Al-Moubarak (رحمه الله) qui a dit : "Je ne lui parlerai plus pendant 30 jours". (Al-Lalika'i dans Sharh Oussoulil-'Itiqad n°274)

al-Fudayl bin 'Iyaad a dit : "J'ai rencontré les meilleurs des gens, tous étaient des gens de la Sunnah et ils interdisaient d'accompagner les gens de l'innovation". (al-Laalikaa.i n°267)

Al-Foudayl Ibn 'Iyad (رحمه الله) a dit : "Ne t'assieds pas avec une personne de l'innovation, car je crains que les malédictions ne tombent sur toi". (Al-Lalika'i dans Sharh Oussoulil-'Itiqad n°262)

Al-Foudayl Ibn 'Iyad (رحمه الله) a dit : "Quiconque s'assied avec une personne de l'innovation, fais attention à lui. Quiconque s'assied avec une personne de l'innovation n'a pas reçu de sagesse. J'aimerai qu'il y ai un mur de fer entre moi et la personne de l'innovation. Manger avec un juif ou un chrétien m'est préférable au fait de manger avec une personne de l'innovation". (Al-Lalika'i n°1149)

Al-Foudayl Ibn 'Iyad (رحمه الله) a dit : "Ne t'assieds pas avec une personne de l'innovation, Allâh a rendu leurs actions futiles et leur a retiré la lumière de l'Islam de leur cœur". (Al-Lalika'i dans Sharh Oussoulil-'Itiqad n°263)

Il a aussi dit : "Ne te sens pas en sécurité concernant ta religion avec une personne de l'innovation. Ne le consulte pas dans tes affaires et ne t'assieds pas avec lui, car quiconque s'assied avec une personne de l'innovation, Allâh lui fera hériter l'aveuglement". (Al-Lalika'i dans Sharh Oussoulil-'Itiqad n°263)

Al-Baghawi (رحمه الله) a dit : "Et les Sahabas, les Tabi'ins, leurs successeurs et les savants de la Sounna ont vécu et ils étaient d'accord et unis sur cela, et ils ont unanimement agréé le fait d'avoir de l'animosité envers les gens de l'innovation et le fait de les fuir". (Sharhous-Sounna 1/227)

Ibn Qoudama (رحمه الله) a dit : "Les Salafs ont interdit le fait de s'asseoir avec les gens de l'innovation, de lire leurs livres et d'écouter leurs paroles".

Ibn 'Awn (رحمه الله) a dit : "Quiconque s'assied avec un innovateur est pire qu'eux". (Ibn Batta dans "Al-Ibanatoul-Koubra" n°446)

L'interdiction de rendre le salam aux innovateurs

Malik (رحمه الله) a dit : "Quelles mauvaises personnes que les gens de l'innovation ! Nous ne leur donnons pas le Salam". (Sharhou s-Sounna 1/227 de Al-Baghawi)

Ibn Hani An-Nissabori (رحمه الله) a dit : "J'ai vu Abou 'Abdillah (signifiant Ahmad Ibn Hanbal) aller à la mosquée et un homme des sceptiques (innovateurs) lui donna le Salam. Il ne lui rendit pas son Salam, alors l'homme réitéra son Salam. L'Imam Ahmad (رحمه الله) le repoussa alors et ne lui rendit pas le Salam". (Masa'il Imam Ahmad de Ibn Hani An-Nissabori 2/153)

Lorsque que Souleyman At-Taymi (رحمه الله) devint malade, il pleura intensément et on lui demanda :"Pourquoi pleures tu ? Est-ce par appréhension de la mort ?"
Il répondit : "Non, mais je suis passé devant un Qadari et je lui ai donné le Salam, et je crains que mon Seigneur ne m'en tienne rigueur". (Abou Nou'aym dans "Al-Hilya" 3/32 et Ibn Al-Djawzi dans "Talbis-Iblis" p 13-14)

Al-Baghawi (رحمه الله) a aussi dit : "Et le Prophète (صلى الله عليه و سلم) nous a informé à propos de la division de la communauté et de l'apparition des passions et des innovations dans celle-ci. Et il a annoncé que la délivrance sera pour celui qui suit sa Sounna et la Sounna des ses compagnons. C'est pourquoi, il est nécessaire pour tout musulman, quand il voit un homme engagé dans les passions et l'innovation, qui y croit, et qui diminue la moindre chose de la Sounna, il est nécessaire pour lui de fuir cette personne, de se désolidariser d'elle et de la délaisser, morte ou vivante. Il ne doit pas lui donner le Salam quand il la rencontre, ni lui répondre si elle le salue en premier jusqu'à ce que la personne abandonne les innovations et retourne à la vérité". (Sharhous-Sounna 1/224)

L'innovation fait disparaitre la sounna

Hassan Ibn 'Atiyyah (رحمه الله) a dit : "Personne n'amène une innovation dans la religion, sans que son équivalent de la Sounna ne soit retirée loin d'eux". (Ad-Darimi 1/45)

Ne pas donner foi aux illusions des innovateurs

Selon As-Souyouti (رحمه الله), Al-Layth Ibn Sa'd (رحمه الله) (m. 175H) a dit : "Si je vois une personne des passions marcher sur l'eau, je n'accepterai malgré cela rien d'elle".
Alors l'Imam Chafi'i (رحمه الله) a dit : "Il n'est pas allé assez loin. Si je la vois voler dans les airs, je n'accepterai rien d'elle". (Al-Amr bi l-Ittiba' wa n-Nahi 'ani l-Ibtida')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
 
Introduction des sectes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les sectes,les fausses doctrine...
» MARC-AURÈLE OU LA FIN DU MONDE ANTIQUE Sectes
» Vulgarisation 5 - Introduction au génie génétique
» LA FIN DU MONDE : DU PAIN BÉNI POUR LES SECTES...
» L’explication des 73 sectes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Etudes, Apprentissages et Sciences Islamiques :: Les 73 Branches en Islam-
Sauter vers: