Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les invocations consécutives à la prière obligatoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rayan_salam
Fajrine Confirmé
Fajrine Confirmé


Masculin Nombre de messages : 130
Age : 28
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Les invocations consécutives à la prière obligatoire   Jeu 12 Avr - 13:17:14

Salam Aalikom warahmatu Allah wa barakatuhu

Bismillahi Rahmani Rahim

Un verset coranique nous enseigne :

« Certes, ceux qui sont soumis à Allâh et celles qui lui sont soumises,
les croyants et les croyantes,
les hommes pieux et les femmes pieuses,
les hommes sincères et les femmes sincères,
les hommes patients et les femmes patientes,
les hommes et les femmes qui craignent Allâh,
les hommes et les femmes qui font l’aumône,
les hommes et les femmes qui jeûnent,
les hommes et les femmes chastes,
les hommes et les femmes qui mentionnent fréquemment Allâh : voilà ceux auxquels Allâh a préparé un pardon et une récompense sans limite. »
(Sourate 33, v. 35)

Selon l’imâm Abû-l-Hassan al Wahidi qui rapporte l’interprétation d’ibn `Abbâs - qu’Allâh l’agrée - « L’expression ‘les hommes et les femmes qui invoquent fréquemment désigne ceux qui le font à la fin de chaque prière, le matin et le soir, avant de se coucher (litt : dans leurs lits, chaque fois qu’ils se réveillent et chaque fois qu’ils quittent et regagnent leur demeure.) »

(…)

Les savants sont d’accord pour recommander le dhikr après la prière. Il existe d’ailleurs de nombreux hadiths authentiques sur les différentes formes de dhikr à faire dans ce cas, nous allons en donner ici quelques-uns parmi les plus importants. Nous extrayons des « Sunans » d’al-Tirmidhî, ce hadith d’Abû Umâma - qu’Allâh soit satisfait de lui - : « On demanda à l’Envoyé d’Allâh (sallallâhu ‘alayhi wa sallam) à quel moment les invocations étaient le plus facilement exaucées. Il répondit : au plus profond de la nuit (avant l’apparition de l’aube) et juste après l’accomplissement des prières prescrites. » Al-Tirmidhî préciser que c’est un hadith fiable.

[Extraits Kitâb al Adhkâr d’al Nawawi]

Ces invocations ne sont en rien obligatoires mais recommandées. Cependant, il est bon de persister dans leur récitation car il est méritoire d’être régulier dans les oeuvres surérogatoires.

Comme l’affirme le Shaykh, le savant, Hujjâtu-l-Islâm Abû Hamîd al Ghazâli al Tûsî, qu’Allâh lui fasse miséricorde et l’installe aux plus hautes stations du Paradis, de petites gouttes régulières sur une pierre ont plus d’impact qu’un grand jet d’eau occasionnel. Aussi il convient de persister dans les actes surérogatoires, fussent-ils peu.

Voici donc quelques formules de rappel à réciter après les cinq prières obligatoires. On pourra toutes les dires ou en sélectionner quelques-unes auxquelles on s’attachera et c’est Allâh qui accorde le succès.

Qu’Allâh nous permette de persister dans Son obéissance et Son rappel jusqu’à notre arrivée auprès de Lui - qu’Il soit Exalté -. Amîn.

Astaghfirullâh (3 x)

Allâhumma Anta-s-Salâm waminka-s-salâm
tabarkta yâ Dhâ-l-Jalâli wa-l-ikrâm

Rapporté par Thawbân - qu’Allâh l’agrée - : « Lorsqu’il terminait sa prière l’Envoyé d’Allâh (sallallâhu ‘alayhi wa sallam) demandait pardon à Allâh à trois reprises, puis il ajoutait : ‘Ô Allâh ! Tu es la Paix, c’est de Toi que vient la paix, bénit sois-Tu, ô Toi qui est emprunt de Majesté et de Générosité !’ »

On demanda à al-Awza’î, l’un des rapporteurs de ce hadith : « Comment demander pardon ? Il répondit : [Il te suffit de dire] je demande pardon à Allâh. »

[Sahîh Muslim]

Allâhumma a`innî `ala-dh-dhikrika wa shukrika wa husnî `ibâdatik(a)

Rapporté par Mu`âdh - qu’Allâh l’agrée - : « L’Envoyé d’Allâh (sallallâhu ‘alayhi wa sallam) me prit par la main et dit : Ô Mu`âdh, par Allâh, je t’aime ! Puis il ajouta : Je te recommande, ô Mu`âdh, de dire régulièrement à la fin de chaque prière : Ô Allâh ! Aide-moi à me rappeler de Toi (ou encore : à Te mentionner), à Te remercier et à t’adorer le mieux possible. »

[Chaîne fiable, extrait des Sunân d’Abû Dawûd et d’al Nassa’î]

Lâ ilaha illallâh wahdahu lâ charikalah(u)
lahu-l-mulku wa lahu-l-hamdu wa huwa `ala kulli shay-in Qadîr(u)
Allâhumma lâ mani`a limâ a`tayt(a)
wa lâ mu`tiya limâ mana`t(a)
wa lâ yanfa`u dhâ-l-jaddi minka-l-jadd(u)

Rapporté par al Mughîra ibn Shu’ba - qu’Allâh soit satisfait de lui - : « Lorsqu’il terminait sa prière, l’Envoyé d’Allâh (sallallâhu ‘alayhi wa sallam) prononçait ces mots : Il n’y a d’autre dieu qu’Allâh, l’Unique qui n’a point d’associé. A Lui appartiennent la Royauté et la louange et Il est Omnipotent. Ô Allâh ! Ce que Tu as donné nul ne peut l’empêcher (de parvenir à se destination), ce que Tu retiens, nul ne peut l’accorder, et le sort, sans Ton consentement (litt : à Tes dépens) ne saurait être favorable à l’homme malchanceux. »

[Sahîhayn d’al Bukhâri et Muslim]

Lâ ilaha illallâh wahdahu lâ charikalah(u)
lahu-l-mulku wa lahu-l-hamdu wa huwa ‘ala kulli shay-in Qadîr(u)
Lâ hawla wa lâ quwwata illa billâh(i)
Lâ ilaha illallâh(u)
wa lâ na`abudu illa iyyah(u)
Lahu-n-ni`matu wa lahu-l-fadl(u)
wa lahu-th-thanâ-u-l-hasan(u)
Lâ ilaha illallâh mukhlisîna-l-lahud-dîn(a)
wa law kariha-l-kâfirûn(a)

Rapporté par ‘Abd Allâh ibn al Zubayr - qu’Allâh l’agrée - « L’Envoyé d’Allâh (sallallâhu ‘alayhi wa sallam) avait coutume de répéter après chaque prière : Il n’y a d’autre dieu qu’Allâh, l’Unique qui n’a point d’associé. A Lui appartiennent la Royauté et la louange et Il est Omnipotent. Il n’y a de force et de puissance qu’en Allâh ! Il n’y a d’autre dieu qu’Allâh et nous n’adorons que Lui. C’est à Lui qu’appartiennent la grâce et les bienfaits, à Lui que revient le meilleur éloge ! Il n’y a d’autre dieu qu’Allâh; nous Lui consacrons notre religion n’en déplaise aux mécréants.»

[Sahîh Muslim]

Astaghfirullâha-l-`Adhîm
alladhî lâ ilaha illa huw(a)
al Hayya-l-Qayyûm(a)
Wa atubu ilayh(i) (3 x)


Rapporté par Al Bara’ - qu’Allâh l’agrée - : « Le Prophète (salalahu alayhi wa salam) a dit : celui qui, après chaque prière, implore le pardon et dit trois fois : ‘je demande à Allâh de me pardonner, il n’y a d’autre dieu que Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même et je reviens à Lui.’ Ses péchés seront effacés même s’il avait fui au combat. »

[Recensé par Ibn al Sunnî et Abou Ya`la]

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les invocations consécutives à la prière obligatoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Changer de place après la prière obligatoire pour accomplir la prière surérogatoire
» Lever les mains après la prière
» Acte de consécration à l'archange St-Michcel
» La sagesse derrière le changement de place auprès une prière obligatoire
» PRIERE DE CONSECRATION A MARIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Etudes, Apprentissages et Sciences Islamiques :: Fatwas/Sciences-
Sauter vers: