Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La niyah dans le jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: La niyah dans le jeûne   Mar 15 Aoû - 22:11:42

Salam 1

DE L'INTENTION (NIYAH) DANS LE JEÛNE

33) La foi est une condition du jeûne obligatoire (fard) et dans le cas où on doit rattraper des jours ou des jours qu’on fait comme expiation (kafarah) car le Prophète nous dit :
« Il n’y a pas de jeûne pour celui ou celle qui n’avait pas l’intention de jeûner la nuit d’avant.
Hadith rapporté par Abu Dawoud,, no.2454.

Certains savants comme al-Bukhari, al-Tirmidhi, al-Nisa’i pensent qu’il s’agit du mawquf. Cf. Talkhis al-Buhair, 2/188

On peut en avoir l’intention à n'importe quel moment de la nuit même s'il se peut que cela se produise tout juste avant le fajr.

L’intention est le fait du cœur qui est décidé à faire quelque chose. Le dire à haute voix est bid’ah (une innovation répréhensible).

Quand on sait le jour suivant est un jour du ramadhan, on se donne l’intention de le faire.
Majmou’ al-fatawa cheikh al-Islam, 25/215.

Si quelqu’un à l’intention de rompre le jeûne mais ne le fait pas, alors son jour de jeûne n’en est pas affecté : il est comme une personne qui a l’intention de parler durant sa prière mais le fait pas. Certains de ces savants pensent qu’on n’a plus de jeûne quand on n’a plus l’intention de le faire. Alors pour être sûr, il faut rattraper ce jour de jeûne.

Quelqu’un qui fait le jeûne pendant le mois du ramadhan n’a pas besoin de répéter son intention de le faire chaque soir. Il suffit d’en avoir l’intention à chaque début du ramadhan. Si le jeûne pendant le mois du ramadhan a été interrompu par une maladie ou par un voyage, alors il faut renouveler l’intention de le faire.

34) Avoir l’intention de jeûner la nuit d’avant n’est pas un critère pour les jours de jeûne qu’on fait de manière surrégatoire (le nafl) car le hadith rapporté par ‘Aicha’ nous révèle :
« Le Messager d’Allah entra chez moi et me demanda si j’avais à manger. Je lui répondis que non alors il décida qu’il allait jeûnait. »
Hadith rapporté par Muslim, 2/809, ‘Abd al-Baqui.

Mais dans le cas de jeûnes surégatoires tels que ‘Achoura’ ou ‘Arafah, il vaut mieux se prémunir et avoir l’intention de jeûner la nuit d’avant.

35) Si quelqu’un jeûne pour rattraper des jours de jeûne obligatoire, ou pour accomplir un voeu, ou encore pour s‘expier de ses erreurs, alors il ne doit pas rompre le jeûne à moins qu’il n’aie d’excuse valable.

Quand il s’agit du nafl ou jeûne surégatoire, on a le choix soit de continuer à jeûner on de rompre son jour de jeûne même si on n’a pas d’excuse valable :
« Quelqu’un qui fait du nafl, a le choix d’achever ou de rompre son jeûne, même s’il n’a aucune raison de le faire.
Hadith rapporté par Ahmad, 6/342.

Le Prophète se leva en jeûnant et finit par manger.
Rapporté dans Sahih Muslim, dans l’épisode de ‘al-hais’ (un type de nourriture) où on offrit à manger au Prophète quand il était chez ‘Aicha’, no.1154, ‘Abd al-Baqui

Mais est-ce que la personne sera récompensée même si elle a l’intention de rompre le jeûne ?

Beaucoup de savants disent qu'elle ne sera pas récompensée. Il vaut mieux donc le terminer à moins qu’on ait une excuse valable pour le rompre.

36) Quand une personne n’apprend qu’après l’aube que le ramadhan a commencé, alors il doit se mettre à jeûner et rattraper ce jour de jeûne plus tard. Le Prophète dit :
« Un jour de jeûne ne sera pris en compte que si on avait l’intention de le faire. »

37) Si un prisonnier sait que le ramadhan a commencé soit en scrutant soi-même la lune ou soit par une personne digne de confiance, il doit jeûner. S’il n’a aucune manière de savoir que le mois du ramadhan a commencé, il doit essayer de le déterminer de lui-même (ijtihad) et agir en conséquence de ses estimations mentales. S’il s’avère que ses estimations étaient bonnes, tout va bien selon la majorité des savants. S’il s’avère qu’il a jeûné après que le ramadhan est commencé, c’est tout de même bon. Par contre s’il avait jeûné avant que le ramadhan commence, il doit rattraper les jours de jeûne. S’il n’arrive pas à savoir si ses estimations étaient bonnes alors il ne peut que s ‘en tenir à son jeûne. Allah ne blâme pas quelqu’un qui n’a pas la possibilité d’en faire plus qu’il ne peut déjà.
Al-Mansou’a al-Fiquiyah ; 28/84.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
 
La niyah dans le jeûne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Fourmillements et faiblesses dans les mollets
» Dispositif à action direct dans le logement
» Corps subtils dans l'Hindouisme
» espèce invasive dans les everglades

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Etudes, Apprentissages et Sciences Islamiques :: Siyâm (Jeûne)-
Sauter vers: