Al-Fajr


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Adhkâr propre à la prière de glorification (tasâbîh)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rayan_salam
Fajrine Confirmé
Fajrine Confirmé


Masculin Nombre de messages : 130
Age : 28
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Les Adhkâr propre à la prière de glorification (tasâbîh)   Ven 27 Avr - 12:35:37

Salam Aalikom warahmatu Allah wa barakatuhu

Bismillahi Rahmani Rahim

Les Adhkâr propre à la prière de glorification (tasâbîh)



Nous extrayons ces propos du livre de Tirmidhî : « La prière de glorification a été évoquée dans plus d’un hadith du Prophète (sallallâhu ‘alayhi wa salâm), mais nombre d’entre eux ne sont pas authentiques. Cela dit, Ibn al Mubârak et de nombreux savants ont admis la validité de la prière du tasâbîh et évoqué ces mérites. Ahmad ibn ‘Abd tient ceci d’Abû Wahb : « J’interrogeai ‘Abd Allâh ibn al Mubârak sur la prière des tasâbîh, et il me répondit : ‘Le fidèle doit commencer par le takbîr, puis il dit :

Gloire à Toi mon Dieu et par Ta Louange ! Béni soit Ton Nom, exaltée soit Ta gloire, il n’y a de dieu que Toi.

Subhânak-Allâhumma wa bihamdik, tabârka-smuka wa ta’âla jadduk, wa lâ ilaha ghayruk.

Ensuite, il répète 15 fois :

Gloire à Dieu, Louange à Dieu, il n’y a d’autre dieu que Dieu, Dieu est le plus grand.

Subhân Allâh, wal hamdu lillâh, wa lâ ilâha ilallâh, wallâhu Akbar


Puis il demande la protection de Dieu contre satan le lapidé (ta’awwudh)

A’ûdhu billâhi mina-ch-chaytâni-r-rajîm


Prononce la basmala, (Au Nom de Dieu, le Clément le Miséricordieux) et récite la fatiha suivie d’une autre sourate et répète ensuite 10 fois :

Gloire à Dieu, Louange à Dieu, il n’y a d’autre dieu que Dieu, Dieu est le plus grand.

Subhân Allâh, wal hamdu lillâh, wa lâ ilâha ilallâh, wallâhu Akbar


Puis il s’incline et répète ces formules 10 fois, puis relève la tête et les répète à nouveau 10 fois. Puis il se prosterne et les répète encore 10 fois puis il se redresse et les répète 10 fois puis il se prosterne une deuxième fois et les répète 10 fois. Il accomplira ainsi 4 rak’as, chacune totalisant 75 glorifications (tasbîha). S’il accomplit cette prière de nuit, j’estime préférable qu’il fasse les salutations finales au bout de 2 rak’as, mais s’il s’agit d’une prière de jour, il peut saluer [au bout de 2 rak’as] ou saluer au bout de 4.’ »

Dans une autre version de ‘Abd Allâh ibn al Mubârak, on trouve cette précision : « Avant de prononcer les glorifications précédemment indiquées, le fidèle répétera 3 fois :

Gloire à mon Seigneur le Magnifique (ou : le Tout-Puissant)

Subhâna-Rabbi-l-‘Adhîm


Pendant l’inclinaison et 3 fois :

Gloire à mon Seigneur le Très-Haut

Subhâna-Rabbi-l-A’la


Pendant la prosternation. »

On demanda à Ibn al Mubârak : « Et si le fidèle omet des glorifications pendant sa prière, doit-il les rattraper pendant une prosternation d’omission (sujud sahw) ? - Non, répondit-il, car [au cours de cette prière], il ne faut réciter que 300 glorifications. »

Nous extrayons des livres de Tirmidhî et et de Ibn Mâja, ces propos transmis par Abû Rafi’ - que Dieu soit satisfait de lui - et que l’Envoyé de Dieu (sallallâhu ‘alayhi wa salâm) tint un jour à son oncle al ‘Abbas : « Ô mon oncle ! Veux-tu que je témoigne de mon respect pour les liens de parenté qui nous unissent, que je te gratifie, que je te sois utile ? - Certes, ô Envoyé de Dieu, répondit al ‘Abbas. Le Prophète (sallallâhu ‘alayhi wa salâm) reprit : Ô mon oncle ! Tu feras une prière de 4 rak’as au cours de laquelle tu réciteras la Fatiha suivie d’une autre sourate. En achevant la récitation lors de la première rak’a tu répéteras 15 fois avant de t’incliner :

Gloire à Dieu, Louange à Dieu, il n’y a d’autre dieu que Dieu, Dieu est le plus grand.

Subhân Allâh, wal hamdu lillâh, wa lâ ilâha ilallâh, wallâhu Akbar


Ensuite tu t’inclineras et tu répéteras 1à fois ces mêmes formules. Puis tu te redresseras et tu répéteras cela 10 fois. Puis tu te prosterneras et tu répéteras cela 10 fois pendant la prosternation. Ensuite tu te redresseras de la prosternation et tu répéteras ses formules à nouveau cela 10 fois. Ensuite tu te prosterneras de nouveau et tu répéteras encore 10 fois. Enfin tu te relèveras et tu répéteras ses formules encore 10 fois. Cela fait 75 glorifications pour chaque rak’a et 300 pour les 4 rak’as ensembles. Alors, même si tes péchés étaient aussi nombreux que des monceaux de sables, Dieu - exalté soit-Il - te les effacera ! Al-‘Abbas demanda : Ô Envoyé de Dieu ! Qui donc pourrait effectuer chaque jour une telle prière ? Le Prophète (sallallâhu ‘alayhi wa salâm) lui répondit : Si tu ne peux la faire chaque jour, fais-la au moins une fois par semaine. Et si tu ne le peux, fais-là au moins une fois par mois. Et si tu ne le peux, fais-la au moins une fois par an. » Tirmidhî estime que ce hadith est singulier (gharîb), et l’imâma Abu Bakr ibn al Arabi (ndT : al Mâliki) note dans son commentaire du livre de Tirmidhî : « le hadith rapporté par Abu Rafi’ est faible et il n’a rien qui puisse le faire considérer comme authentique ou fiable. Si Tirmidhî en fait état, c’est pour attirer l’attention sur son manque de fiabilité ici, et afin qu’on ne s’y méprenne pas. Quant à l’opinion d’ibn al Mubârak, elle ne constitue pas une preuve irréfutable. » De son côté, al ‘Uqayli écrit ceci : « Il n’y a pas, à propos de la prière des tasâbihs de hadith confirmés. » Abû-l-Fâraj ibn al Jawzî a mentionné quant à lui, dans son livre relatifs aux hadiths forgés (al mawdu’at), les hadiths sur la prière des tasâbihs, avec leur voie de transmission, avant de conclure à la faiblesse de l’ensemble.

Il nous a été rapporté ces propos de l’imâm, le traditionniste Abû-l-Hassan al Dâraqutnî : « Ce qu’il y a de plus authentique sur les mérites des sourates du Coran est ce qui se rapporte qu mérite de la sourate : ‘le Culte exclusif’ (al-Ikhlâs). Et ce qu’il y a de plus authentiques sur ses mérites des prières surérogatoires est ce qui se rapporte au mérite de la prière des tasabîhs. » J’ai déjà rapporté ces propos, avec leur chaîne de transmetteurs, dans mon « Tabaqât al-Fuqahâ’ » dans la notice consacrée à Abû-l-Hassan ‘Ali ibn ‘Umar al-Dâraqutnî. Mais cela ne veut pas dire pour autant que le hadith sur la prière des tasâbîhs soit authentique, car les muhadithîns disent volontiers de tel hadith qu’il est ce qu’il y a de plus authentique en tel domaine, même si le hadith en question est faible. Ils veulent simplement dire par là qu’il est le plus acceptable ou le moins faible. J’ajouterai pour ma part, que quelques-uns parmi les chefs de file de notre école, comme Abû Muhammad al Baghâwi et Abû-l-Mahâsin al Riwayânî ont expressément recommandé cette prière. Al-Riwayânî écrit notamment à la fin de son livre « al-Bahr » : « Sache que la prière des tasâbîhs est vivement recommandée, et qu’il est bon pour le fidèle de l’accomplir en toutes circonstance, sans la négliger. » Nous avons donc vu que c’est également l’avis de ‘Abd Allâh ibn al Mubârak, et d’un certains nombre de savants. On a demandé à ibn al Mubârak : « Et si le fidèle omet des glorifications pendant sa prière, doit-il les rattraper pendant une prosternation d’omission (sujud sahw) ? - Non, répondit-il, car [au cours de cette prière], il ne faut réciter que 300 glorifications. » Si je rapportes ses propos relatifs à la prosternation par omission, déjà cités il y a peu, c’est pour une raison précise : lorsqu’un tel imâm rapporte ce genre de propos sans les récuser, c’est pour faire assentir qu’il approuve cette pratique et permet ainsi à de nombreuses personnes de prôner à leur tour cette règle. De même pour al-Riwayâni, qui est du reste l’un des hommes les plus éminents de notre école. Et Dieu - exalté soit-Il - est le plus Savant.

(Tiré de Kitab al Adhkâr de l'imâm al-Nawawi.)

Pour plus d'info voici un lien utile pour vous :

http://aslama.com/forums/showthread.php?t=6284

Salam Aalikom warahmatu Allah wa barakatuhu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Adhkâr propre à la prière de glorification (tasâbîh)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La prière de glorification
» Chapelet de Padre Pio.
» Créer sa prière
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Prière à Notre-Dame de Lourdes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Al-Fajr :: Etudes, Apprentissages et Sciences Islamiques :: Fatwas/Sciences-
Sauter vers: