Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Polémique sur l'Islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fajrine
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 2270
Age : 6
Localisation : Devant votre ecran
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Polémique sur l'Islam   Lun 18 Sep - 17:46:14

Salam 1

lundi 18 septembre 2006, 17h18
Polémique sur l'islam: les politiques français prêchent la retenue
Par Laurent BARTHELEMY

PARIS (AFP) - Les responsables politiques français ont dans l'ensemble pris leurs distances avec les propos de Benoît XVI sur l'islam, préférant prôner la retenue sur les questions religieuses, sujet sensible dans un pays dont la communauté musulmane est la deuxième en importance.
"La religion, c'est de la nitroglycérine" a résumé le président de l'UDF François Bayrou, interrogé sur les déclarations du pape qui dans le monde musulman ont été inteprétées comme liant implicitement l'islam et la violence.

Face au "réveil" sur la planète de quelque chose "de l'ordre" des guerres de religion, citoyens, responsables politiques et religieux doivent s'imposer "un très grand souci et une très grande rigueur", a déclaré M. Bayrou dimanche soir.
Même appel à la prudence chez le président de la République Jacques Chirac. Il "faut éviter tout ce qui anime les tensions entre les peuples ou entre les religions", a-t-il déclaré lundi sur la radio Europe 1. "Il faut éviter tout amalgame entre l'islam, qui est une religion respectée et respectable naturellement, et l'islamisme radical qui est une action tout à fait différente et qui est une action de nature politique", a ajouté le président, qui s'est gardé de commenter directement les déclarations du pape. Les critiques les plus directes des propos de Benoît XVI sont venues de la gauche.

Le porte-parole des Verts Sergio Coronado a qualifié "d'erreur" ses propos. "Quand on exerce un magistère politique, moral ou religieux, on doit être soucieux de ne blesser ou stigmatiser personne", a-t-il déclaré samedi, en regrettant d'autant plus ces déclarations qu'elles précèdent le voyage du pape en Turquie. "Il est pape. Lorsqu'on a une telle responsabilité, il faut mesurer chacune de ses paroles" a également critiqué lundi la secrétaire nationale du PCF Marie-George Buffet sur RMC Info. Plus prudent, Lionel Jospin a qualifié dimanche sur RTL/LCI d'assez "malencontreuse" la situation, mais a estimé que le pape ne devait pas pour autant s'excuser. "Il est paradoxal qu'une partie de ceux qui demandent des excuses sont ceux qui, par ailleurs, menacent et trouvent légitime d'utiliser l'islam au nom de la violence. On n'a pas de raison de s'excuser devant ces gens-là, même s'il faut éviter de froisser les musulmans", a déclaré l'ex-Premier ministre.

De son côté Laurent Fabius s'est borné à estimer que l'affaire était une "leçon supplémentaire en faveur de la laïcité". "La laïcité, c'est la paix, et la paix, c'est la laïcité", a-t-il souligné, appelant à "ne pas confondre islam et islamisme".

C'est finalement très à droite, dans les partis hostiles à l'immigration, que Benoît XVI a trouvé ses défenseurs les plus fermes. Le pape, "chef des chrétiens", a "le droit de dire ce qu'il veut", et "les réactions d'extrême violence à ses propos tendent singulièrement à lui donner raison", a estimé la vice-présidente du FN Marine Le Pen lundi sur RTL. "C'est le moment pour les musulmans modernes de faire entendre leurs voix et de rappeler à la raison les fondamentalistes", a ajouté Mme Le Pen, qui en a elle aussi appelé au "principe de laïcité". Le président du Mouvement pour la France Philippe de Villiers a estimé que Benoît XVI n'avait fait "qu'énoncer une réalité objective". "Aujourd'hui les terroristes qui menacent la stabilité du monde (...) se réclament de l'islamisme", a-t-il déclaré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://al-fajr.fr-bb.com
 
Polémique sur l'Islam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bible est une polémique, pas un message de paix universel
» La Corée du Sud ravive la polémique sur le clonage
» Colloque sur le "bien-être" animal & polémique
» La Loi Carle sur l'enseignement privé fait polémique
» "Madame écrit, monsieur adore" : la polémique Busnel/De Vigan.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Espace Culturel :: Polique & Débat-
Sauter vers: